Economie

"Une partie du budget des DOM vers l'augmentation des salaires"


Le syndicat Solidaires Réunion dénonce la mauvaise gestion du budget alloué aux DOM, soit plus de deux milliards d’euros.

Le syndicat estime que près de “90%” des mesures de ce budget bénéficient aux entreprises, à travers les “défiscalisations ou les exonérations de charges”, et ne servent pas à l’amélioration du pouvoir d’achat des ultra-marins.

Pour Jocelyn Cavillot, délégué adjoint de Solidaires, “quand on est dans un département comme La Réunion, avec trois fois plus de chômage que la métropole et où les salaires sont inférieurs d’au moins 20% à ce que l’on peut trouver en métropole, cela nous amène à penser, que les mesures inscrites dans ce budget ne sont pas efficaces”, dit-il.

Il ajoute : “Notre syndicat est légitime pour parler du budget des DOM, qui doit avant tout affecter les conditions de rémunération des salariés. Quand on attribue plus d’un milliard d'exonération aux entreprises, on estime qu'à La Réunion, ces fonds ne vont pas là où ils doivent être. Il ne faut pas oublier que ces fonds viennent des impôts des citoyens !”

Les parlementaires sensibilisés

Solidaires Réunion a envoyé un courrier vendredi aux parlementaires, afin de dénoncer une situation “qui n’est pas normale”, mais également, pour demander l’abrogation de la loi Perben, “qui dit que les conventions nationales ne sont pas applicables à La Réunion”, reprend Jocelyn Cavillot.

“Dans notre département, seule la branche du BTP applique la même convention qu’en métropole. Ici, c'est la jungle dans ce domaine", poursuit le syndicaliste. Selon lui, l’application des mêmes conventions collectives entre la métropole et ses territoires d’outremer peut être un “levier pour améliorer les salaires à La Réunion”.

“Nous demandons qu’une partie des deux milliards du budget des DOM soit redirigée vers des augmentations de salaire, à travers la mise en place des mêmes conventions collectives entre la métropole et l’outre-mer. Dans les DOM, la majorité des salariés travaillent dans des TPE, où il n’y a pas de syndicats, pas de NAO, de convention collective...C’est pour cela que l'on retrouve bon nombre d’employés avec plus de 30 ans d’ancienneté dans ces territoires avec salaires proches du SMIC”, conclut-il.
Lundi 19 Octobre 2015 - 15:17
SI
Lu 1487 fois




1.Posté par Jacob le 19/10/2015 17:02 (depuis mobile)
A quand une loi pour la titutirilisation de tout le personnel communal

2.Posté par maçonnerie le 19/10/2015 18:33
la gestion dynamique des exonérations, principe dont la publicité est faite depuis les EGOM et quelques temps avant, est de nouveau mise au goût du jour...

ci dessous le lien qui en explique les principes :
http://opmr.re/wp-content/uploads/2015/08/document-CFTC-2015-06-01-Mission-evaluation-LRE.pdf

3.Posté par PATRICK CEVENNES le 19/10/2015 18:45
fukcd473
SOLIDAIRE de quoi ?
N'est-ce pas ce syndicat avec la CGT qui a boycotté la 4ème conférence sociale ?
Et ça vient jouer le roquet !

Heureusement qu'il n'y a pas de syndicats dans les TPE. Les exploitants et gérants n'ont peut-être pas envie d'avoir des jusqu'au boutistes dans leurs entreprises.

Donc en augmentant les salaires, les entreprises vont augmenter leurs coûts de revient et donc leurs prix de vente ce qui va impacter le pouvoir d'achat. Ma fois, c'est une idée lumineuse !

4.Posté par vieux frère créole le 19/10/2015 19:10
3.
c'est vrai que le patronat dans les TPE n'a pas besoin de cogestion, et de dialogue social.

des patrons mécréants, on en connaît tous.

des patrons qui n'y connaissent rien à la gestion, on en connaît tous..en feriez vous parti ?

savez vous à combien les exonérations s'élèvent pour un SMIC ???

5.Posté par Pas sur le 19/10/2015 19:28 (depuis mobile)
Pas sur que le post 3 soit un patron!
Il ressemble plutôt à ces syndicalistes qui signent tout et n'importe quoi pour garder leur place bien au chaud à côté du Medef.
Solidaires et la Cgt ont raison de ne pas cautionner toutes ces reculs!

6.Posté par PATRICK CEVENNES le 19/10/2015 20:25
fukcd473
@4. Mais comme l'impression que vous mettez tous les œufs dans un même panier.
Exploitant ou gérant, vous n'avez jamais été ? Pourquoi ? Pas de caractère pour assumer la prise de risque financière en créant une entreprise ?

7.Posté par kld le 19/10/2015 20:41
la véritable égalité passent par les conventions collectives pas come le leur de la continuité bat karé , mais le reunionnais y aime bien fé achète à lu .......................

8.Posté par GIRONDIN le 20/10/2015 06:56 (depuis mobile)
4.vieux frère créole
5. Pas sur
Bien dit.

Il ne faut pas de syndicats dans les TPE,évidemment syndicat de salarié.Par contre le patron lui peut appartenir à de multiples "corporations".

La CGT a eu raison de ne pas participer à la mascarade.

9.Posté par vieux frère créole le 20/10/2015 07:37
6.
je suis chef d'entreprise..pas de chance.

10.Posté par vieux frère créole le 20/10/2015 08:26
solidaires est elle favorable au partage de la sur rém..Et que cette sur rém soit employée à créer des emplois ?

2 fonctionnaires sur rémunérés => 2 ETP = 2,8 ETP non sur rémunérés..

à méditer..

11.Posté par vieux frère créole le 20/10/2015 08:27
7.
comme maçonnerie l'a dit, comment se fait il qu'une loi exclue la Réunion du droit commun ????
perben aurait il cédé à certains corporatismes domiens (les békés ??)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales