Culture

Une journaliste du Huffington Post met Maya Kamaty en l'air!

Une journaliste du Huffington Post, elle-même musicienne et productrice, spécialisée dans l'actualité musicale, vient d'écrire un article tout à fait élogieux, sur son blog, sur l'artiste réunionnaise Maya Kamaty.

La jeune femme, fille de Gilbert Pounia, chanteur et fondateur du groupe Ziskakan, évolue depuis de nombreuses années dans le milieu musical réunionnais. Désormais bien éloignée de son rock retentissant à des périodes assimilées à son adolescence, Maya Kamaty a mûri et, vous le constaterez sur certaines sonorités, marche avec talent dans les pas de son père…

Voici la traduction de l'article paru sur le Huffington Post:


Une journaliste du Huffington Post met Maya Kamaty en l'air!
"De la grande musique de petits endroits 
Maya Kamaty à l’AME

Mon post précédent sur la chanteuse Neuza de Cape Verdean m’a conduit au AME, the Atlantic Music Expo, au Cap-Vert. Si le talent local était impressionnant, il y avait aussi beaucoup de bons spectacles des alentours. Je travaille sur un mini-doc plus long sur l’événement mais je voulais présenter une de mes préférées tout de suite, une chanteuse- compositrice de l’île de La Réunion.

Désolé d’avance, car vous allez entendre le son du camescope là-dessus mais je crois que vous allez pouvoir ressentir la sensation d’y être et l’enthousiasme que ce spectacle génère.

Maya Kamaty est la fille de Gilbert Pounia, à la tête du groupe Ziskakan, un des groupes les plus connus de l’île. Ils créent de la musique qui est un mélange hétérogène d’éléments européens, africains et indiens (qui représentent la population de l’île) avec une savoureuse dose d’éléments de pop moderne aussi.

Donc c’est sans surprise que la musique de mademoiselle Kamaty contient tous ces éléments aussi. Ziskakan célèbre d’ailleurs leurs 35 ans ensemble, ce qui n’est pas un mince exploit pour un groupe de musique.

Si l’écriture de Maya est forte, je vous la présente chantant une chanson que son père a écrit, "Vavang". Les deux collaborent parfois, mais je vous assure que mademoiselle Kamaty est une belle compositrice à part entière, et je vais vous présenter une de ses chansons originales plus tard.

Si vous vous posez la question, elle joue le "kayamb", un hochet plat et carré fabriqué à base de canne a sucre, un instrument commun dans le Maloya, aussi bien que dans le Séga, deux genres principaux de l’île."

Vendredi 6 Juin 2014 - 10:56
MR
Lu 3308 fois




1.Posté par Thierry le 06/06/2014 19:24
Il n'est pas donné à tout le monde d'être en capacité de reconnaître un talent, un mérite, etc ... Cela relève de l'essence des dieux ...

La fille de son père ... l'héritage d'un talent, d'un art de la musique sur fond maloya qui a le mérité d'être évolutif sans renier son origine mais SURTOUT qui a su faire abstraction du phénomène de violence, de révolutionnaire ou de stigmatisé...

Un goût suave... de pas assez... Allez, je réécoute !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales