Faits-divers

Une "instrumentalisation de la justice" selon les Moussajee


Une "instrumentalisation de la justice" selon les Moussajee
Salim et Yassine Moussajee avaient rendez-vous au tribunal de champ fleuri pour une audience en référé. La Sogecore demande la suspension de l'exécution de la condamnation à verser 200.000 euros par le juge de l'exécution.

Les frères Moussajee ont encore une fois dénoncé un "abus de droit" et une "instrumentalisation de la justice" alors qu'ils estiment que ce montant ne représente que des "cacahuètes" par rapport au préjudice réel.

Par ailleurs, les frères Moussajee ont assigné la Caisse des dépôts et consignations à Paris pour avoir déconsigné la somme de 1,3 millions d'euros versée par la Sogecore suite à une condamnation de 2009.
Mercredi 2 Juillet 2014 - 07:00
Lu 700 fois




1.Posté par Moussajee Salim le 03/07/2014 06:36 (depuis mobile)
Les dirigeants de la SOGECORE sont des champions de la manipulation et de l'arnaque : ils dépouillent leurs victimes et viennent légaliser leurs agissements devant les tribunaux. Auj la justice commence enfin à ouvrir les yeux et c'est la panique !

2.Posté par STOP INJUSTICE le 03/07/2014 19:18
Salim, ce n' est pas trop tôt qu 'ils ouvrent les yeux, tu ne crois pas ? les Dirigeants sont en train de trembler..............et dire qu 'ils ont offert une belle voiture à la Miss Réunion, avec ton propre argent, c'est facile comme cela............bande d ' hypocrites

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales