Faits-divers

Une affaire d'attouchements sexuels délocalisée à la Réunion

L'histoire est tragique puisqu'elle a amené le petit Joseph à se donner la mort suite à l'agression sexuelle dont il aurait été victime en 2007. Des faits qui se sont passés à Rodez mais dont le procès se tiendra... à la Réunion. Explication des faits.


Marie-Bernadette Domergue et son mari ont décidé de se rendre
Marie-Bernadette Domergue et son mari ont décidé de se rendre

Marie-Bernadette et Guy Domergue ont pris hier, lundi, l'avion en direction de Saint-Denis de la Réunion. "Un voyage qui, en dépit de la destination généralement synonyme de vacances, ressemblera surtout à un calvaire" pour cette famille, comme le relate la Dépêche qui suit l'affaire depuis 2007.

Colère et incompréhension

Le couple Domergue doit en effet assister devant le tribunal pour enfants (TPE) de la Réunion au procès d'un adolescent suspecté d'avoir commis des agressions sexuelles sur leur fils Joseph. Des faits commis en 2007, que la jeune victime avait dénoncé en juillet de cette année-là avant, la veille de son douzième anniversaire le 28 janvier 2008, de mettre fin à ses jours. Deux raisons plongent Marie-Bernadette et Guy Domergue dans une profonde colère.

La première concerne la délocalisation du procès. C'est à Rodez que leur fils a été victime d'attouchements mais c'est à eux de se déplacer à la Réunion, là où l'auteur présumé et sa famille ont déménagé pendant l'instruction, pensant s'éloigner de cette affaire.

Avant d'envisager ce voyage, une proposition leur a pourtant été faite d'assister au procès par visioconférence. Une fin de non recevoir a été clairement émise de la part des parents : ils se déplaceront.

Des décisions défavorables aux parents de la victime

L'affaire est semée de péripétie en défaveur des victimes. En novembre dernier, les magistrats de Saint-Denis n'avaient pas accordé à la famille Domergue que leur requête auprès de la juridiction réunionnaise se déclare incompétente et prononce un renvoi de l'affaire devant le TPE de Rodez.
Le second motif du mécontentement des époux Domergue réside dans le chef de prévention invoqué à l'encontre de l'incriminé. "Pour nous, il est clair que notre fils a été victime de viol. Mais j'ai appris cet après-midi (lundi, ndlr) que le garçon ne sera jugé que pour attouchements. C'est inadmissible, surtout quand on voit le dossier", s'émeut la mère de l'enfant à quelques minutes de prendre son vol.

Hier soir, c'est avec le soutien de près de 40 personnes qui ont déployé trois pancartes réclamant "Ensemble une vraie justice", qu'elle a décollé vers la Réunion avec son mari et leur avocat. Le procès s'ouvrira ce mercredi matin à huis clos.
Mardi 8 Mars 2011 - 18:23
Ludovic Grondin
Lu 3105 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 08/03/2011 20:45
C'est lamentable, pauvres gens... a l'évidence, on attend que ca pète comme en Afrique du Nord pour se rendre compte que nôtre justice est de plus en plus minable, irrespectueuse, et inhumaine...

2.Posté par Courage pour l'épreuve qui s'annoce le 08/03/2011 21:19
Bon courage à cette famille qui va entamer un parcours peu ragoutant. Ils vont à leurs dépends "tâter de la justice réunionnaise" qui comme sa consœur la chirurgie n'est enviée de personne. Ils peuvent déjà consolider leur dossier d'appel. C'est triste et déplorable, mais ça se passe comme ça ici. Le présumé coupable va nous sortir son couplet sur son enfance maltraitée, un père absent ou alcoolique. Les parents du présumé coupable vont nous la jouer compassionnel. A la fin, il faudra même que la société s'excuse pour ne pas avoir vu et pallié à toute sa souffrance. Pire qu'ici c'est le fameux "tribunal de toutes les excuses" dans le 9-3...

3.Posté par sdni gaud le 08/03/2011 21:30
Avec cette"délocalisation",le juge fait payer 2 billets d'avion (et c'est bien la moindre des choses) par le ministère de la justice. Je croyais que celle ci manquait cruellement de moyens ?
Quelle preuve d'humanité à l'égard de ces pauvres parents !

4.Posté par Conclusion le 09/03/2011 05:22
Le relâchement des moeurs atteint en priorité les jeunes sans repères qui en arrivent à banaliser toutes les déviances qui se donnent en spectacle.

J'aurais préféré que ces parents meurtris connaissent La Réunion autrement que par un procès. La venue de ce ces 3 personnes sera t'elle décomptée par les pieds nicklés en charge de notre tourisme en tant que touristes judiciaires, une nouvelle rubrique bien contre-productive ?

Cette structure si prompte à dépenser les sous ne devrait elle pas faire un geste pour ces parents en leur offrant une prestation touristique, histoire de leur montrer que La Réunion ce n'est pas uniquement le refuge de pervers criminels ?

Ce n'est qu'une idée.

5.Posté par mwa lka pa di le 09/03/2011 07:30
C'est une honte cette délocalisation sauf si les faits ne sont pas avérés. Cependant, comment savoir, l'enfant s'est suicidé et si l'autre jurera peut être qu'il na rien fait : que de souffrance pour toutes les parties. Bien triste cela

6.Posté par mamanpio ni macrelle ni génitrice payeuse le 09/03/2011 09:04
t'a raison fo qu'sa pète à la Réunion surtout pour toi
à quand 40 personnes derrière toi avec des pancartes ?
toi et la justice ça fait vraiment deux
des parents magistrats ?
une enfance castratrice ?
une mère envahissante ?
un père absent ?
le refus systématique de l'autorité (sauf la tienne)
surtout le déni d'autorité féminine
explique nous
Jacqueline

7.Posté par Cambronne le 09/03/2011 09:55
1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 08/03/2011 20:45
C'est lamentable, pauvres gens...

Pas mieux
surtout lorsque l'on constate que la vermine Chirac puisse bénéficier de certaines considérations occultes
elle est belle la Justice de ce pays démocratique l'on se croirait en union soviétique sous l'époque de Staline ce pays est foutu
un pays qui n'a plus de justice n'a plus de raison d'être , honte à ces magistrats pétant dans la soie qui ont eu cette ingénieuse idée lumineuse pour enquiquiner ces pauvres parents
de toute manière le déclin infernale ne fait que suivre le processus des Jacobins

8.Posté par noe974 le 09/03/2011 11:18
C'est quoi qui a été touché ?

Le toucheur doit être puni ...lapidation ???? coupure ???

9.Posté par SADA le 09/03/2011 14:44
@ sdni gaud
Inimaginable le nombre de conneries que vous pouvez écrire ci et là !!! Quand on ne sait pas on se renseigne mais de grâce cessez de l'ouvrir pour ne rien dire !


Si ces parents viennent à la Réunion ils viennent certainement sur leurs deniers personnels, et la Justice ne donne pas de bourse de voyage dans ces cas là ni aux victimes ni aux avocats.


Sûrement à un expert ou à un présumé coupable, si besoin en était, mais pas aux victimes !


Par contre je trouve moi aussi aberrant que la Justice ait décidé de délocaliser cette affaire sur la Réunion, au lieu de tout simplement imposer aux "fuyards" de se présenter au Procès en Métropole, là même où a eu lieu le crime !


Attouchement ou viol c'est un crime, on ne va pas chipoter !


Courage à cette famille en leur disant aussi que la Réunion ce n'est pas que cela !

10.Posté par Cambronne le 09/03/2011 15:33
9.Posté par SADA le 09/03/2011 14:44

Vous aviez vous aussi remarqué ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales