Alertes infos :

Société

Une nouvelle mouche menace les fruits et légumes à La Réunion


La Bactrocera dorsalis, une mouche des fruits, a été détectée à La Reunion pour la première fois par la FDGDON (Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles). C’est dans le cadre de la surveillance biologique du territoire dans les communes du Port, de Saint-Paul, de La Possession, de Sainte-Rose et de Saint-Joseph que la découverte a été faite.
 
Ces mouches sont nuisibles et s’attaquent aux fruits et légumes, les rendant non commercialisables. Les mesures d’un plan de lutte défini en 2012 ont été mises en place par la DAAF (Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt), à savoir des mesures de surveillance renforcée : mise en place de pièges selon des densités établies par le plan de lutte dans des rayons de 500 à 2500 m autour des lieux de capture ; mesures de gestion par traitements hebdomadaires ciblés : application sur un support d’attractifs alimentaires couplés à un insecticide homologué dans un rayon de 500 m autour des foyers.
 
Tous peuvent contribuer à la lutte en demandant aux personnes qui possèdent ou gèrent des arbres fruitiers ou cultivent des légumes, de ramasser l’ensemble des fruits et légumes tombés au sol, de les enfermer hermétiquement dans un sac poubelle et de laisser ce sac exposé pendant au moins 15 jours au soleil en le maintenant toujours fermé. Passé ce délai de 15 jours, les résidus peuvent être compostés.
 
Un bilan de la situation phytosanitaire sera établi en juin.
 
Vendredi 19 Mai 2017 - 11:40
Zinfos974
Lu 12748 fois




1.Posté par Zarin le 19/05/2017 12:30

Soyez heureux :

Cinq requins prélevés hier à St-Gilles et St-Pierre !...

2.Posté par Frigidaire le 19/05/2017 16:24

Ce qui est dommage est que les riverains non agriculteurs mais ayant des arbres n'ont pas droit aux traitements

3.Posté par Kayam le 19/05/2017 20:44

Nana in pié efferalgan ki entoure noute pié gouyavié blan.... Jamé awar joli gouyavié komsala... en plis lé pa piké ditout, alors kavan, té la peine pou grossi, t pike pou rien.. Mi di sa, p'tèt y peu aidé.

4.Posté par TICOQ le 19/05/2017 22:18

Les particuliers non planteurs, non agriculteurs, possédant quelques arbres fruitiers n'ont pas droit au traitement. Logique.

5.Posté par môvélang le 19/05/2017 23:04

""" 2.Posté par Frigidaire le 19/05/2017 16:24
Ce qui est dommage est que les riverains non agriculteurs mais ayant des arbres n'ont pas droit aux traitements """
tu as toi aussi droit aux traitements , tu fais comme nous , tu achètent les produits, mais si ton voisin ne traite pas , tu auras toujours des mouches , et puis aussi , si les con sommateurs ne cherchent pas tout ce qui est exotiques et que ceux-ci ne se vendent pas , il y aura moins d'introduction de ces pestes exotiques
après ces mouches et le varroa , les frelons asiatiques vont arriver , avis aux amateurs de larves!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Mai 2017 - 16:52 La 5e saison de Master Marmite lancée !