Social

Une centaine d'agents grévistes sous le hall du Conseil général


Une centaine d'agents grévistes sous le hall du Conseil général
A l'appel de l'intersydicale CGTR-FO-SAFPTR, une centaine d'agents du Conseil général est en grève depuis 9h ce matin. Les grévistes occupent le hall et demandent à ce que la présidente du Département, Nassimah Dindar, vienne les rencontrer.

Les manifestants réclament la suppression de la mise en oeuvre du projet actuel de modernisation et de réorganisation des services de la collectivité. Ce projet provoquerait un malaise au sein des services et une dégradation des conditions de travail.

Par ailleurs, les syndicats souhaitent que le Conseil général se recentre sur ses missions prioritaires et arrête d'utiliser son budget sur des opérations comme le "chèque santé" ou le "chèque marmaille".
Mardi 7 Mai 2013 - 09:41
Lu 3123 fois




1.Posté par ZembroKaf le 07/05/2013 10:56
100 grévistes pour 5100 agents...qui n'a pas eu son avancement...lèv lo doi ???

2.Posté par lol le 07/05/2013 13:18
WHERE IS CFDT? La fini gagne un promotion??? non???

3.Posté par pere plexe le 07/05/2013 13:40
a ce sujet OU est la DINeDAR ?
car on aurait du toucher nos retraites CGSS ce mercredi
et avec ts les ponts viaducs de ct ptain de france
il va falloir attendre apres les 8 et 9 donc ? donc le 10 et en valeur banque ca va faire lundi 13 !!!

elle se fout de qui la mémère là !!
elle a pas ce genre de problème ELLE

qu elle DEGAGE

4.Posté par ouvre le zieux créoles! le 09/05/2013 06:35
Créole ouvre zot yeux …plaidoyer pour un vrai accompagnement social de la population de notre Département
Depuis quelques semaines, plusieurs articles pointent les carences insupportables d’organisation au sein du Conseil Général .Un mouvement de grève est annoncé pour bientôt ; ce qui constitue un fait rarissime, la dernière grève remontant à 2007 soit 6 ans.
Il est coutumier de critiquer tout azimut, surtout en interne, l’efficacité de différents services départementaux, avec une mention spéciale pour les services sociaux qui n’en font jamais assez. Mais qui connait leur réalité ? Qui connait l’empilement des missions qui leur sont confiées depuis plus de 3 ans ? Qui connait le grand chambardement annoncé, pensé par les hauts fonctionnaires et qui va coûter cher aux contribuables ?
Le Conseil Général, à l’heure des restrictions budgétaires, va se démultiplier et gérer encore plus de missions : c’est le tout en un ou encore un « wash and go ». Dans ces projets minutieusement travaillés, nous pouvons questionner la part accordée aux besoins des familles réunionnaises, à l’usager au centre du projet, aux obligations de la loi 2002-2 qui impacte aussi les services sociaux départementaux.
Mais nos grosses têtes pensantes ont décidé à la place des techniciens du médical et du social car c’est bien connu, l’action médico sociale n’est pas un champ d’action spécifique et du moment que nous avons un grade d’attaché voir de directeur, on est omniscient ! Un bel exemple de ce grand savoir est l’organisation de la mission RSA : deux ans après les équipes attendent toujours les moyens pour répondre aux contrats d’engagement réciproque. Par ailleurs, la compagnie « ti dalon » illustre aussi bien la gabegie du copié collé de prestation. La désertification des services de PMI, premier maillon de prévention sanitaire et social questionne la volonté du Département de servir une population, où 3 enfants sur 5 sont pauvres !
Ces exemples réussis ne suffisent pas car depuis quelque temps le Conseil général rêve comme la grenouille qui veut être aussi grosse que le bœuf ! L’intérêt est bien sûr de mieux servir la population.
Sous couvert que les associations œuvrant pour les plus démunis et les plus vulnérables coûtent trop cher (subventions diminuées avec un discours ferme, exigeant et très évaluateur), le Conseil Général pense à tout faire lui-même, malgré l’asphyxie de ses services. Mais comment faire du bon travail auprès des familles mieux avec plus de missions et moins de temps ?
Nous allons, là, droit dans le mur de l’ineptie ; quel recul pour l’action médico sociale et le travail social au Département ! Après avoir été longtemps précurseurs et pilotes, les services médico sociaux du Conseil Général connaissent depuis une dizaine d’années un recul inqualifiable. Chercher l’erreur : elle est à la tête !
Madame la Présidente, vous qui voulez être la Présidente du « social, aux côtés des réunionnais », prend pas nous pou couillons. Arrête bouche nout zieux avec chèque ou pass, fait photo pas ci par là, retrousse out manche et descend sur le vrai terrain avec les têtes bien pensantes qui entourent à ou. Viens toucher du doigt la réalité pou comprendre ce que les familles y demande et comment y peut aide à zot comme zot marmaille. Le social y décide pas dans bureau climatisé, le social y décide avec ses praticiens et surtout dans le respect du travail de chacun.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales