Politique

"Un très mauvais coup porté aux entreprises de la Réunion" selon Patrick Lebreton

Alors que le chef de l'Etat a annoncé ce lundi la fin de l'exonération des charges sociales pour les embauches des TPE, le député-maire Patrick Lebreton s'est dit "extrêmement choqué" par cette mesure. Selon le parlementaire, la justification du gouvernement ne tient pas la route.


"Un très mauvais coup porté aux entreprises de la Réunion" selon Patrick Lebreton
Il y a 48 heures, Nicolas Sarkozy annonçait la suppression de l'exonération des charges sociales pour les embauches au sein des entreprises de moins de dix salariés, les Très petites entreprises (TPE). Une mesure qui cessera à compter du 30 juin prochain.

Malgré plus d'un million d'embauches à ce titre, la mesure n'a pas été reconduite en raison d'une amorce de reprise depuis le 4ème trimestre 2009. Ce qui est loin d'être l'avis du député socialiste Patrick Lebreton.

"C'est dans une telle période que les petites entreprises auraient le plus besoin de soutien"

Dénonçant "avec la plus grande vigueur" cette décision du gouvernement, le parlementaire estime que la justification de la majorité présidentielle n'est pas plausible. "La France et l'Europe sont au plus profond de la crise comme les événements de ces dernières semaines en Grèce l'ont démontrés" lance le député-maire de Saint-Joseph. Et d'ajouter que même si la situation s'améliorerait "c'est dans une telle période que les petites entreprises, (...), auraient le plus besoin de soutien de la part de l'Etat".

Un autre point relatif à l'aspect temporaire de cette mesure a également interpellé l'élu du Sud qui s'est dit choqué alors que dans le même temps "le gouvernement a consacré comme éternel le bouclier fiscal qui ne bénéficie qu'aux plus grandes fortunes de la finance et du CAC 40".
Quant au bouclier rural, une des mesures phares de la LODEOM pour certaines zones d'Outrer-mer, elle tarde à prendre effet, ce qui a tendance à renforcer le "très mauvais coup porté aux entreprises de La Réunion, particulièrement dans les zones rurales et enclavées."
Mercredi 12 Mai 2010 - 07:00
Ludovic Robert
Lu 1720 fois




1.Posté par boyer le 12/05/2010 07:09
L'occasion de signaler que le plan de sauvetage des banques a ete le pretexte des mesures ultraliberales, jamais vues, anticroissance du socialiste à la tete du FMI: DSK

et qu'aucun socialiste n'a eut le courage de desavouer ces mesures digne d'un bush, reagan ou thatcher. Alors si c'est pour faire encore une assemblée godillots en 2012, le socialisme ne fera pas bander plus que ca.

2.Posté par mwa la pa di le 12/05/2010 07:12
C'est aussi mon avis, Sarko travaille essentiellement pour le gtos capital. Notre maire représentant UMP : Michel FONTAINE ne dit rien, c'est cela le courage....

3.Posté par David le 12/05/2010 07:41
Les syndicats vont être contents ; la suppression de cette exonération va augmenter les licenciements économiques. Qui dit licenciement économique, dit procès aux prud'homme, dit salariés représentés par un syndicat, dit jackpot !!!

Asphyxier les entreprises, c'est plutôt de gauche non ? Pourquoi Lebreton est pas content ? Il s'oppose par principe ? Le PS a pourtant le réflexe de tout résoudre par l'augmentation de l'impôt et des charges. C'est à n'y rien comprendre.

On va finir par se prendre Marine Le Pen au premier tour de 2012 avec ce genre de politiques UMP-PS qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau.

4.Posté par Va s'y le lebreton le 12/05/2010 08:27
Qu'en pense notre bon président UMP de la Région ?

5.Posté par l'observateur le 12/05/2010 08:59
quelqu'un avait il encore un doute? notre omnipresident n'est la que pour faire plaisir a ses amis du fouquet ! les patrons du cac40 se gavent et les autres trinquent !!!

6.Posté par Cambronne le 12/05/2010 09:43
1.Posté par boyer le 12/05/2010 07:09

Alors Boyer vous n'avez rien compris vous n'êtes qu' un nullard de première je dirais même mieux que vous n'êtes assurément qu'un fieffé crétin gauchiste .
, confondre un plan de sauvetage sparadrap pour sauver les banques européennes
Imaginez tête d'ampoule au tungstène
Et si l’Allemagne quittait l’euro ?

surtout lorsque déjà chez nous en France certains réclament plutôt des mesures du genre “ il faut faire payer les riches” hier encore dans les questions au parlement des nouveaux assauts contre le bouclier fiscal avec un PS qui réclame la suppression du bouclier une misère à côté des dépenses du Sénat et autres institutions inutiles

7.Posté par terive le 12/05/2010 10:23
A la Réunion nous sommes sous le régime de la lodéom.
Cela ne nous interesse pas forcément.


8.Posté par etjosedire le 12/05/2010 10:26
Envoyer au tapis les TPE ne peut que faire plaisir aux amis du Fouquet's de Sarko qui eux sont des TGE (Très Grande Entreprise).

Comme ces messieurs savent y faire pour éviter les contributions sociales, et que le bouclier fiscal les protège, les TPE savent ce qui leur reste à faire: devenir TGE.

Où est le problème ? LOL !!!!

9.Posté par Franck ROBERT le 12/05/2010 11:34
Voici au moins un Député de la réunion qui pense d'abords petit ! c'est bien Monsieur Lebreton je vous dis bravo ! Plus il y aura des chômeurs laisser pour compte, plus le risque de trouble public sera grande. Il est plus intelligent de faire en sorte que les personnes sont dans des entreprises pour travailler, que de rester dans l'oisiveté. Plus il y a des gens qui travaillent mieux se porte l'économie. Je ne suis pas un expert en la matière mais je pense que c'est logique. Ces aides aux petites entreprises sont efficaces socialement . Je ne comprend pas l'analyse du gouvernement ! L'argent donné aux entreprises elle le récupère dix fois plus. A-ton penser aux milliards d'euros que les petites entreprises collectent pour l'Etat sans contrepartie ? ( T.V.A ) Là je pense que c'est une erreur fondamental ! il d'autre réforme plus importante que celle-ci à faire.
Franck ROBERT SABR

10.Posté par Le Pacifique le 12/05/2010 13:35
- Les déficits, qu'ils soient publics, industriels,agricoles ou autres ne seront jamais résorbés pour la simple raison que les produits locaux, avec les charges sociales, reviennent trés cher sur le marché intérieur comme extérieur.
- Or à ce jour, aucune industrie ni entreprise ne peut fonctionner sans subventions, d'où les délocalisations dans les pays à faible coût de production, aggravant ainsi le déficit par la perte des cotisations sociales occasionnant par là-même la fermeture des usines et la mise au chômage des millions de salariés dans le pays considéré.
- Avec un euro fort, on ne peut rien vendre à l'étranger ( perte des marchés ), mais avec une monnaie faible, c'est l'effet inverse, augmentation des prix des produits importés surtout en ce qui concerne le pétrole.
- Comme on le voit, on a un aperçu de la situation actuelle. Même si les salariés devaient abandonner leurs avantages sociaux le déficit ne serait résorbé pour autant car il y a trop de malversations, trop d'abus, trop d'escros et autres prédateurs.
Avez-vous compris ou faut-il vous faire un dessin.

11.Posté par Un quidam le 12/05/2010 14:44
La France n'a plus d'argent.
En 2012 les socialistes vont trouver l'argent dans la poche de qui ?

12.Posté par David le 12/05/2010 16:26
Réponse simple au post 11 : un socialiste est généreux...dans la poche de son camarade, pas dans la sienne.

13.Posté par Grand Zoreil du Sud le 12/05/2010 16:58
Au quidam! Dans la poche de qui prendre l'argent? Mais dans la poche des gros zozos ( qui en ces temps tres durs pour le monde ouvrier) Ces gros zozos qui affichent sans honte et sans scrupules,leurs millards et leur vie de luxe!! Regarde autour de toi, ils ne sont pas tres loin de toi et ne se cachent pas. Quand à ce qui est de la France : elle n'a plus d'argent! Mais notre "cher" Naboleon en trouve lui. pour les banques, la Grèce,ces copains du grand patronnat,etc.....Cen'est surement pas avec ces deniers personnels qu'il distribue tout cet argent. amicalement L.G.Z.D S.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales