Politique

Une ferme agri-solaire inaugurée en présence de Marylise Lebranchu


Une ferme agri-solaire inaugurée en présence de Marylise Lebranchu
Ce mardi matin, il y a du monde du côté du lieu dit Terrain Meunier, dans le quartier de Jean Petit Les Bas, à Saint-Joseph. Des représentants politiques locaux accompagnent Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, mais aussi James Michel, président des Seychelles, dans leur visite de terrain.

Au programme de cette matinée, la visite et l'inauguration d’une ferme agri-solaire produisant du maraîchage bio destiné au marché local. Cette ferme, située à 420 mètres d'altitude, est implantée sur des parcelles appartenant à l'actuel président de la Chambre d'agriculture, Jean-Bernard Gonthier.

Un tour des serres, totalement autonomes en eau (récupération des eaux pluviales), a été effectué. Oignon, fruit de la passion, melon, gros piment, tomate... les premières cultures datent du second semestre 2012, après un lancement de la ferme au mois d'octobre 2011. Désormais, le propriétaire des lieux attend la certification biologique lui permettant de mener à bien son exploitation maraîchère installée sous une surface en photovoltaïque.

Sur le toit, ce ne sont pas moins de 10.400 m2 de panneaux photovoltaïques qui ont été installés grâce à un partenariat avec la société Akuo Energy, qui développe et exploite des centrales de production d'énergie en France, et partout dans le monde. Son représentant n'a d'ailleurs pas manqué de faire remarquer au président de la République des Seychelles que son territoire n'en était pas encore doté...

Une ferme agri-solaire inaugurée en présence de Marylise Lebranchu

Une ferme agri-solaire inaugurée en présence de Marylise Lebranchu
Mardi 9 Juillet 2013 - 10:55
Ludovic Grondin sur place
Lu 1191 fois




1.Posté par SOLEIL le 09/07/2013 11:34
Cet agriculteur doit avoir beaucoup d'argent pour recevoir tout ce Monde. Après on dit que les Agriculteurs sont pauvre.
Dans quelques temps il demandera des subventions et souhaite de tout cœur que Mr LEBRETON lui accordera à travers du Gouvernement
Et puis comme cela appartient à Mr GONTHIER, donc pas de problèmes, il prendra dans les caisses de la Chambre

2.Posté par REUNIONNAIS le 09/07/2013 12:29


QUE DE SUPPUTATIONS , QUE DE SUPPOSITIONS ,MONSIEUR SOLEIL ??? LIREZ-VOUS DANS LA BOULE DE CRISTAL DE VOTRE HOMONYME " MADAME SOLEIL " ????

3.Posté par NAGES le 09/07/2013 13:51
On va vendre a qui ! le produit de cet equipement si hi tech

4.Posté par Oté le 09/07/2013 15:51
1) L'état donne l'autorisation d'installation de ces fermes agri-solaires, autorisations soumises à des conditions restrictives.
2) Le secrétaire général de la société AKUO ENERGY n'est t-il pas l'ancien SGAR de la Réunion ?
3) Pantouflage ....

5.Posté par ouép grand matin le 09/07/2013 15:52
Perso je malheureusement croisé leurs chemin ce matin sur la rte du littoral sympa il bouche les 2 voiex cause de gros ralentissement a chaque bretelle d'accès sympa sa
merci en vu le nbre de véhicule l'écologie était à l'ordre du jours
Mais par contre il respecté les limitation c'est au moins sa

6.Posté par Oté le 09/07/2013 15:56
http://www.akuoenergy.com/fileadmin/media/pdf/Newsletter/Newsletter_septembre_2011_V2.pdf

7.Posté par ALEXANDRA le 09/07/2013 17:00
Je rejoins le POST 4: il me semble bien que nous voyons la même personne qui a tout ficelé compte tenu de sa position et qui serait même appelé Monsieur X % !
Avec ce genre d'événements, ce profit ne va pas retomber sur le sol réunionnais mais dans la poche d'une grosse entreprise métropolitaine. Quant à ceux qui voulaient oeuvrer un petit peu dans ce secteur d'activité, ils n'ont plus qu'à se brosser le ventre.
L'économie réunionnaise dans sa splendeur !!!!

8.Posté par Oté le 09/07/2013 20:12
…"C’est à la Réunion que Jean a rencontré l’équipe Akuo. L’esprit animant le projet GERRI était parfaitement en phase avec la dynamique d’entreprise développée par Akuo, et c’est sur la base de cette identité de vues sur les différents aspects de développement des énergies renouvelables que s’est concrétisée leur rapprochement et collaboration. L’avenir des énergies renouvelables, passées d’un mode décentralisé en partant de la base jusqu’à la réalisation finale du projet, à un système de généralisation des appels d’offre, à la fois dans les secteurs éolien et solaire, rend nécessaire pour notre groupe le développement d’une dimension institutionnelle : en rejoignant Akuo Energy, Jean a souhaité mettre son expérience et sa connaissance de l’approche institutionnelle des dossiers au service d’un groupe reconnu dans le monde de l’éolien et du solaire…"

akuo news de septembre 2011 page 4 présentation du nouvel arrivant dans l'équipe





Extrait de l'article :"Nuages sur le solaire des cellules à la Réunion
Article de Libération du 22 février 2011 :


Énergie. Un projet d’installation photovoltaïque dans la prison du Port est menacé par la politique d’EDF.
Par LAURENT DECLOITRE LA RÉUNION, de notre correspondant
Couvrir de cellules photovoltaïques une prison… Pour mettre les détenus à l’ombre ? L’idée, un peu folle et provocatrice, est à l’image de son auteur, Jean Ballandras. Le secrétaire général pour les affaires régionales de la préfecture de la Réunion porte à bout de bras un vaste projet d’autonomie énergétique de l’île à l’horizon 2030. Pour y parvenir, le haut fonctionnaire compte sur l’électricité produite à partir du soleil. A priori, cela semble plutôt facile : à la Réunion, l’astre brille plus de mille quatre cents heures par an, le record français ; l’île abrite d’ailleurs la plus grande ferme photovoltaïque du pays. Le problème, c’est que la place manque pour installer les panneaux solaires au sol. Du coup, comme la pression foncière est très forte en raison des montagnes, du volcan et de la canne à sucre, «il a fallu dénicher des surfaces ni constructibles ni agricoles», indique Ballandras.
Le motard en costume-cravate a alors imaginé d’ajouter de la tôle sur la tête des taulards… Akuo, une PME française qui produit de l’électricité éolienne et solaire dans une dizaine de pays, a remporté l’appel d’offres. L’objectif est ambitieux : 10 mégawatts grâce à 31 000 panneaux installés sur les 35 hectares du centre pénitentiaire de la ville du Port. «Nous avons fait la différence parce que notre projet "Bardzour" concilie énergie, agriculture et réinsertion sociale», se félicite Eric Scotto, le PDG, un self-made-man de 43 ans. Une trentaine de détenus participeront à la pose, puis à la maintenance des panneaux photovoltaïques, sous lesquels ils feront pousser des légumes bio……"

++++++++
Commentaire: Je serais curieux de lire l'avis de la Commission de déontologie qui aurait du être consulté sur ce cas de passage d'un fonctionnaire dans le privé...ou bien encore le rapport d'analyse des offres du marché public auquel il est fait référence ........
OUI, la France est une république bananière !!!!!!! Oui, elle envoie ses soldats en Afrique pour "apprendre" la démocratie et ses règles aux pays qu'elle considère comme sous développés....

9.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 09/07/2013 21:49
Tiens le président à 8000 euros est dans le cortège, il faut qu'il justifie son "solaire" ???

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales