Société

Une expertise du BRGM doit évaluer la sécurité du sentier vers Roche Plate

Les habitants de Roche Plate continuent de se faire entendre. La réponse apportée hier par la municipalité de Saint-Paul n'aura fait que calmer les ardeurs pour un temps. Le rendu d'expertise du Bureau de recherches géologiques et minières risque d'être long.


Une expertise du BRGM doit évaluer la sécurité du sentier vers Roche Plate
 
Les villageois de Mafate restent prisonniers de leur cirque. A cause des risques encourus suite à l'incendie par la paroi de la falaise par où passe le sentier vers Roche Plate, il est interdit d'emprunt depuis plus de trois semaines. Les habitants attendent des réponses et menacent.

Aujourd'hui encore, la poignée d'habitants de Roche Plate a bloqué l'accès à l'école du village. Un peu plus loin dans le mécontentement, c'est maintenant l'accès aux gîtes que pensent interdire les manifestants, quand ce n'est pas tout simplement la fermeture des vannes de la canalisation des orangers.

Simple coup de pression ou envie réelle de mettre en application ces menaces, quoi qu'il en soit les habitants du village ne se satisfont pas de la réponse de la mairie. Celle-ci avait en effet annoncé hier la mise à disposition d'un hélicoptère afin d'approvisionner le village une fois par semaine.

Des purges probablement nécessaires

Ce matin, deux experts du BRGM ont scruté les pans de la falaise calcinée, mais aucun délai n'est annoncé. Une chose semble se préciser tout de même, aucune réouverture du sentier ne se fera sans des travaux acrobatiques. Des purges sont déjà évoquées par l'ONF qui reste en attente des conclusions du rapport de l'expertise de ce matin.

Du côté de l'ONF, on regrette la méthode et le message pas tout à fait précis délivré par la population. Pour l'offiice, il n'y a pas de "coupure avec le reste du monde" comme annoncé. Deux voies d'accès restent à la disposition des habitants : la canalisation des orangers et l'avancement via le lit de la Rivière des Galets en 4x4 jusqu'à Deux Bras. "Nous ne sommes pas en période de fortes pluies, le chemin est praticable", répond en substance l'ONF.
 
Bernard Labrosse, le spécialiste des sentiers à l'Office nationale des forêts, avoue tout de même que ces deux dessertes demandent plus d'organisation. "Ça complique l'accès à Mafate car c'est plus long", mais celui-ci réfute le terme d'enclavement total. "Je comprends leur soucis mais j'ai plus le sentiment que c'est un problème économique plus que vital", poursuit le responsable des sentiers. Comme sur le littoral, l'accès au cirque doit se faire "de la façon la plus rapide possible", ironise-t-il.

Si l'aide de la mairie est maintenue, une première rotation d'hélicoptère devrait s'effectuer mercredi matin à 10h30 au niveau de la Rivière des Galets.
Mardi 22 Novembre 2011 - 16:22
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1843 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 09:00 Les Avirons: Le noël magique des micro-crèches

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales