Economie

Une croissance supérieure à 1% pour 2010 ?

Le "plus dur de la crise financière est désormais derrière nous" selon François Fillon, invité à RTL ce mardi. Fort de ce constat, le Premier ministre a affirmé que la croissance pour l'année 2010, initialement prévue à 0,75%, devrait être supérieure à 1%. Une récession de 2,25% est néanmoins attendue.


Une croissance supérieure à 1% pour 2010 ?
François Fillon a annoncé sur les ondes de RTL que la croissance en 2010 sera de "plus de 1%" au lieu des 0,75% annoncés jusqu'à maintenant. Si le baromètre BVA-Les Echos-France Info de ce mardi indique que 60% des Français pensent que "le plus dur reste à venir", le Premier ministre estime, à contrario, que "le plus dur de la crise financière est désormais derrière nous".
En effet, la progression de 0,3% du Produit intérieur brut au second semestre après quatre semestres difficiles, a visiblement contribué à sortir l'économie de la récession.

Ceci étant, le chômage devrait encore connaître une progression, selon le premier homme du gouvernement français, mais à un rythme moins élevé. Pour 2008, ce taux s'est accru et devrait être équivalent ) 10,1% pour l'ensemble du territoire français y compris les DOM : "On aura encore une augmentation du chômage, même si elle va être beaucoup moins forte que ces derniers mois" explique le Premier ministre.

François Fillon est également revenu sur son souhait de mener à bien les réformes gouvernementales malgré les difficultés accumulées concernant certaines d'entre elles, à l'image de la Taxe professionnelle.

Source : Les Echos
Mardi 13 Octobre 2009 - 13:00
Ludovic Robert
Lu 606 fois




1.Posté par Ulysse le 13/10/2009 15:55
Il est évident que le plus dur est à venir.
Visiblement ils ne savent pas faire autre chose que nous cacher la vérité en permanence, dans ce domaine là comme dans d'autres.

2.Posté par Jeff le 13/10/2009 16:57
Vous y croyez vous au 1%, pas moi. Depuis 8 ans jamais le taux de croissance projeté n'a été atteint, et pire souvent largment en dessous, alors?

Le budget est basé sur le taux de croissance et nous sommes encore en récession, alors pour qui nous prend-t-on? A moins qu'un vaste projet de constructions souterraines soit prévu à la Défense. lol

3.Posté par Cambronne le 13/10/2009 17:48
"On aura encore une augmentation du chômage, même si elle va être beaucoup moins forte que ces derniers mois" explique le Premier ministre. j'adore la décontraction feutrée soviétisante en tout les cas question chômage ou pas il y en a au moins un Prince qui lui avec un petit bac + un sera propulsé Directeur l'Epad qui élira son nouveau président. dire que les railleries outre manche commencent à fuseler « Cette nomination commence à faire le tour du monde. La presse britannique s'en donne à cœur joie et l'affaire permet même à la télévision chinoise de se moquer du népotisme à la français » Trash-business, politique-people, dictature de l'audience... Qu'importe le naufrage du radeau de la méduse il restera toujours quelques euros planqué sur un compte d'un paradis ... maintenant que les Barbares de l'extrême gauche ravage Poitiers peut être les derniers cris avant d'être suspendu à un crochet de boucher ?

l'empereur Napoléon avait placé toute sa famille prince de quelque chose ,poul vou qué sa dour disait maman Marie-Laetitia Ramolino

Sarkozy: "La fin des privilèges de naissance"

En pleine polémique sur la nomination de son fils à l'Epad, Nicolas Sarkozy sans complexe a critiqué mardi la promotion en France d'élites par la filiation. SI SI il a osé le dire
Le chef de l'Etat a même dit s'appuyer pour faire passer sa réforme sur les principes ayant régi selon lui la création du lycée en 1802 par Napoléon Bonaparte.

Comme quoi vous voyez sont modèle n'a jamais été Louis XIV mais bien napoléon vivement saint Hélène ou les Kergelen

"C'est le geste fondateur de notre éducation nationale. C'est un geste qui signifiait très concrètement la fin des privilèges de la naissance", a-t-il dit. "Cela voulait dire que désormais, en France, c'est de l'école que sortiront les élites et pas de la naissance. Cela voulait dire que désormais ce qui compte en France pour réussir ce n'est plus d'être bien né, c'est d'avoir travaillé dur et d'avoir fait la preuve par ses études, par son travail, de sa valeur", a-t-il ajouté le petit dictateur .

Je rappelle que ce machin organisé sous De Gaulle EPAD signifie
Établissement Public d'aménagement de La Défense.

le fond du problème reste bien là, non ?
Croyez-vous que le petit prétentieux "boutonneux blanc bec " aurait été coopté par un conseil d'administration pour être président si cet établissement était sous une direction privé ?
Qu'est-ce qui empêche de le privatiser rapidement ? Surtout qu'il est déficitaire de plus de 150 000 millions d'euros et que la cour des comptes critiquait l'opacité de gestion ...

4.Posté par Cambronne le 14/10/2009 09:00
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen:

Article 5: Tous les citoyens sont également admissibles aux emplois publics. Les peuples libres ne connaissent d’autres motifs de préférence, dans leurs élections, que les vertus et les talents.

Article 27. Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.

Article 30. Les fonctions publiques sont essentiellement temporaires, elles ne peuvent être considérées comme des distinctions ni comme des récompenses, mais comme des devoirs.

Article 31. Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens.

Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

5.Posté par Basile le 14/10/2009 10:56
La France est au bord du gouffre,
Faisons un grand pas en avant pour sortir de la crise !

6.Posté par darkalliance le 14/10/2009 12:08
J'ai revu un excellent film lors de mon dernier voyage : 'le diner de cons ...'

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales