Société

Une journée pour dire "non" à la violence à La Réunion


Une journée pour dire "non" à la violence à La Réunion
En ce 2 octobre, jour de la naissance du Mahatma Gandhi, le Conseil général a décidé d'organiser une grande journée pour dire "non" à la violence au Jardin de l'État à Saint-Denis. Élus, représentants d'associations de lutte contre les violences, représentants religieux ont relayé un message de paix au public présent et aux marmailles de plusieurs collèges de l'île.

Après avoir réalisé un mandala, diagramme circulaire qui permet de conduire sur le chemin de l'éveil spirituel dans la religion bouddhiste, tous se sont dirigés sur scène pour lancer un message d'espoir et de paix dans le monde et à La Réunion, celui de la non-violence. "Le message que l'on veut faire passer aujourd'hui, celui de vivre tous les jours en essayant de ne pas faire violence aux autres et à soi-même", explique la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar.

Et les chiffres attestent de cette réalité à La Réunion. Entre 2009 et 2010, 195.000 adultes réunionnais sont exposés à la violence, au moins une fois, que ce soit dans leur ménage ou en dehors, rappelle le Conseil général. Pas un jour ne passe sans qu'un fait-divers ne viennent alimenter l'actualité à La Réunion.

Le jour choisi par le Conseil général n'est pas le fruit du hasard. Aujourd'hui c'est l'anniversaire du Mahatma Gandhi. "La non violence est mon premier article de foi. C'est aussi le dernier article de mon credo", disait Gandhi. "Le Mahatma a pu obtenir ce titre car il a toujours combattu pour l'émancipation de l'être humain", rappelle Daniel Minienpoullé, président de la fédération Tamoul à La Réunion.

La journée contre la non-violence se déroule toute la journée dans les allées du Jardin de l'État.

Une journée pour dire "non" à la violence à La Réunion
Mercredi 2 Octobre 2013 - 11:25
JD
Lu 671 fois




1.Posté par grangaga le 02/10/2013 12:02
Pran lo .......èstati........... MAMADI ........"le père de la nation" , lé kaciètt' dann' ron-pwin la Mar' ...konm' in Bon-Dié Malbar' là.............. fé dé trwa kopi é poz' a li dann' sak' l'ékol' .....an valèr' ........avèk' lo mo........in mètt' l'ékol'...(mwin la pa ariv' ziska la ba mwin, lé miènn' cé in BAK DO LO).......so................ MAMADI......... poukoué, kissa, koman, koué la fé, oussa y sort'.....a partir' d'la nout' bann' z'anfan va v'ni do mounn'.

2.Posté par noe le 02/10/2013 16:00
On n'est pas violent ...on applique la loi du Talion parce que nos Forces de l'Ordre n'ont pas de couilles devant de nombreuses situations car elles ne pensent qu'à leur fin de mois tranquillement assis dans leur bureau à remplir plein de paperasses pour se donner "bonne" conscience !

3.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 03/10/2013 08:10
Les forces de l'ordre font leur travail , ce sont les magistrats qui font preuve de laxisme . A quand UN MUR DES CONS les concernant , avec en téte la garde des "SOTS"

4.Posté par Porto le 03/10/2013 09:39
Tu parles trop
J'entends du soir au matin
Les mêmes mots
Les mêmes refrains
Bla bla bla... bla bla bla bla bla
Y a qu'ça de vrai
Bla bla bla bla bla bla...

Voilà à peu de chose près à quoi peut se résumer toutes ces actions flashy. Et, l'électeur éclairé saura deviner les motifs cachés derrière ces manips lorsque ces élus déclarent qu'ils œuvrent pour le bien de tous en nous annonçant à corps et à cris des lendemains qui chantent alors que la population, dans son ensemble, clame des actions beaucoup plus convaincantes mais pour le moins dissuasives que ces opérations sporadiques et trompe l’œil alors que la violence ruine notre paysage et signe, si rien de plus concret ne vienne y mettre un terme, la fin d'une démocratie déjà chancelante.

5.Posté par keekoo le 03/10/2013 11:31
J'ai vu ce reportage !!!
Mais depuis des années ces langues de bois qui nous assure œuvrer pour notre bien a tous ne fait qu’alimenter une rancœur et une haine de leurs représentativités au sein de la population Réunionnaise.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales