Société

Une caméra sous-marine pour surveiller les requins au large de St-Paul

Le programme CHARC se poursuit en démultipliant les corpus de données. Alors qu'elle rencontre les pires difficultés à marquer de balises émettrices les requins tigres et bouledogues de la côte Ouest, l'équipe de chercheurs espère dès la semaine prochaine obtenir des résultats plus flagrants avec la pose de caméras en-dessous de la ferme aquacole de la baie de Saint-Paul.


Cage circulaire d'élevage en mer en baie de Saint-Paul (photo : Arda)
Cage circulaire d'élevage en mer en baie de Saint-Paul (photo : Arda)
 
Avec seulement 12 marquages sur les 80 espérés en début de campagne, l'équipe de recherche de l'IRD s'apprête à enclencher un nouvel étage de sa fusée: Installer une caméra sous-marine pour surveiller les requins. L'expérience, inédite en haute mer, a déjà été testée par les équipes de recherche de l'IRD et Pascale Chabannet (spécialiste des récifs corraliens) mais dans un milieu plus favorable : le lagon.

Le lieu de la pose est tout trouvé : au niveau du dispositif de concentration de poissons de la baie de Saint-Paul, spécialisé dans l'élevage d’ombriens subtropicales. "L'idée est double : voir si l'on repère d'autres requins que ceux qu'on a pu marquer depuis octobre et coupler la méthode de signalement acoustique par la méthode vidéo", annonce Marc Soria de l'Institut de Recherche pour le Développement. Sur le plan comptable, ce nouveau process insolite a pour avantage non négligeable d'être moins coûteux pour les pouvoirs publics que la pose de ces désormais fameuses balises.   

Un tel équipement a déjà été utilisé par le passé. A l'époque, de simples caméras avec batterie et à disque dur pour enregistrer les images avaient été utilisées dans la quiétude du lagon. Mais jamais au large et en flux continu puisque les caméras du lagon devaient être récupérées une à une après un certain temps.

Acquisition d'images en temps réel

C'est le même matériel qui devrait être utilisé dans un premier temps en-dessous des cages aquacoles de Saint-Paul, mais une caméra originale et "brevetée", souligne l'IRD, disposera d'un mini essuie-glace intégré pour une prise de vue optimale et l'autonomie énergétique sera totale.

"Le protocole expérimental d'observation visuelle par caméra vidéo fera l'objet d'une étude préliminaire afin d'adapter un prototype de caméra autonome à l'observation des requins. Au cours de cette opération, nous testerons une bouée instrumentée comportant une source d'énergie solaire et un système de transmission téléphonique (GSM) des images pour les acquérir en temps réel pendant plusieurs semaines", annonce le programme de l'IRD. Ce prototype doit être mis à l'eau dans un deuxième temps. Habitué de la prise d'images sous-marine, Rémy Tézier collabore d'ailleurs au projet.

"L'objectif final sera de croiser les données imagées avec les conditions météorologiques", estime Marc Soria. Mais pas seulement. Au-delà, les données recueillies permettront peut-être de démystifier le rôle attribué à la ferme aquacole. Auprès des surfeurs, elle est souvent qualifiée de "garde-manger des squales".

Si le planning est respecté, la première caméra sera immergée la semaine prochaine.
Mercredi 11 Janvier 2012 - 18:11
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2622 fois




1.Posté par ndldlp le 11/01/2012 17:11
une caméra sous marine..ça doit pas bien être joli à voir, les dessous du FN..sauf bien sûr, pour ceux qui ont besoin de gerber ...

2.Posté par noe2012 le 11/01/2012 18:23
Les requins n'auront plus d'intimité chez eux ... Ils vont se sentir observés par des intrus ... Pas bon pour leur image ...
Mais les observer de la sorte est nettement meilleur que les appâter ....
On est presque sûr qu'il n'y a plus de requins dans nos eaux ...

. Noé dit: « Seigneur, ils m'ont désobéi [..] »
« A cause de leurs fautes, ils ont été noyés, puis on les a fait entrer au Feu, et ils n'ont pas trouvé en dehors d'Allah, de secoureurs ».


Pauvres requins chagrins !

3.Posté par Pecci Jose le 11/01/2012 19:02
La société AGM TEC fabrique des cameras sous marine

4.Posté par blue le 11/01/2012 19:52
"démystifier le rôle attribué à la ferme aquacole" ah on touche là le but véritable, de l'argent en jeu. L'étude des requins finalement passe au second plan, sert de justification. Faut dire que le shark feeding pratiqué pour pouvoir péniblement en marquer les attire encore plus près des côtes. Merci qui?

5.Posté par MdR le 11/01/2012 20:27
post 1
t'es trop drôle , tu fais comment , c'est de naissance ou tu as pris des cours ?
MdR !

6.Posté par nanani nana ninana le 12/01/2012 06:24
"démystifier"?? : m^me les pêcheurs osent pas trop aller dans ce coin là...même les gars qui nettoient les cages d'élevages y vont à reculons? Comment sont évacués les individus morts? par camion qu'on ramène à la nurserie au Port comme prévu? très bien voyons les rotations des camions d'équarrissage...! nan je dis ça, parceque le Bull adore la pourriture et les cadavres...c'est logique que ces cages créent un DCP(comme expliqué dans l'article), les pélagiques restent dans le coin et attirent les requins qui n'ont pas besoin de se fatiguer pour manger...
Cette "ferme" est complètement subventionnée...par la Région qui promotionne dans le monde entier la douceur et les couleurs de La Réunion, mais participe aussi à la fuite de son tourisme en donnant de l'argent à ce genre de projet...bancal comme d'habitude! pas capable d'évaluer les effets sur le long terme...pas envie de voir non plus...l'appât du gain, toujours!

7.Posté par Henri Zotto le 12/01/2012 06:36
On multiplie les actions inutiles...

On va maintenant regarder les requins passer à la télé...pendant que les bouledogues dangereux responsables de la mort de deux personnes et de l'attaques de plusieurs autres se baladent tranquillement à 100 mêtres de la plage.

La baignade est réouverte, on autorise le surf à nouveau, bref , ces requins qui prolifèrent et ne sont pas protégés vont peu à peu proliférer tranquillement.
On attend quoi ? la prochaine attaque mortelle?

Squalidées et seashepherd auront du sang sur les mains quand cela arrivera...car en refusant de pécher et de véritablement sécuriser les plages de la Réunion, ils participent à la mise en place des conditions propices a ces prochaines attaques.

Mais ils s'en foutent...les uns touchent des subventions pour appâter les requins et augmenter par la même leur présence au bord des plages et les autres jouent à touche pipi avec les médias....Ils ont prouver largement leur incompétence...

8.Posté par Marc Soria le 12/01/2012 13:08
Il n'y a rien à démystifier du tout juste que l'on fait notre boulot, en déplaise à certains.
Le système vidéo sera testé partout : dans la baie de Saint-Paul devant les roches noires, à trois bassins et à Saint-Leu, dans les zones qui correspondent aux zones d'étude du programme.
Pour le moment ce sont des tests techniques de camera et pas d'observation de requin qui sont visés. il faut que l'on s'assure des réglages optimaux. Mais la caméra sera placée sur des fonds compris entre 10 et 30 m pour justement tester différentes conditions et donc à des profondeurs où l'on est susceptible de rencontrer des requins et où ils sont potentiellement dangereux. C'est donc bien dans un objectif de meilleur connaissance des comportements et de prévention du risque requin que cela est fait et pas juste pour faire joujou avec des cameras... L'objectif est d'avoir une camera autonome et donc sans personne pour l'utiliser pour justement ne pas perturber les requins donc pas d'intrus dans le milieu non plus.
Pour finir, sachez si vous n'êtes pas au courant (mais la presse en ce moment le rapporte assez souvent) que les requins ont toujours été présents à la Réunion et sont partout tout autant dans la baie de Saint-Paul qu'à Saint-Gilles, qu'à Saint-Leu, Saint-Pierre ou Sainte Rose. Il ne sert à rien de tenter de trouver des coupables à leur présence. Cherchons plutôt à nous unir pour trouver des solutions, cela m'aidera davantage.

9.Posté par coco le 13/01/2012 13:20
MARC SORIA : bravo ! chapeau bas.

10.Posté par Professeur Maboule le 13/01/2012 14:41
Chers requins, quand vous passerez dans la baie de Saint-Paul : " souriez vous êtes filmés!" Qu'a t'on prévu pour les requins de la finance?

11.Posté par eric le 12/06/2012 18:14
@ Mr Souria: "Cherchons plutôt à nous unir pour trouver des solutions, cela m'aidera davantage."
Pour s'unir il faut communiquer et rendre totalement transparent les données de vos études (payer par le contribuable), et cela aidera d'avantage aussi l'ensembles des personnes et des associations qui travaillent sur cette problématique a trouver des solutions.

12.Posté par zargoune le 12/06/2012 18:19
Des pays comme l'Australie, l'Afrique su Sud etc... travaillent sur le risque requin depuis 1937. Jusqu'à aujourd'hui aucune solutions non létales n'ont été trouvé. Nous à la Réunion on est plus fort que tout le monde, on n'a jamais rien fais sur cette problématique, mais on connais mieux que tout le monde et on trouvera une solution non létale là ou tous on échoué. Comment nous lé fort dont?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales