Société

Une pétition en ligne contre le zoo Bioparc de l'Etang-Salé


Une esquisse du projet contenue dans le document de présentation de Bioparc
Une esquisse du projet contenue dans le document de présentation de Bioparc
Le projet Bioparc à l'Etang-Salé continue de cliver. La dernière preuve en est avec le lancement d'une pétition en ligne qui lui est hostile. Les internautes sont invités à contribuer, tant par leur signature que par leur commentaire, au rejet de l'installation d'un zoo en forêt de l'Etang-Salé.

"Signons Non pour un zoo bioparc à La Réunion", a récolté 398 signatures* (pour 295 adresses IP différentes selon le site petition24.net) depuis son lancement le dimanche 1er juin. Son auteur définit son action mobilisatrice par son "amour porté à son île exceptionnelle de biodiversité".

Morceau choisi : "Mon île doit protéger ses plantes endémiques. Mon île doit protéger sa faune endémique. Mon île doit refuser l'installation d'un bioparc. Le terme de Bioparc n'a rien à voir avec le Bio. Il se présente comme un partenaire de la protection de la nature et de protection de la faune menacée alors qu'il n'est qu'une entreprise commerciale ce qui, en soi, n'est pas condamnable. Le problème est que l'introduction, dans une île, d'espèces animales étrangères à son biotope reste à terme très dangereux. Les animaux présentés au public seront bien sûr et malheureusement enfermés mais qui dit prison dit évasion…", relève la pétition.

Le porteur de projet Bioparc a franchi le 8 avril dernier une étape importante avec l'autorisation d'exploiter émise par le préfet Jean-Luc Marx. La mairie d'Etang-Salé avait quant à elle formulé un "non" majoritaire lors d'un conseil municipal tenu le 9 décembre 2013. Sur les 25 élus votants, 18 avaient émis un avis défavorable.

De son côté, Bernard Gougache, porteur de projet, a notamment profité de la Foire agricole de Bras-Panon pour tester les visiteurs de l'Est qui devaient répondre sur un point précis : "Seriez-vous prêts à vous déplacer dans le sud-ouest pour visiter le parc ?" Cet échantillon, qui n'avait pas valeur de pétition selon son propre auteur, devait simplement récolter le sentiment des personnes interrogées. 4.500 signataires y ont contribué, selon Bernard Gougache.
Vendredi 6 Juin 2014 - 06:50
LG
Lu 1731 fois




1.Posté par noe le 06/06/2014 08:18
Vive ce zozo !
On ne va pas laisser seulement "croc parc" se faire du fric sur notre dos avec ses crocos bons à faire peur à une araignée !

2.Posté par Moin la pa oublié le 06/06/2014 08:32
Dans le projet les conditions de détention des animaux sont pitoyables, la DEAL qui valide ça alors qu'elle n'accepterait jamais qu'un particulier détienne un animal protégé à conditions égales non seulement faillit à sa mission, mais se fait complice de maltraitances.

3.Posté par blattaria le 06/06/2014 08:43
Tout à fait Contre !!!!

www.petitions24.net/signons_non_pour_un_zoo_bioparc_a_la_reunion

4.Posté par Marylene et Gonthier aux abonnés absents le 06/06/2014 08:44
4500 signatures pour gougache??? alors que son prevsionnel pour atteindre l'equilibre financier etait de 80.000 visiteurs par an (enquete publique bidon)???

bioparc c'est l'USST des reptiles invasifs et autre nac. Pendant ce temps le parc national veut bouffer les fonds corexrun pour elever des tortues dans la foret de la possession.

5.Posté par CATASTROPHE ECOLOGIQUE... le 06/06/2014 08:48
la commune de l’étang salé n'aurait jamais dû autoriser cette boite a NAC sur sa commune gouverner c'est prévoir...?? on a les élus qu'on mérite!.

6.Posté par Patrick DURAND le 06/06/2014 08:49
Ce n'est pas à la population de décider si un "bioparc/zoo" est faisable ou pas et selon quelles conditions; c'est aux services compétents qui eux connaissent tous les tenant et aboutissant du problème; alors non à la pétition, qui fait appel aux émotions plus qu'à la raison et aux argumentations scientifiques.

7.Posté par Vipère le 06/06/2014 08:57
apprenez au moins à insérer correctement un lien !

8.Posté par CATASTROPHE ECOLOGIQUE... le 06/06/2014 10:37
la commune de L'ETANG-SALE n'aurait jamais dû accepter ce projet de NAC dans sa ville.???

9.Posté par citoyens vigilants le 06/06/2014 10:53
cela fait bientôt six mois que deux associations ( ACSP, ACPEGES) ont dénoncé ce" projet d'animalerie" dans la forêt de L'ETANG SALE tout est clair et net sur le blog de L'association citoyenne de st pierre.., ceux qui nous dirigent, et qui veulent la protection de nos endémiques il faut qu'ils soient clairs avec eux même.???

10.Posté par Zarin le 06/06/2014 10:55
Maurice : La banque HSBC aide à la préservation de l'oiseau endémique Le Cardinal de Maurice

La Banque HSBC (Hong-Kong and Shanghai Banking Corporation) a dernièrement remis un chèque d'un montant de 800.000 roupies* à l'association de protection de la faune et de la flore, Mauritius Wildlife Foundation (MWF) pour la préservation du Cardinal de Maurice et de l'Oiseau à lunettes.

Le Cardinal de Maurice ainsi que l'Oiseau à lunettes en danger d'extinction vivent sur l'île-aux-Aigrettes au cœur de la réserve naturelle de cet îlot corallien de 26 hectares située dans le Sud-Est de l'île Maurice, comme l'indique le journal mauricien L'Express.
-----
Méfions-nous des rapaces !

11.Posté par PAPANGUE. le 06/06/2014 11:03
après la "guerre du golf" se dirigent on vers une guerre des NAC dans cette forêt de L'ETANG -SALE..??

12.Posté par Associations Citoyenne de Saint-Pierre et Acpeges le 06/06/2014 18:49
@ post 6 : les directions des services soi-disant "compétents" DEAL, ONF, DSV, et préfet en tête, sont complices car, de fait, à genoux devant le lobby du business animalier. La plupart de ces personnes sont de passage et non attachées à notre nature. Surtout ne pas faire de vagues pour pour poursuivre leur carrière tranquilles. Les personnes courageuses dans ces services existent pourtant .. mais ne peuvent rien dire sous peine de sanctions ..

Au lieu de stopper l'invasion commerciale organisée par les animaux exotiques, la lâcheté des soi-disant services "compétents" impliquera totalement leur responsabilité dans la mise en place d'une véritable bombe environnementale dans une si petite île. Quand ces NAC seront un peu partout dans l'île, que deviendra la faune locale ? La population rêve-t-elle aussi de se balader un jour en risquant de tomber nez-à-nez avec des serpents ou autres NAC ?
Certains pays sont bien plus restrictifs et protègent leur faune.
Et au nom du fric, au profit de quelques-uns, pas la Réunion?

Comment se fait-il que la direction du parc national Réunion ne pipe mot ?
A quoi sert d'élaborer des plans de protection des espèces en danger d'extinction, de dépenser des millions d'euros pour cela, alors que l'importation d'espèces animales potentiellement invasives explose ?

Le préfet ose pondre un arrêté qui valide ce zoo contre l'avis argumenté des associations environnementales, et même du conseil municipal de l'Etang-Salé !!! Le préfet est-il le maître de l'Etang-Salé?
On se croirait revenu au temps des "komander" et l'on veut même imposer aux habitants de la Réunion une nouvelle tradition : la fauconnerie en spectacle ... Le syndrome de la goyave de France encore ?

Il faut rappeler de plus que le porteur du projet a osé présenter au public lors de l'enquête de fausses allégations impliquant l'association Seor et l'Université. Et le préfet valide ?
Y a pas quelque chose qui cloche là ?
Le préfet ne peut pas tout lire, mais qui le conseille ?
Un arrêté de plus qui peut être cassé en justice ... on n'est plus à ça près à la Réunion où des arrêtés illégaux sont pris, et lorsque l'Etat perd, la sanction est pour le contribuable dans tous les cas, l'argent ne sortant jamais de la poche du préfet responsable ... comment peut-on qualifier un tel système ?

Tous les documents liés à ce dossier sont disponibles en toute transparence sur notre site.
A chaque habitant de la Réunion de choisir le devenir de son île.
Les animaux sauvages doivent vivre libres, dans leur environnement naturel. Pas dans un "parc" totalement artificiel, ce qui donne une vision fausse contraire à l'éducation à la nature pour nos enfants.

Pas de prison d'animaux à la Réunion et stop à l'invasion d'animaux exotiques alors que l'on n'est même pas capable de traiter correctement et dignement les animaux domestiques chiens et chats ...

13.Posté par le vrai visage des parcs animaliers en 2014 le 07/06/2014 18:12
L'affaire de l'euthanasie du girafon (+2 lions et 2 lionceaux) du zoo de Copenhague a mis la lumiere sur les pratiques des zoos dit de "nouvelle generation". En effet, l'association européenne des zoos et aquariums a avoué qu'entre 3000 et 5000 animaux sont euthanasiés chaque année dans les parc zoologiques.

Le girafon, prénommé Marius, a été exécuté avec un pistolet d'abattage, avant une autopsie à laquelle ont assisté des visiteurs, dont des enfants. L'animal a fini dépecé devant les caméras des médias danois, pour nourrir les fauves.

Dans le meme temps des zoos comme celui de Beauval se sont dits opposés a cette pratique même en cas de risque de consanguinité. La question de l'euthanasie dans les zoos a pris une telle dimension qu'une scission n 'est pas a exclure entre pro et anti euthanasie dans cette association vielle de 26 ans.

14.Posté par Alexandre Lorion le 08/06/2014 00:10
Et bien pas zoo pas carriere pas route du littoral ... et ben.

Bref aucuns projets c bcp mieux.


15.Posté par tonton le 08/06/2014 10:07
Faudra tout interdire, tout, simplesment tout !

Surtout les animaux non-endemiques ! Y a trop de chiens, chats, cabris, moutons, cheveaux et vaches aussi qui menacent nos tuit-tuits et autres animaux endémiques ! Faudra tous éradiquer !

16.Posté par Zarin le 08/06/2014 11:05
Lutter contre l'égoïsme...

17.Posté par Bertho le 18/08/2014 19:14
prison pour animaux

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales