Courrier des lecteurs

Une loi votée a l'Assemblée Nationale mais qui n'arrive au Sénat que 3 ou 4 ans plus tard

Mercredi 15 Novembre 2017 - 11:43

Lettre ouverte aux  Sénatrices et Sénateurs,

Les retraites des agriculteurs ne bougent pas, entre 300€ et 500€ pour un grand nombre qui me demandent de transmettre leur colère.

Des amendements ont été votés a l’Assemblée nationale depuis 2014 mais pas encore arrivés au Sénat, quelles sont les causes, lenteur administrative, dysfonctionnement.
 
La question, pourquoi des lois votées a l'Assemblée Nationale depuis 2014 ne sont pas arrivées au Sénat, le Sénat va t-il se réveiller de son long sommeil sur les retraites de misère.
 
Pour la santé nous demandons une enquête parlementaire sur les nombreux dysfonctionnements, lenteur, erreur, de nombreuses personnes âgées qui n'on pas de mutuelle santé, et qui sont découragées. Demander ces droits devient un parcourt du combattant.

L'ASPA pourquoi certains doivent attendre de 3 a 5 ans pour que leur dossier soit traité, ce qu’ils appellent minimum vieillesse qui devrait être de 810€ qui comprend la totalité des revenus, mais dans la réalité c'est entre 700 et 780€.  

Savez-vous qu'un très grand nombre n'on pas ce revenu minimum vieillesse, sont en dessous du revenu minimum vital.
Daniel Faivre
Lu 732 fois



1.Posté par Marc le 15/11/2017 13:30

Je présume que c'est une proposition de loi dont vous parlez, sinon le gouvernement aurait fait avancer les choses. La réponse est alors simple: le groupe politique derrière cette proposition de loi a simplement estimé qu'il ne tenait pas à l'inscrire à l'ordre du jour. Vous avez fait les frais d'une pratique courante en politique: un parlementaire a fait adopter dans sa chambre un texte qu'il sait parfaitement ne pas avoir les moyens politiques pour le porter jusqu'au bout.

2.Posté par JORI le 15/11/2017 14:17

"Les retraites des agriculteurs ne bougent pas, entre 300€ et 500€ ", je croyais que le montant des retraites étaient fonction des cotisations payés également!!. Mais peut n'est ce pas le cas pour eux. Auquel cas vivement la suppression des régimes spéciaux.
"minimum vieillesse qui devrait être de 810€ qui comprend la totalité des revenus, mais dans la réalité c'est entre 700 et 780€", peut être encore une spécificité locale que super cumulard didix robertix compte bien que l'Etat respecte!!. MDR

3.Posté par citoyen indigné le 16/11/2017 11:24

vous voulez un petit aperçu de la retraite de nos très chers parlementaires:
_un mandat de 5 ans=1200 euros pour un député et 1900 euros pour un sénateur quelque soit le taux d'absentéisme! sans décôte pour année manquante (pour un salarié du privé,-5% par année manquante
sur les 42 ans actuels, Elle est pas belle,la vie des parlementaires?
_leur caisse de retraite est financée à 88% par nos impôts votés par qui? nos chers parlementaires!
_par précaution,cette caisse est largement pourvu en réserves...de l'ordre de 600 millions d'euros soit
l'équivalent de 20 années de versement de leur retraite.mais on n'est jamais mieux servi que par soi-même!
_un député cotisant 15,7% au lieu de 7,85% aura droit le double d'année de retraite par rapport au nombre
réellement effectué... je vais m'arrêter là. ça finit par être indécent!

4.Posté par Marc le 16/11/2017 13:01

3. C'est faux. Vos informations sont périmées depuis presque dix ans maintenant. Le système de retraite des parlementaires est désormais quasi-équivalent à celui de la fonction publique. Ne serait ce que vos chiffres sur les cotisations sont erronées: le système de double cotisation a été supprimé en 2010. De même, le taux de cotisation est en augmentation progressive et sera de 10,85% en 2020. Etc, etc.

Et pour le coup, François de Rugy, le président de l'Assemblée, a annoncé un alignement total sur le régime de retraite des fonctionnaires, une réforme qu'il entend porter cette année.

5.Posté par JORI le 16/11/2017 16:06

4.Posté par Marc le 16/11/2017 13:01
Et la CSG dont tous les actifs et les retraités vont voir augmenter??.

6.Posté par Marc le 16/11/2017 17:44

5. Régime commun: ils la payent sur leurs indemnités parlementaires et pas sur leur IRFM (assimilée à des notes de frais).

7.Posté par précision le 17/11/2017 14:58

Effectivement,la réforme de 2010 a réduit à la marge le régime de retraite des parlementaires,notamment
la double cotisation.
mais,pour un parlementaire qui cotise 1 euro gagnera 6,10 euros à la retraite
pour un salarié lambda,ce sera 1,50 euro à la retraite
1129 euros de retraite pour un seul mandat de 5 ans,pour le salarié,il faudra 40 ans de cotisation
pour un sénateur,3096 euros de retraite au bout de 2 mandats
Les contribuables payent 52 millions de retraite aux parlementaires tous les ans;
Si ce n'est pas un régime particulièrement privilégié,il faudra nous expliquer à partir de combien c'en est un!

8.Posté par JORI le 17/11/2017 20:04

7.Posté par précision le 17/11/2017 14:58
+1
Et d'ajouter, combien de parlementaires actifs pour le nombre de retraités alors même que l'on s'apprête à réduire le nombre de parlementaires??.

9.Posté par JORI le 17/11/2017 20:06

7.Posté par précision le 17/11/2017 14:58
Sans compter non plus les cumulards de retraites parlementaires (sénateurs et députés).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 11:01 Monsieur le Maire de Saint-Leu

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:38 Alon respect a nou dann Port !