Blog de Pierrot

"Un vrai panier de crabes" à l'Université de La Réunion

Dimanche 29 Novembre 2009 - 08:16

Le projet de disparition des Sciences de l'Education à l'Université a fait couler beaucoup d'encre cette semaine, et donne à Jismy Ramoudou et Pierrot Dupuy d'évoquer d'autres dossiers concernant l'Université de la Réunion...
OF .
Lu 2338 fois



1.Posté par David le 29/11/2009 15:22

Ca me fait rigoler toute cette histoire. Généralement à l'université, on forme les étudiants d'une façon quasi manichéenne : le public est noble, le privé c'est sale. Je me souviens d'une phrase prononcée par un professeur en licence de droit : " ...on pourra alors saisir la Bmw rutilante dans laquelle se pavanait le chef d'entreprise...". Cette phrase m'a marquée à vie car elle résume le regard qu'ont ces masturbateurs intellectuels sur le monde que j'appelle "réel". D'ailleurs, il n'y a quasiment aucun contact entre université et le monde de l'entreprise. On se demande ensuite pourquoi les Bac+4 se retrouvent caissières à Cora.
Et voilà qu'aujourd'hui, on se rend compte que nos chers professeurs, totalement dévoués à la transmission du savoir, totalement désintéressés par l'appât du gain (principale motivation des gens du privé je le rappelle, lol), se battent comme des chiffonniers pour des questions de personne, de politique, de fric.

Elle est belle notre fac. Cette suppression me fait ni chaud, ni froid. Peut être légèrement sourire. Sur ce, je retourne à ma calculatrice, trop bête pour me plonger dans un bouquin.

2.Posté par Un doctorant le 29/11/2009 15:41

Attention messieurs, il y a énormément de désinformation autour de ce sujet des sciences de l'éducation à l'université de La Réunion.
Pierrot, Jismy, votre mini-débat est assez décevant car il reflète une vraie méconnaissance du dossier de votre part, et vous nous avez habitués à mieux...
Beaucoup trop de choses sont mélangées, voilà que vous parlez de Latchoumanin en tant que doyen, voilà que vous parlez de suppression de filière, etc.
Allez regarder sur le site de l'AERES le fameux rapport d'évaluation en question. Qui évalue le laboratoire CIRCI (et non pas la "filière" sciences de l'éducation qui est enseignée par des membres de ce laboratoire). Ce rapport fait des recommandations sur ce laboratoire (et toujours pas concernant la "filière"). Enfin sachez que si jamais le laboratoire était amené à disparaître, cela ne signifie en aucun cas que ses enseignants disparaîtront, et en aucun cas non plus que des formations entières disparaîtront également. La "filière" des sciences de l'éducation a du succès, et ses masters sont évalués positivement par l'AERES (la même institution qui a évalué le CIRCI négativement, ce qui montre qu'ils savent distinguer enseignement et problèmes de laboratoire), et ne risque donc pas vraiment de disparaître.

3.Posté par campus le 29/11/2009 23:51

Doctorant désolé !
Vous aussi vous vous mélangez les pinceaux:
- l'AERES a attribué C au Circi .
- une autre équipe d'experts a attribué A aux masters du CIRC.
- une troisième équipe a attribué C à la licence de sciences de l'éducation.
Autrement dit le laboratoire a fait l'objet d'une expertise comme les masters et comme la licence mais par trois équipes distinctes. .
Ces appréciations sont incohérentes .C'est la licence qui alimente les masters or la la licence est "C" et les masters" A";les masters sont tres imbriqués aux laboratoires or les masters sont "A" et le laboratoire est "C".
Que fait alors le Président ?
Il ferme le laboratoire car il a eu "C" or sans labo il n'y a pas de masters possibles donc il ferme les masters bien qu'ayant eu "A .il ferme également la licence puisqu'elle a eu "C' .
Donc si on ferme la licence ,puis le laboratoire et les masters on ferme bien la filière.
Conclusion:Les journalistes ont raison.
Mais il est vrai que M Latchoumanin n'est plus aujourd'hui doyen ,reste qu'il l'a été 2 mandats durant , et que le titre peut toujours ,selon un principe connu,continuer à lui etre décerné.
Enfin déclarer que le Président règle ses comptes avec les enseignants de sciences de l'éducation qui sont dans son opposition semble très plausible.
Déclarer qu'il y a à l'université un problème créole / zoreil il n'y a qu'à voir les conduites de certains professeurs (J T / j-P W/B C/C D liste non exhaustive de la seule fac de lettres ) pour comprendre que les journalistes ne sont pas dans le fantasme.
Reste que je vous l'accorde M ROCHDI n'est pas ce que l'on pourrait qualifier de zoreil mais ce qui ne fait pas de lui pour autant un créole.
Au final où est la désinformation ?
Sans doute des formulations hasardeuses mais vous l'avouerez celà est assez technique.
Ce qui n'est pas technique c'est :
-le bilan des sciences de l'éducation
-le role du Président qui n'est pas tenu de fermer des diplomes ou structures ayant eu C
- les choix du Président
-l'attractivité de cette filière


4.Posté par Cambronne le 30/11/2009 08:54

Jismy Ramoudou des gaspillages lol MDR suffit de voir comment IUT SAINT PIERRE est géré avec multitude directeurs alimentaires ?

En Priorité celui qui vient souvent ici faire la promo IUT fumisterie intellectuel d'un soit disant site pilote en énergies renouvelables
Serait curieux de connaitre quelles sont les méthodes dans l'opacité de recrutement actuellement employées ? ...pour y trouver une incompétence crasse à la tête d'un
Laboratoire de Génie Industriel IUT Département Génie Civil Université de La Réunion

5.Posté par saintex le 30/11/2009 10:14

Et quand on veut mettre de l'ordre dans tout cela on crie à la casse du service public. A la fin de l'avenir pour nos jeunes!!!
La France est vraiment mal barrée dans les deux sens du terme!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter