Politique

"Un triste anniversaire" de la départementalisation pour Aniel Boyer


"Un triste anniversaire" de la départementalisation pour Aniel Boyer
Demain samedi 19 mars, des cérémonies et des conférences mettront à l’honneur les 70 ans de la départementalisation à La Réunion. Un anniversaire que ne fêtera pas l’indépendantiste Aniel Boyer. "Nous sommes passés de l’esclavagisme à la colonisation puis à la départementalisation… une destruction de notre pays", lance le leader du parti Nasion Rénioné.  "C’est un triste anniversaire" que celui de la départementalisation. 

"C’est à cause de Léon Lepervanche et Paul Vergès si nous sommes pris dans cette chaine qui est une sorte de prison. Aujourd’hui nous aurions pu être comme les Seychelles. A aucun moment notre avis nous a été demandé". 

Jean-Bernard Ivaha, un cadre du parti lui non plus ne mâche pas ses mots: "La France est un pays colonisateur. Le problème de la migration est dû à sa culture colonisatrice". 

Pour ces derniers, la départementalisation n'a décidément eu aucun aspect positif. Ce changement de statut n’a pas permis selon eux de relever les enjeux sociaux, économiques ou encore éducatifs auxquels La Réunion doit faire face. Aniel Boyer pointe par exemple du doigt le problème de l’illettrisme. "Tant que le Réunionnais ne s’appropriera pas la connaissance, il n’avancera pas".  

"Décider à La Réunion de ce qui est bon pour les Réunionnais"

Son prochain objectif est de rééditer un de ces classiques "Les lambrequins de la honte" de Joseph Varondin, fervent détracteur de la départementalisation. Les deux tomes de cet ouvrage qui condamne "les Réunionnais départementalistes et les Zoreils maîtropolitains" sont à poser sur la "table de chevet de tous les Réunionnais". La récente nomination d’un recteur originaire de l’île est pourtant pour lui un premier pas, même s’il déplore qu’il ait fallu attendre 70 ans pour que cette décision soit prise. 

"Décider à La Réunion de ce qui est bon pour les Réunionnais", une idée qui sonne comme un leitmotiv.

"Nou larg pa", après la reconnaissance de la langue créole, la création d’un drapeau réunionnais, quelques uns de ses combats "menés avec d’autres" qui ont abouti, le parti vise désormais un nouveau changement de statut, une assemblée unique  "un premier pas pour décider des choses basiques". 
 
Vendredi 18 Mars 2016 - 14:30
PB
Lu 1903 fois




1.Posté par Pauvre type le 18/03/2016 15:13
Pauvre type ;)

2.Posté par Petitpapanoël le 18/03/2016 15:38 (depuis mobile)
Comme Seychelles.Laissez moi rire plutôt comme Madagascar.N''oubliez pas de payer vos impôts M.BOYER.Le premier qui aurait profité de l''indépendance, c''est bien des blancs tel que vous! Vous me faites pitié!Vive LA FRANCE!

3.Posté par Eno2016 le 18/03/2016 16:25
Il a rezon ce que sa rézon croit !

C'est grâce à la France qu'il s'est enrichi en allant à l'école dans des écoles construites par Debré et consorts ...
Aujourd'hui il renie son passé ...
Qu'il aille vivre au Pôle Sud au milieu des manchots !

4.Posté par bertel974 le 18/03/2016 16:57
le jour ou les abrutis voleront, il sera chef d'escadrille!!!! Quelle tristesse!

5.Posté par babar run le 18/03/2016 18:18
pour être comme les Seychelles.....????,,,,,,,ben nous lé bien loin.....

nous na point le pays, la culture, et le peuple ki faut !!!

demander a des réunionnais voleurs (comme tout les hommes politiques actuel) ce qui est bon pour les réunionnais ........très peu pour moi....

6.Posté par Lion le 18/03/2016 19:43
Pauvres reunionnais, vous ne savez pas qui vous etes. M. Aniel BOYER tente de vous le dire, mais vous n'ecoutez pas

7.Posté par edvil le 18/03/2016 20:15
Je ne suis pas fan d'Aniel Boyer, loin s'en faut. Mais lorsque Eno2016 cite Michel Debré comme grand bienfaiteur de La Réunion, je le reverrai à au moins deux événements gravissimes de l'histoire : la déportation des fonctionnaires de gauche en métropole dans les années 60 et 70, pour éviter que le PCR, alors vrai défenseur du petit peuple, ne prenne trop de poids politique ; la déportation des pauvres enfants réunionnais, en particulier dans la Creuse, pour éviter que la misère économique et sociale ne soit vécue comme l'injustice qu'elle était, créant par là-même la plus affreuse tragédie que La Réunion ait connue, après l'esclavage et l'engagisme (qui n'était que de l'esclavage déguisé).
Et je ne parlerai pas de la fraude électorale et de la violence constante envers les opposants de gauche, qui participaient évidemment du déni de démocratie, et qui ont bien profité aux "consorts" auxquels Eno2016 fait référence, c'est-à-dire la droite locale, ces affreux Virapoullé, Valère Clément, et autres Paul Bénard, dont M. Didier Robert est un héritier direct.
Revoyez votre histoire, M. Eno2016. C'est à cause de gens comme vous, hélas, que l'histoire, et l'histoire la plus tragique, se répète...

8.Posté par reunion le 18/03/2016 20:28
moi ce que je suis tres fier ma fille nee en france de parents reuniones dans les annees 70 apprend a lire et a ecrire a des petits francais et pourtant elle vit parle et pense en reunionais vive nation reunione

9.Posté par madibastard le 19/03/2016 00:22
7 amusant cette manie d'abuser du mot "déportation" chez les gauchos, une séquelle du goulag et autres camps de ré éducation très certainement....

Pour moi les affreux sont ceux qui furent copains avec pol pot, les bourreaux du FLN, et passaient leurs vacances dans des datchas en Roumanie, les pistoleros de la cathédrale....que ces imposteurs croupissent dans les poubelles de l'histoire et vive Debré !

10.Posté par Bayoune le 19/03/2016 08:09
"le parti (Nasion Rénioné) vise désormais un nouveau changement de statut, une assemblée unique "un premier pas pour décider des choses basiques". . Lors des régionale, Mr Boyer a abandonné le drapeau indépendantiste et avait fait campagne sous le mahavéli, drapeau régionaliste français, flottant sur certaines mairie. Aujourd'hui le parti "indépendantiste" ? de Mr Boyer, comme le lait qui tourne sans bouger, militerait pour une Assemblée Unique prônée dans le temps par Paul Vergès - Une Assemblée unique dans le cadre de la République française bien sûr!!!. Comment être indépendantiste et régionaliste français ? Na konm in problinm dalon. J'ajouterai qu'il a raison quand il dit " "C’est un triste anniversaire" que celui de la départementalisation - qui sera fêtée à Ste Suzanne par "nos camarades" des reste d’un pcr en lambeau qui se déchirent pour partager la tunique du Potpaul.

11.Posté par kld le 19/03/2016 08:29
bravo post 7 de nous rappeler certaines choses, beaucoup ont la mémoire courte sur cette petite ile. C'était effectivement un déni de démocratie , l'époque Debré . Meme , et c'est pas faux , je cite de mémoire les phrases bateaux sur cette époque " il a permis le décollage économique et des infrastructures de la Réunion , ..............." Certes , certes , mais tout sauf un démocrate ce debré michel.

12.Posté par Nono le 19/03/2016 08:54
"les Réunionnais départementalistes et les Zoreils maîtropolitains"

Les traitres à la cause et les esclavagistes, en quelque sorte. On a quelques exemples de ces nationalistes ici sur zinfos, ils ont la même sémantique, la même haine de la France, quand beaucoup d'entre eux ont fait leurs études grâce à cet affreux système colonial et parfois même, comble de la schizophrénie, travaillent ou ont travaillé dans des administrations françaises ou des grandes entreprises publiques française.

Au moins, le Boyer n'est pas prof sur-rémunéré à l'éducation nationale, lui.

Ces Réunionnais départementalistes et ces Zoreils maîtropolitains, quand on fait 0,52% aux élections régionales avec 1382 voix, cela s'appelle une écrasante majorité, tout simplement. Ce qui n'excuse en rien les dérives détestables du système Debré rappelés par @7, mais c'est vers l'avenir qu'il faut regarder.

13.Posté par " Vieux Créole " le 19/03/2016 09:57
A POSt 7( "Edvil"): Il ne faut pas faire d'amalgame ,monsieur ! C'est vrai que Michel Debré était un "anti communiste viscéral",surtout aprés 1959 . "Son décret d'Octobre 1960" a mobilisé de trés nombreux Réunionnais même de Droite ( le Président du Conseil général de l'époque Roger Payet , 'l'ancien Gouverneur" ou "Administrateur des colonies" Vincent Dolor ,père du journaliste J.V.D.) !! Ce décret ,dénoncé comme "une lettre de cachet" de l'ancien régime monarchique a été combattu par tous les syndicats sans exception et par de nombreux partisans du "statut départemental"... Michel Debré leur répondait à chaque fois :" ce décret sera aboli ,un jour . ..MAIS je ne peux admettre que des fonctionnaires payés par l'Etat français veuille détruire le pays qui les nourrit ... grassement "! Il avait tort bien sûr : la France est une Démocratie ! Mais beaucoup de compatriotes l'ont suivi ...Je comprends vos sentiments à son égard...Cela n'empêche pas de reconnaitre aussi qu'il a contribué à mettre en place à la Réunion ,la plupart des infrastructures qui manquaient à notre île et qu'il a mené une politique active contre les bidonvilles qui existaient dans toues les villes ou les quartiers de celles-ci , les logements insalubres , contre la malnutrition de la population (surtout des jeunes enfants...)...Quant au" scandale des enfants de la Creuse" ,confiés à des "administrateurs" ,il a sa part de responsabilité puisqu’il était "député de la Réunion et Ministre des Armées "à cette époque . MAIS ,tous les Parlementaires de L’ILE ,Présidents du C.R. et du C.S. ONT AUSSI LEU PARTS DE RESPONSABILITÉ ILS SE SONT TUS , ils n'ont pas suivi cette "opération" qui aurait dû les préoccuper ! UNE "VÉRITABLE CHAPE DE PLOMB" S' ETAIT ABATTUE SUR CETTE AFFAIRE , pendant des années !!! Le scandale a éclaté quand l'un de ces enfants devenu majeur , a raconté "son histoire"! !! Voilà la Vérité , "Edvil"... Je suis prêt à me rétracter ,si l'on m'apporte la ou les preuves qu'au Parlement ,au Conseil régional , dans la presse , un seul Elu Réunionnais AIT DÉNONCÉ , PUBLIQUEMENT , LA SITUATION DE CES ENFANTS !!!

14.Posté par Sortons de la France. le 19/03/2016 12:04
Les départementalistes se moquent du score du parti indépendantiste à la Réunion.
Ce score est effectivement pitoyable ce qui en dit long sur notre peuple.
Partout ailleurs les indépendantistes font des voix ( Corse, Martinique, Nouvelle calédonie etc).

Mais les départementalistes ne réalisent pas que la France est en train d'organiser l'autonomie dans ses outre mer.

La première loi indépendantiste est en préparation sous la tutelle du président de la République et avec l'assentiment du chef de l'opposition.

La loi Lurel, Bareigt, Langevin va profondément modifier les choses à la Réunion.
De plus la remise en cause de l'amendement " de la honte " ( Virapouillé art 73 de la constitution) n'est plus qu'une question de temps.

C'est une très bonne chose pour la première fois de ma vie je suis fier de la France qui a bien compris que la départementalisation était une hérésie et qui commence à organiser la sortie de la Réunion.

Merci à la France de nous laisser partir et de préparer la fin de ce système départemental qui n'a que trop duré.

L'assemblé unique c 'est pour bientôt,
La diplomatie réunionnaise c'est pour bientôt,
la fin de la sur rémunération c'est pour bientôt,
la venue d'investisseur étranger c'est pour bientôt,
les loi PEI c'est pour bientôt,
etc...

Merci à la France d'organiser progressivement notre autonomie pour préparer notre indépendance.

15.Posté par couillonisse le 19/03/2016 12:11
@ 12 nono: maintenant expert en départementalisation ... looooooollll .... c'est à ça qu'on reconnaît les génies :) près de 10 ans qu'il donne son avis sur ce forum... peut être le premier trolleur de zinfos avec Noe (eno) ... c'est dire le niveau !

16.Posté par kld le 19/03/2016 12:28
post 13 rappelle également la complicité locale de suiveurs de l'époque.......... certains sont encore en "haut de la fiche" , affligeant.

17.Posté par edvil le 19/03/2016 12:35
A "madibastard"

Je vous rassure, si besoin est : j'ai beaucoup de ressentiment aussi contre cette soi-disant gauche -- à commencer par le PCR -- qui a passé son temps à ... capitaliser, en oubliant ce pour quoi ils avaient été élus. Pour autant, je suis de gauche, et n'ai pas honte de l'affirmer. Mais je vous plains pour votre si petite capacité à faire la part des choses ; vos velléités négationnistes et révisionnistes me font même froid dans le dos -- elles me rappellent l'entêtement de LE PEN à nier l'existence des camps de concentration, pendant la Seconde Guerre Mondiale !

A "Vieux Créole"
Je suis d'accord avec vous, aucun homme politique de l'époque n'a eu le courage de dénoncer la déportation des enfants réunionnais, notamment vers la Creuse. Mais je me permets de vous rappeler qu'aucun média ne l'a fait non plus, laissant la population dans l'ignorance totale de ce qui se passait. D'où l'absence de réaction. Vous citez Vincent Dolors, mais le sieur JVD, son fils donc, s'est fait -- de façon incompréhensible, la courroie de transmission des gouvernements colonialistes de l'époque ! M'accuserez-vous encore d'amalgame, pour ces dernières paroles ?

18.Posté par Mwa la pa di le 19/03/2016 14:56
"Je suis d'accord avec vous, aucun homme politique de l'époque n'a eu le courage de dénoncer la déportation des enfants réunionnais, notamment vers la Creuse. Mais je me permets de vous rappeler qu'aucun média ne l'a fait non plus" replacez vous dans le contexte car il bien facile de juger d'un évènement 50 ans après..... C'est peut être pour cela que la presse n'en aurait pas fait grand écho à l'époque. Peut être que tout le monde était convaincu de la "bonne" solution... et vous ? et vos parents ? zot la ferm lo zieu ?

19.Posté par Bayoune le 19/03/2016 15:00
"MAIS ,tous les Parlementaires de L’ILE ,Présidents du C.R. et du C.S. ONT AUSSI LEU PARTS DE RESPONSABILITÉ ILS SE SONT TUS , ils n'ont pas suivi cette "opération" qui aurait dû les préoccuper ! UNE "VÉRITABLE CHAPE DE PLOMB" S' ETAIT ABATTUE SUR CETTE AFFAIRE , pendant des années !!! - Vieux Créole - eskize amwin, ils étaient tous à botte de Debré sous la férule des maire de l'UDR avec une bande de nervsi. Si ma vieiille mémoire me fait pas défaut, dans les années 60, il n'y avait plus d'élus de" gauche". La méthode employée par M. Debré et Perraud Pradier le préfet de l'époque, méthode déjà éprouvée en Algérie française, a neutralisé les expressions de gauche. C'est vrai qu'aucun journal de l'époque tous à la botte de Michel Debré ( JIR, Trident, Le Progrès de Ti Paul, Croix Sud le journal de l’évêché etc…) ne dénonçaient la déportation des enfants de la Réunion, parfois volés à leurs famille, sans dire qu'ils collaboraient à cette politique de déportation .J'en suis témoin d'une tentative d'enlèvement en 1967 de mes deux sœurs par une assistante sociale Mlle L. accompagnée d'un huissier Mtre V. de St André. Je les ai chassé avec un sabre et pu consoler maman. Si la presse asservie, ne disait rien, rendons à César ce qui est à César - seul Témoignages le journal du pcr donnait l'écho du journal "Nous Créoles" de nos camarades de l'UGTRF, essentiellement des exilés de l'ordonnance crapuleuse du sinistre Debré chassé de France pour se faire élire ici par la fraude, encore une fois dénoncée dans Témoignages du pcr. Les communistes de l'époque, tous ne composaient pas avec le régime colonial. Je dispose encore du journal de l'UGTRF comme preuve, le trafic de jeune fille du fameux père Favron qui expédiait nos jeunes filles en France, accueillies par le père Brunellière - faisant croire aux familles que leurs enfants seront bientôt des infirmières, feront des études, en fait la majorité finissait comme technicienne de surface, pou kour deriyèr un balè dann koulwar lopital, ou bonne à tout faire après un séjour dans le camp concentrationnaire de Crouy sur Ourcq.. Pour les jeunes garçons volés à leurs familles et déportés ils devenaient garçon de ferme. N'oublions pas que le BUMIDOM de M. Debré n'était pas une œuvre de bienfaisance. Dans son art. 2. il est précisé qu'il s'agit d'une société dotée de la personnalité civile et de l'autonomie financière, elle a la qualité de commerçant et sera inscrite au registre du commerce, une société dEtat placée sous la tutelle de plusieurs ministères. Le BUMIDOM, c'est la Compagnie des Indes Orientales version Debré en 1963.

20.Posté par kld le 19/03/2016 15:06
edvil, laisse tomber merdibastard , c'est un facho, lepéniste , de 1ère
il faut l'ignorer, il fait parti de ceux qui se croivent "les meilleurs d'entre nous" , alors que ce n'est qu'un triste à la zemmour , finky et autre ...un frustré du "bon vieux temps" de l'ORTF: "une voix une morale , un ordre "......la framce "droit ds ses bottes " .........., hi, hi.

21.Posté par madibastard le 19/03/2016 15:23
-- elles me rappellent l'entêtement de LE PEN à nier l'existence des camps de concentration, pendant la Seconde Guerre Mondiale !


On voit surtout votre entêtement à vendre de merveilleux partis de gauche à une époque ou ils massacraient par millions et maintenaient les peuples sous dictature...100 millions de morts sont surement un détail pour vous.

22.Posté par A Bayoune le 19/03/2016 16:38
Bayoune, ou raoul ou JCB
Ce n'est pas Aniel Boyer qui vous a accueilli à sa table le problème comme ce n'est pas le problème bayoune aniel boyer qui est à déplorer, le problème c'est sortir de la Françe.
Qu'avez vous fait depuis ? a part critiquer Aniel Boyer?

23.Posté par UN SIMPLE REUNIONNAIS LAMBA le 22/03/2016 11:41
"
Témoignages" " n'a jamais été un journal VRAIMENT objectif : C 'ETAIT LE JOURNAL DU P.C.R .qui faisait la propagande du Parti et défendait avant tout les intérêts de celui ... .Il n'a jamais ,par exemple ,dénoncé des abus connus de quelques gros commerçants ou patrons qui versaient (d’après des militants )de belles sommes d'agent ( ?) dans les "bons de soutiens ... Des articles de rectification mettant en causse des non- partisans du parti n'étaient pas toujours publiés ( j' en parle en connaissance de cause !) ... Quant à la fraude électorale ,elle a été pratiquée , SANS VERGOGNE, ,par les deux camps qui s'affrontaient à l'époque : la droite et les communistes !! Il n'y en avait pas d'autres pendant longtemps ! Il suffit de relire les résultats des scrutins de l'époque- les années de fin 1946 jusqu'à la constitution de" L'A.D.N.O.E " dans les années 60... je crois- qui mettra fin aux fraudes massives d'antan ( la Corse et la Réunion étaient tristement célèbres pour les élections truquées ! UNE PETITE REMARQUE EN PASSANT :les bourrages massifs d'urnes , l'expulsion des adversaires n'existent plus MAIS" l'achat des voix "en dehors du bureau de votes existe encore ici ou là et,:vous savez où !!!!! Point n'est besoin de ressortir tous les évènements politiques et détestables qui remontent à des décennies ou sortir des articles d'un journal (d'un parti qui a été l'objet assez souvent subi de traitements anti-démocratiques et condamnables !) dans un passé plus ou moins lointain lointain pour AFFIRMER que la fraude électorale a été pratiquée, effrontément ,aussi bien par des tenants de droite que par des communistes qui, à un moment donné, étaient à la tête de communes trés importantes...Je me souviens - j'étais à peine adolescent - de certaines élections où mes parents ( mon père a été militant communiste pendant une assez courte période de sa vie ) attendaient jusqu'à cinq qu'heure du matin , les résultats de deux ou trois grosses communes ,( tant les résultats globaux étaient proches!) !! Bien entendu ,le nombre de voix de "ces dernières communes -là" faisaient la différence !!! C'était la "grosse rigolade" ,n'est-ce pas ?? Et bien sûr , "les recours" des vaincus suivaient ...VOILà , "Camarades Citoyens", une partie de l'histoire politique de La Réunion que j'ai bien envie de publier ( je possède suffisamment de documents probants( "archivés et mis à l'abri ) CAR, je n'arrive plus à supporter certaines affirmations péremptoires mais erronées de certains de " nos Politicards" locaux et QUE DES COMPATRIOTES PLUS JEUNES RISQUENT DE "PRENDRE POUR ARGENT COMPTANT" !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales