Social

Une cellule d'urgence à la Caisse des congés payés du BTP


Une cellule d'urgence à la Caisse des congés payés du BTP
Suite à la rencontre entre le collectif Sauvons nos entreprises et le président de la Chambre des huissiers Me Meyer, au Moufia à Saint-Denis, ce matin, une cellule d'urgence se réunira cet après-midi à la Caisse des congés payés du BTP. L'objectif sera de trouver une issue face aux ATD (Avis aux tiers détenteurs) qui se poursuivent, malgré le protocole signé en août dernier, dans les TPE et PME en difficulté de trésorerie.  Ce protocole engageait la Caisse à cesser toutes poursuites judiciaires pour cessation de paiements des charges sociales et fiscales.

La position de Me Meyer est embarassante. Son "mandant" (ndlr : Caisse des congés payés du BTP)  a porté plainte contre le Collectif pour "extorsion de signature". Pour la Caisse des congés payés du BTP, "ce protocole est nul car signé sous la contrainte", indique Me Meyer. En attendant, les poursuites se poursuivent et les comptes des entrepreneurs en cessation de paiements continuent d'être saisis car " l'huissier est en possession d'un titre exécutoire qui est une décision judiciaire, et qu'il est chargé du recouvrement. Nous avons une obligation d'éxécution. (...) A partir du moment où le titulaire de ce titre exécutoire nous dit qu'il nous a confié des mandats d'éxécution, nous sommes liés avec le mandant", assure Me Meyer.

Si la cellule de crise qui se tient cet après-midi à la Caisse des congés payé du BTP ne trouve pas d'issue favorable, "ce sera une grève générale mais qui serait mal-venue étant donné le contexte déjà difficile", assure Bernard Caroupaye, l'un des portes-parole du collectif. Pour le moment, ce sont une vingtaine de représentants syndicaux du collectif Sauvons nos entreprises qui font un sit-in devant le cabinet de Me Meyer au Moufia, en attendant les conclusions de la cellule d'urgence.
Mardi 9 Octobre 2012 - 14:31
Lu 1454 fois




1.Posté par noe le 09/10/2012 15:58
Il semble qu'un protocole "bidon" a été signé à la va-vite l'autre jour pour calmer certains esprits ...

Maintenant il faut passer à la caisse et au plus vite , messieurs les entrepreneurs !

2.Posté par Voyous le 09/10/2012 16:09
Le Caroupaye et sa bande sont des voyous et des voleurs
Ils refusent de payer ce qu'ils doivent à leurs employés : les congés payés
Ils refusent de payer leur charges sociales comme le font les entreprises honnêtes
Facile de rouler en 4x4 ou en BMW quand on ne paye pas ce que l'on doit
Et en plus c'est un maitre chanteur ...
ne nous laissons pas impressionner par ce maitre chanteur

3.Posté par Choupette le 09/10/2012 16:28
@ 2.Posté par Voyous

Tu pourrais le lui dire en face, ça, à Caroupaye ?

Chiche !

4.Posté par Titi le 09/10/2012 20:31
Ce n'est en aucun cas la faute des huissiers ! Vous vous attaquez à notre justice française ! Le travail d'un huissier est de se suivre les protocoles ! Son organisation se doit de faire respecter la loi. Si ce Caroupaye avait un seul brin d'intelligence, il comprendrait qu'il faudrait se tourner vers l'institution avec laquelle le protocole a été signé. Pourquoi faire un scandale quand il suffit d'utiliser nos lois de façon raisonnée. Attention, je ne dis pas que notre justice est parfaite ! Je reste pourtant d'accord pour les entrepreneurs, cependant décrivons cette scène comment non réfléchit et riche en communication. Un seul mot pour décrire Caroupaye : NEGLIGENCE. Merci.

5.Posté par Babouche le 09/10/2012 20:50
Bonsoir,

Moi une société de ce collectif me doit 1 mois de congés car cette dernière n'a pas payé ses cotisations !! Je vais créer aussi un collectif !!!!!

Ce que les salariés n'ont pas compris c'est que si ces sociétés ne cotisent pas, la caisse ne verse pas les congés !!

Par conséquent, encore une fois la Réunion sera prise en exemple, car c'est les salariés qui offrent une prime de fin d'année à leur société !! Ou plus vulgèrement, qui offrent le 4*4 aux patrons.

A bientôt,

Babouche

6.Posté par le nouvel ordre le 09/10/2012 22:19
Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise ou non. La seule question sera de savoir si il sera créé par conquête ou par consentement."

Paul Warburg
Grand banqier, premier président du CFR en 1920. Plus d'infos sur ce site)



"Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial."

David Rockefeller


7.Posté par Le carreau de paille le 10/10/2012 06:36
Il faut voir que des milliers de travailleurs du bâtiment ne seront pas payés pendant les fêtes de fin d'année à cause de Monsieur Caroupaye. En effet, en ne payant pas leur cotisation pour des raisons peut-être valides, les Caroupaye et consorts ont creusé un déficit qui n'existait pas dans la caisse des congés payés de la Réunion et cela tout le monde s'en fout. Il aurait été préférable que ces entreprises se mettent en cessation de paiement que faire ce qu'elles ont fait.

8.Posté par RADIO BISTROT le 10/10/2012 08:46
#6 : hors sujet

#Caroupaye : il est temps de s’arrêter, ça devient ridicule et embarrassant pour vous. Essayer de mettre la pression aux huissiers ???? et la prochaine étape c'est quoi ? Occuper la gendarmerie pour leur faire signer un protocole à eux aussi ? ?

9.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 10/10/2012 09:13
*À Post. 2 – « voyous »

Je ne sais pas si « le Caroupaye et sa bande sont des voyous et des voleurs » (sic)
Ce que je sais c’est que la première FORCE-BRUTE des VOYOUS, ICI à la Réunion, est d’origine institutionnelle. Soit :

1°- Les Services de l’ÉTAT : Préfecture, Police, Direction Régionale des Finances Publiques, Etc…
2°- La JUSTICE, Administrative ET Judiciaire, Etc…

Pourquoi voulez-vous que des gens qui ont de la voix, de gros muscles ( hein ! Jean MEYER ?) et de gros camions n’imitent pas ces « modèles » ???

*À Post.4 – « Titi »

Tu sors d’où, Titi ? tout juste de ton œuf ? Il faut attendre un peu…

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales