Social

Une baisse des prix de 5 à 20 % sur 250 produits

Jean-Hugues Ratenon a annoncé en direct sur Radio-Freedom, une première baisse des prix à La Réunion. Selon le membre du COSPAR, il y aura entre autres une réduction de 5 % sur 71 produits et de 20 % sur 13 autres. L'alimentation devrait diminuer de 10 à 15%. L'entrée en vigueur de ces décisions est prévue le 8 avril prochain.


Une baisse des prix de 5 à 20 % sur 250 produits
L'accord qui vient d'être signé à l'instant “est un pas important. Nous allons continuer à travailler pour obtenir plus de pouvoir d'achat pour les Réunionnais”, selon Jean-Hugues Ratenon, sous les applaudissements. “Mais ce n'est qu'un accord intermédiaire. Il y aura d'autres négociations avec d'autres partenaires. Le COSPAR continuera à étudier les pistes: octroi de mer, production locale, TVA, frêt...”
Toujours sur Radio-Freedom, Pierre-Henry Maccioni s'est félicité de cette avancée “raisonnable”. Par ailleurs, le préfet de La Réunion a précisé qu'il y a dans l'accord les garanties pour éviter “que la grande distribution augmente d'autres produits pour compenser la baisse annoncée”. Jean-Hugues Ratenon reconnaît qu'il y a un risque que cela arrive.
“C'est à la population de veiller à ce que cela n'arrive pas. C'est aussi aux Réunionnais d'être vigilants, et d'alerter les associations de consommateurs et les médias”.
Jean-Hugues Ratenon évoque aussi la possibilité de nouvelles actions. “Par exemple, pourquoi ne pas participer à la prochaine journée internationale sans achats”.
Dans la foulée, tout le monde a réintégré les bureaux de la Préfecture pour continuer les négociations sur les salaires.
Mardi 31 Mars 2009 - 16:07
Jismy Ramoudou
Lu 699 fois




1.Posté par colapsus le 31/03/2009 17:20
Et oui, encore une fois la dictature des gros ventres à moustache n'est pas passée et a accouché d'un pet de mouche bien évidemment, un peu comme le mouvement d'un autre tonton macout du mazout avec leurs vingt centimes. Est ce qu'ils le savent qu'ils sont ridicules ? Le cos'barre et nous on s'marre.

2.Posté par andremctp le 31/03/2009 17:45
"La critique est facile, l'art est difficile" , n'est ce pas colapsus ? J'attend de vous que grâce à votre perspicacité, votre intelligence et votre sens inné de la négociation , vous allez prodiguer des conseils utiles au COSPAR pour qu'il arrête de se ridiculariser. Je serai même vous, je refuserais les diminutions de prix.....

3.Posté par Muadib le 31/03/2009 17:43
C'est du vrai n'importe quoi cette baisse :
baisse de 5% sur 71 produits
20% sur 13 autres
et 10-15% sur l'alimentation (c koi unproduit alimentaire)

---------------------------------------
La baisse ne sera pas eternelle. Le mois d'après, une simple variation des cout d'envoi ou prix d'achat fera augmenter le prix sans que l'on ne puisse rien faire
De plus, la grand edistribution a deja vu le coup venir, cerdernières semaines moins, mais ces derniers mois les prix avaient beaucoup augmenté (sur taxe d eprofit) donc la baisse des prix n'est qu'une remise a jour des prix réel

En plus, au niveau mondial pas mal de cours de produits on baissé ces derniers mois, la baisse n'avaient que peu été repercuté à la reunion

Qui dit en plus que ces produits ne seront pas en rupture de stock et juste a coté il y aura un autre produit identique a prix différent.

Le cospar a ciblé des marques de produits, ils auraient du cibler des produits generiques:
Yaour nature
Yaourt nature sucré
Riz jasmim
Riz basmati
etc....

car en faisant reference a certaines marques, ce sera facile au distributeur de passer une petite commande et puis rupture de stock......

en plus la liste communiqué de la première fois était mal fait (pas de pates par exemple et pas mal de produit haut de gamme) du grand n'importe quoi

Résultat :
La baisse ne se fera pas sentir sur un panier moyen global d'un mois sauf sur les produits stipulé dans la liste et encore.
Chaque enseigne a un prix différent de Vente,et ces prix sont réactualisé tous les 15jours en moyen (2 promos par mois).

Et puis, la baisse des prix mondiaux ne sera pas repercuté a la reunion (si l'huile baisse de 30% par exemple, la baisse ne sera que de 20% et ce sera 10% de gagné en plus pour le distributeur).

Au lieu d'aller a la table de negociation, pourquoi n'avoir pas dans le meme temps monté un site internet avec sondage, forum,debat.... ils auraient pu avoir d'autres avis que ceux de leur clan et faire une grosse pression sur la grande distibution

Enfin pour terminer, la GD n'est pas la seule responsbale :
regardez les forains, le prix de spièces automobile, les taxes communales, c'est la qu'il fallait aussi jouer, en ce meoment les communes votent leur budget et aucun reprensentant local du cospar ne s'est manifesté pour denoncer les taxes exorbitants d'habitation, ordures menagers....

Du grand n'importe quoi

Enfin,

4.Posté par depain le 31/03/2009 18:15
Evidemment quels salauds ces gens du COSPAR,ils ont réussi à arracher un accord sur une baisse des prix.Les reunionnais sont parfois à pleurer,dans cette volonté de toujours tout dénigrer(sans rien proposer à la placebien sur!).Comme disait andremtcp,on aurait du refuser la baisse,on en à pas besoin,nou néna trop!

5.Posté par Josette Brosse le 31/03/2009 18:46
1 euro la plaquette de beurre chez Leclerc, quinze jours après la même, 1,39 euros. Sans commentaire.

6.Posté par citron galet le 31/03/2009 19:11
La Grande distribution a réussi à "noyer le poisson" en faisant traîner les négociations. Le COSPAR n'a pas obtenu ce qu'il demandait et devra se contenter de ce que le patronat a bien voulu proposer. La grande distribution baissera sensiblement certains prix sur quelques dizaines d'articles pour faire preuve de sa bonne volonté ... et augmentera insensiblement le prix de centaines d'autres pour rattraper ses marges ... et le tour sera joué. Les grands patrons du MEDEF augmenteront les bas salaires de 50 euros pour faire plaisir au COSPAR ... et se rattraperont très vite en minorant ou en annulant les augmentations pour tous les salariés qu'ils doivent négocier chaque année avec les syndicats dans le cadre légal des négociations obligatoires sur les salaires (NAO). Et comme il risque sans doute d'en manquer encore un peu, ils rétabliront leurs marges en supprimant des emplois supplémentaires à ceux déjà prévus dans quelques plans sociaux qui ont été retardés pour prendre en compte les récents mouvements sociaux, mais qui ne vont pas tarder à refaire surface ... et le tour sera encore joué !
Ceux qui pensent qu'on peut contraindre une entreprise commerciale à baisser ses marges par la force se trompent lourdement et seront d'ailleurs les plus gros "dindons de la farce" !! Il n'y a que la VRAIE concurrence qui peut vraiment faire baisser les prix de marché durablement, tout le reste n'est qu'apparence et poudre aux yeux.
Juste une question pour finir : Pourquoi les principaux importateurs automobile ont ils été totalement épargnés par les revendications et autres opérations "coup de poing" du COSPAR. C'est pourtant un secteur ou les marges sont très fortes et beaucoup plus fortes qu'en métropole (presque 2 fois plus, excusez du peu !). L'automobile est pourtant "un produit de première nécessité" à La Réunion et la concurrence est maintenant verrouillée par 3 (probablement bientôt plus que 2 d'ailleurs...) gros importateurs (Groupe antillais HAYOT, Groupe du Président CAILLE du MEDEF et CMM (Groupe Multinational PPR - PINAULT PRINTEMPS REDOUTE) ... et pourtant personne ne dit rien !! Etrange non ?

7.Posté par bertel le 31/03/2009 19:19
En ce qui me concerne, je remercie ceux qui se sont exposés, qui se sont battus pour obtenir ce résultat.

bertel

8.Posté par Ulysse le 31/03/2009 19:40
Pas d'accord avec les critiques.
Dans l'absolu je trouve ça très bien, je dis ça toutefois sans avoir vu la liste des produits.
On verra dans le temps si ça se maintient et ne part pas en c....

Donc j'espère que les cospariens ne vont pas s'arrêter en chemin et continuer de se mobiliser pour la prochaine étape : obtenir une baisse de l'octroi de mer.

9.Posté par colapsus le 31/03/2009 21:31
Une baisse de l'octroi de mer ? Ils avaient l'occasion de la demander comme les 50 euros qui bloquaient dans ce conflit. Le cos'barre a préféré baisser sa culotte bien à terre en signe de soumission devant le grand timonier et tout le monde s'est rendu compte qu'ils étaient vendu à la Région depuis le début. On ne sait pas trop pourquoi ils sont allé à la Région d'ailleurs, peut-être un manque de banderolles ou de bidons d'essence...

10.Posté par anonyme le 31/03/2009 21:45
Je viens de découvrir (rapidement) la liste "première" des produits, et il me semble que le cospar a su se recentrer : mes félicitations ! Poursuivez, décortiquez la chaine des couts sur ceux concernés par l'opération "vérité", c'est un bon début. Et merci !

11.Posté par HERZOG le 01/04/2009 06:13
A force de tourner en rond, à suivre à la lettre les politiques dans cette affaire de COSPAR, nous voilà à la traine. Aux Antilles, ils ont eu 200 euros, à la Réunion, avec courage ils ont eu 5% sur les marchandises, 100 euros du RSTA et après.
Il faut remercier notre cher Président de Région, qui depuis le départ, avait plomber la négociation. Il ne manquera pas, d'ici une semaine, lors d'une conférence de presse, nous sortir son analyse, et ses visions épisodiques sur la situation réunionnaise d'ici le 3eme millenaire.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales