Politique

Une 25 ème commune pour La Réunion ?

Un "référendum" sera organisé le 29 mars prochain à Saint Louis, afin de consulter la population sur la création d'une nouvelle commune, la Rivière Saint Louis.


Une 25 ème commune pour La Réunion ?
La campagne officielle est lancée aujourd'hui. Il s'agit en fait d'une consultation et non d'un référendum. Il convient de faire la différence... un référendum a une valeur légale, la commune doit appliquer le choix exprimé par les électeurs. A contrario, la consultation, quelque soit le résultat, n'engage en rien la commune.

Le quartier de la Rivière, écart de la Ville, situé sur la route de Cilaos, souhaite depuis longtemps présider seul à sa destinée. Le 29 mars prochain donc, ne sera que consultatif, mais il apportera un éclairage plus complet sur les desiderata de la population saint-louisienne.

Deux autres écarts de Saint Louis devront aussi se prononcer, en cas de création de cette nouvelle commune (après approbation de l'Etat), pour savoir s'ils restent rattachés à Saint Louis ou s'ils passent sous la coupe de la nouvelle municipalité potentielle, la Rivière Saint Louis : il s'agit de Bois de Nèfles-Cocos et des Makes.
Lundi 16 Mars 2009 - 08:03
Magali Payet
Lu 854 fois




1.Posté par Trouillomètre au maximum le 16/03/2009 09:07
Au lieu d'éclater et augmenter les frais de fonctionnement, il conviendrait au contraire de se regrouper.

2.Posté par SOUTON le 16/03/2009 15:21
OUI il faut consulter et il faut voter OUI

POURQUOI ???

REALITES SUR LES RECETTES FISCALES DE SAINT-LOUIS/LA RIVIERE

Par Thierry SOUTON – Conseiller municipal de SAINT-LOUIS/LA RIVIERE

Pour le scrutin du 29 mars prochain, je crois nécessaire d’aider chacun à faire le bon choix. Ainsi, selon le rapport Garcia de 2006 ; en réalité, les deux structures (Communes de LA RIVIERE et de SAINT-LOUIS sont viables). Néanmoins, les charges de personnel, la répartition de l’eau ainsi que la cantine scolaire restent une problématique.

1 er point : les charges de personnel : En cas de scission, le personnel reste rattaché à la structure d’origine donc SAINT-LOUIS. Le personnel (avec leur accord) demande leur affectation sur la commune de leur choix. Par exemple : Mr PAYET veut rester employé sur SAINT-LOUIS, personne ne peut l’en empêcher.
(Estimations de répartition du Rapport (page 49) : personnel communal paye de aôut 2005 = 1923 employés dont : SAINT-LOUIS : 730 (hors budget CCAS) + 282 (budget CCAS) LA RIVIERE : 222 (hors budget CCAS) + 112 (budget CCAS)

2 éme point : la répartition de l’eau : les pompages d’eau sont principalement sur le territoire rivièrois (haut de Bois de Nèfles Cocos et les Aloès donc négociation nécessaire avec les rivièrois.

3 éme point : la cantine scolaire : La future structure de LA RIVIERE sera libre de négocier avec qui elle veut les portions de repas. Je ne vois pas pourquoi nous ne les commanderons pas avec SAINT-LOUIS et peut être avec une autre commune ou les fabriquer nous même.

LA FISCALITE
Le rapport GARCIA donne (en valeur 2005) une réponse positive à la viabilité des deux structures, le rapport rappelle néanmoins la nécessité d’une rigueur budgétaire. Mais ce que nous pouvons constater : les recettes fiscales sont plus importantes sur LA RIVIERE (Taxes sur le foncier bâti et taxes foncières). De plus, nous contribuables rivièrois couvrons largement l’assiette fiscale car la structure de population n’est pas la même sur les deux zones.
A ceux qui disent que les impôts vont augmenter sur LA RIVIERE : NON, car nos recettes fiscales sont plus intéressantes. Néanmoins le problème se pose sur SAINT-LOUIS.

Pour plus d’informations :
http://la-riviere-saint-louis-25eme-commune.ile-de-la-reunion.fr

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales