Social

"Un vacataire permet une économie de salaire correspondant à la prime annuelle du recteur"

Ce matin, le SAIPER et la CGTR Educ'action se sont réunis pour faire un point sur la rentrée scolaire et dénoncer une nouvelle fois les suppressions de postes dans l’Éducation Nationale pour la rentrée 2012, 14.000 environ, et l'utilisation abusive de vacataires par le rectorat de la Réunion. "Des pratiques esclavagistes", dénoncent les deux syndicats.


Alors que mardi dernier, l’Éducation Nationale était dans la rue pour protester contre la suppression de postes pour cette rentrée 2011, le lendemain le Conseil des ministres entérinait la décision d'une nouvelle "coupe" dans les effectifs de l’Éducation Nationale, soit 14.000 suppressions de postes supplémentaires, aussi bien dans l'enseignement que dans l'administratif. "L'addition depuis 2007 commence à être très lourde", souligne Patrick Corré, secrétaire général de la CGTR Educ'action.

"On nous annonce 5.700 emplois en moins dans le 1er degré, alors que Nicolas Sarkozy avait promis le contraire au mois de juin dernier. 6.550 postes en moins dans le 2nd degré, 400 dans les services administratifs et 1.350 suppressions dans l'enseignement privé", explique-t-il. Le dernier chiffre étant "symptomatique" selon les deux syndicats du démantèlement de l'enseignement en France. "Pour la première fois, le 27 septembre dernier, j'ai vu des collègues du privé dans la rue", lâche un syndicaliste du Saiper.

Depuis 2007, 66.000 suppressions de postes ont eu lieu dans l’Éducation Nationale. Cette nouvelle annonce de la part du gouvernement oblige les deux syndicats à demander le placement de la Réunion en "zone franche", sans suppression de postes. "On demande aux députés et sénateurs réunionnais d'intervenir pour la non suppression des postes à la Réunion", explique Patrick Corré. La raison, le classement académique de notre île suite aux évaluations de CM2, la Réunion étant classée avant-dernière.

Le scandale des vacataires

Autre point soulevé, le "scandale" académique des vacataires à la Réunion. Par définition, un vacataire ne peut assurer des travaux de nature ponctuelle ne s'inscrivant pas dans l'activité régulière et quotidienne du service. Les vacataires sont rémunérés à l'heure et leur temps de travail ne peut excéder plus de 120 heures par mois.

Dans l'académie de la Réunion et avec la "bénédiction" du recteur, les vacataires sont présents alors que le ministère de l’Éducation Nationale a décidé de mettre un terme au recours de la vacation pour la rentrée 2011. "Le ministre avait pris l'engagement de mettre un terme au recours de la vacation, en réponse aux injonctions de la Cour des comptes et de l'Union Européenne", argumente-t-il.

"En cette rentrée 2011, des collègues en sont à leur 3ème année de vacations et certains bien plus", déplore-t-il. En conséquence, les deux syndicats demandent l'arrêt du recours aux vacataires dans l'académie de la Réunion afin de répondre aux obligations légales. "Il faut qu'il soit proposé à ces personnels un contrat pour que leur soient ouverts des droits", souligne-t-il.

"L'économie réalisée par l’administration sur 3,5 ans par le recours de vacataires administratifs correspond à un montant de 21.000 euros soit l'équivalent du montant annuel de la prime du recteur", lâche Patrick Corré. Si la décision de ne pas mettre fin à l'embauche de vacataires est prise, les deux syndicats promettent de "saisir" le tribunal administratif pour faire requalifier les contrats. "On est sûr de gagner, le Conseil d'Etat est clair sur le sujet", conclut-il.

(Vidéo à venir)
Dimanche 2 Octobre 2011 - 11:57
Lu 2758 fois




1.Posté par noe le 02/10/2011 12:55
C'est quoi encore ce cinéma de mauvais goût ?
Le Recteur mérite ses primes ....beaucoup de jaloux dans le monde de l'éducation ...
"les voisins i veil'a nou" ....

Le Recteur fait un travail excellent pour notre académie ...
Félicitation pour son sens du Service Public !

Il a su impulser la Réunion vers l'excellence et je le félicite !!
Il fixe les objectifs pour aller vers l'avant !
En tant que parents , on ne peut qu'être fiers !

Il n'y a que certains syndicats qui osent encore lui tirer dans les plumes ...
Il semble que des élections professionnelles s'y profilent bientôt !!!

2.Posté par Payer mieux le vacataire et réduire la primes du recteur déja sur payé par rapport à la moitié des locaux le 02/10/2011 14:51
L'augmentation des vacataires des l'éducation nationales est la preuve que chaque fonctionnaire doit être remplacé et que le but du gouvernement est de casser la corporation la plus forte en France: les profs. Sans ressource les vacataires se syndicalise peu et sans formation correcte les collègues qui les aides le font bénévolement.

Françoise Guimbert dans "Sak La Point" chante: " Sak nana na po gaté, Sak na pwin la pwin du tout":

En ce qui concerne le salaire il faudrait juste mieux payer les vacataires et donner un peu moins à ce qui en ont le plus comme le recteur et les profs qui demande leurs mutations à la Réunion avant la retraite pour finir leurs vies sur l'ile avec un salaire scandaleux si on le compare à la moitie de la population qui est sous le seuil de pauvreté à la Réunion.

Augmenter les salaires les plus bas dans les corps de métier que l'on dévalorise et arrêter l'accumulation des avantages pour ceux qui sont les mieux payés. C'est une question de justice social

3.Posté par Ded le 02/10/2011 15:05
Ah , Noé , à lui tout seul il est l'arche de la connerie et du "lèchecutage" des hauts fonctionnaires.
Un recteur c'est un mec qui est parachuté dans une académie pour faire exécuter les décisions du ministère .C'est un bon petit soldat obéissant et bien payé . Point barre.
Le boulot , ce n'est pas lui qui le fait , ce sont les employés du rectorat , ce sont les proviseurs ( eux aussi chargés sur le terrain de l'application des textes) et enfin , ce sont les enseignants qui prennent en pleine gueule depuis quelques années toutes les réformes purement comptables décidées par des énarques sortant de boites privées , qui mettent leurs enfants dans des boites privées et qui n'ont strictement rien à cirer des enfants du peuple ( bouh, caca le peuple!)
Le recteur c'est un schtroumpf qui parade à la TV, qui va visiter des écoles suivi par des journalistes friands de ce genre de petite sauterie ( et si c'est à Mafate , c'est encore mieux , l'hélico est payé)
Le recteur , c'est un bon petit chef...et s'il déplait à ses potes, il gicle...mais il est casé ailleurs...enfin pas toujours car certains sont quand même tellement nuls qu'une fois rentrés en Métropole ( eh oui, on nous envoie les "bons" ) leur nullité se voit et alors on les fout à la retraite . Ce fut le cas d'un certain qui après la Réunion atterrit dans l'académie de Nantes pour ne pas y faire long feu...Eh oui, les "autorités" se sont vite aperçues de ses lacunes...Tiens curieux, ici, il était resté très longtemps!

Quant aux vacataires , ô parents qui lisez ce petit billet, sachez que si beaucoup ont des compétences réelles et nombreuses, ce n'est pas le cas de tous: pas formés, mais mis en face de chers enfants.
Un vacataire ( il suffit de se renseigner, de lire les textes de loi) dans l'éducation nationale , a le droit de faire 200 heures par an...après il gicle , même s'il n'y a personne pour le remplacer...à moins que le rectorat n'accepte de transformer son contrat et qu'il devenne alors "contractuel" ça sonne mieux , c'est un peu mieux payé mais c'est loin d'être la gloire...et il peut faire l'année colaire.
Le précaire n'a aucune garantie d'être repris ( ça , c'est vraiment à la tête du client , le proviseur décide , l'inspecteur peut y mettre son grain de sel...)
Et dans l'éducation nationale , comme à la poste , comme dans les hôpitaux d'aillers , il y en a de plus en plus , en moyenne 30% du personnel
Alors , soyez heureux , pourfendeurs habituels des fonctionnaires, il y en a de moins en moins ...et bientôt quand il n'y en aura plus , vous paierez tout au prix fort; la scolarité de vos mêmes, les oins...etc...
Un regret quand même , qu'à un moment l'école ait bien fait son boulot: si elle avait échoué , Noé ne saurait pas écrire et il arrêterait de nous emm...der!

4.Posté par Psy le 02/10/2011 17:48
A 2, quand on ne sait pas, on se renseigne d'abord. C'est fini, le salaire "scandaleux" des retraités depuis la réforme! Il faut avoir QUINZE ans dans l'outre-mer ou à La Réunion pour pouvoir en bénéficier, de plus, c'est plafonné et dégressif, ce qui signifie que dans quelques années, ceinture.
Ce qui fait que beaucoup repartiront sous d'autres cieux où la vie est moins chère.
Seuls ceux qui en bénéficiaient avant la réforme peuvent encore y prétendre, ils ne sont pas légion, parce qu'ils quittent l'île les uns derrière les autres, à cause d'abrutis qui ont une mentalité du genre de la vôtre...

5.Posté par Anonyme le 02/10/2011 21:00
Les syndicalistes aiment l'humour. Pourquoi reprocher au recteur ce qu'ils font sur le terrain : combien de syndicalistes font des heures supplémentaires, oubliant que ces heures supplémentaires auraient pu bénéficier à des précaires?
Ils critiquent le recteur mais ils oublient de dire qu'ils sont remboursés intégralement de leurs jours de grève par ce même recteur. Ils savent s'accomoder de la politique de Sarkozy quand cela les arrange!

6.Posté par grougrou le 03/10/2011 08:42
A post 5
Petit rappel utile: les jours de grève ne sont pas "remboursés". Ils sont décomptés, enlevés, quoi.

7.Posté par lenoi le 03/10/2011 09:12
"remboursés intégralement de leurs jours de grève ". Je croyais que même chez les extrémistes de droite, on ne croyait plus à ce type de conneries!!! Soit c'est de la propagande de droite, soit de la pure connerie!!!! ou les deux à la fois?
Les clichés ont la vie dure, la connaissance des syndicats et de leur fonctionnement est à revoir! Zéro pointé! la tête à toto!

8.Posté par Psy le 03/10/2011 12:56
A 6 et 7: je pense qu'Anonyme sait ce qu'il ou qu'elle dit.
Quelques gens sans vergogne ont fait des pieds et des mains pour que les jours de grève soient REMBOURSES puisqu'ils avaient été prélevés...
Ils sont même allés en délégation accompagnés de leur Proviseur pour donner plus de poids à leurs lamentations.
Oui, ça existe, mais heureusement qu'il y en a qui ont honte pour eux, des qui n'ont pas accepté d'heures supp, des qui ne font pas L'école ouverte pendant les vacances...
Ce n'est pas de la propagande de droite, c'est un fait avéré, qui jette l'opprobre sur la communauté enseignante de cette île.

9.Posté par Anonyme le 03/10/2011 13:16
Non post 7 ce n'est pas de la connerie : c'est la vérité, tract et lettre de syndicats à l'appui. C'est vrai qu'à la Réunion on est loin de Paris, donc on s'autorise ici ce qu'on ne se permet pas ailleurs. Certains fonctionnaires se croient encore au temps béni des colonies. Bon Dieu que c'est bon la surrémunération!

10.Posté par Psy le 03/10/2011 14:41
Copie intégrale d'un texte émanant d'un syndicat de l'EN.
"INFORMATION IMPORTANTE . Comme vous le savez, l'..............s'est mobilisé depuis le mois de juin dernier pour négocier auprès du rectorat le remboursement des jours de grève.
Le rectorat a donné son accord officiel pour le remboursement de ceux-ci.
Vos remboursements vont s'effectuer très prochainement.
Vérifiez que les montants correspondent bien au sommes indûment prélevées."
Ce syndicat n'est pas un syndicat de droite, mais les autres syndicats, droite et gauche et connerie confondues, se sont engagés dans cette démarche.

Et pif, et paf! Cela existe, journalistes, à vos micros et à vos plumes, c'est aussi intéressant que les requins...

11.Posté par Psy le 03/10/2011 14:51
Simple remarque : Anonyme et moi ne sommes pas une, mais deux personnes différentes, deux entités, je pense juste que nous avons vécu les mêmes choses et que si nos avis se rejoignent, ce n'est que le hasard qui nous a mis face à face sur ce blog, il ou elle persiste et signe, moi aussi!

12.Posté par grougrou le 03/10/2011 22:33
Il va falloir que je change de syndicat alors!
Le mien se bat pour la justice sociale, pas pour le remboursement des jours de grève.
Et je ne connais personne qui ait bénéficié de cette démarche, alors soit on parle clairement, soit on est dans les généralités qui servent les clichés.

13.Posté par Anonyme le 04/10/2011 05:29
Post 12 : entre le dire et le faire il y a parfois des grands écarts. Si vous ne connaissez personne qui ait bénéficié de cette démarche : cela signifie que vous ne connaissez pas toutes les pratiques de certains représentants syndicaux d'ici ! Croyez vous qu'on sorte cela d'un ladi lafé? Non, il y a des écrits rédigés par les représentants syndicaux eux-mêmes. Alors quid de la diffamation!
Les Réunionnais qui n'ont pas de travail, qui ont du mal à finir leur fin de mois, qui se prennent en pleine figure les dégâts de la crise économique seront heureux d'apprendre que certains fonctionnaires syndicalistes pratiquent ce qu'ils n'arrêtent pas de dénoncer tout au long de l'année : l'injustice sociale, l'inégalité de traitement, le clientélisme ...
C'est sûr qu'avec de telles pratiques le syndicalisme a de l'avenir devant lui!
Faut-il scanner les documents?

14.Posté par A 4 Psy le 05/10/2011 02:47
Je crois que tu as des problèmes de compréhension. > Relire avant de commenter

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales