Faits-divers

Un touriste de 36 ans perd la vie après une attaque de requin


Un touriste de 36 ans perd la vie après une attaque de requin
A 12h20, un touriste pratiquant du bodyboard a été attaqué à deux reprises par un requin sur le spot des Brisants à hauteur du 3ème peak.

Selon les informations recueillies sur place, le jeune homme était déjà décédé avant sa sortie de l'eau. Il avait été sérieusement touché au poignet droit, sectionné, et à une cuisse qui, elle, a été déchiquetée. L'homme avait, en conséquence, perdu beaucoup de sang. Les secours ont malgré tout tenté une réanimation pendant environ quarante minutes.

Le corps du jeune homme avait été transféré du côté du port de plaisance, à hauteur de la digue, côté Roches noires, par les secours. Le Smur et les pompiers de la Saline ont été les premiers à intervenir. A 14h, un hélicoptère de la gendarmerie survolait la zone.

A 14h20, les pompes funèbres sont arrivées sur les lieux pour récupérer le corps de la victime. La compagne du surfeur a été prise en charge par les secours. Selon nos informations, le couple aurait un enfant et serait originaire de la ville de Morteau dans la région Franche-Comté. Le couple effectuait à la Réunion sa lune de miel.

Emmanuel Séraphin, adjoint à la mairie de Saint-Paul, a rappelé que la flamme orange était hissée ce matin sur le spot par les maîtres nageurs sauveteurs. L'élu a également évoqué la piste de l'entrée en période d'hiver austral pour tenter d'expliquer le changement d'attitude des squales.

Comme le veut le protocole après une attaque ou une observation, les plages de Saint-Paul ont hissé leur flamme rouge requin.

Pour plus d'informations, lire notre article : Attaque mortelle de requin à Saint-Gilles : "La houle rentrait et l'eau était trouble"

Un touriste de 36 ans perd la vie après une attaque de requin
Mercredi 8 Mai 2013 - 14:39
Gabriel Kenedi sur place
Lu 20351 fois




1.Posté par n o e le 08/05/2013 14:57
Mourir bouffé par un prédateur insaisissable en perdant tout son sang et en pleine jeunesse en plein midi ... Que c'est triste ! Le monde est si cruel !

Qu'il repose en paix !

2.Posté par Giraud le 08/05/2013 15:02
"Emmanuel Séraphin [...] a rappelé que la flamme orange était hissée ce matin. L'élu a également évoqué la piste de l'entrée en période d'hiver austral..." Il a également constaté que la planète Terre tourne sur elle même, que nous sommes au mois de Mai, que la température est de 27°C.

La seule chose qu'il n'a pas constaté est la haine grandissante d'une partie de la population. Il ne constate pas non plus la surpopulation de requin bouledogue sur la côte ouest.

3.Posté par Rabbit le 08/05/2013 15:28
Un kamikaze..... compte tenu des conditions

4.Posté par On est gouvernés par des guignols ! le 08/05/2013 15:39
Bravo M Seraphin !
Grand spécialiste des requins ... Un coup c'est le début de l'hiver, un coup la fin de l'été, ou trop tot, ou trop tard...
Mais jamais vous n'avouerez que ces requins pulullent et que c'est de votre faute.
Bande de criminels subventionnés !
Vous êtes méprisables !

5.Posté par Bib bip bip le Coyote le 08/05/2013 16:02
En hissant la flamme rouge requins, vous hissez la flamme rouge pour les touristes. Les derniers chiffres du tourisme à la Réunion le confirment.... et ce n'est que le début.
Sécurisez les plages, pêchez, régulez ces requins, espèce non protégée, en surpopulation trop près des côtes! Combien de morts faudra-t-il attendre?

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/09/27/en-australie-les-requins-trop-pres-des-plages-seront-tues_1766720_3216.html

6.Posté par Caton2 le 08/05/2013 16:07
Lorsque les politiques et le représentant de l'état français, Monsieur le préfet, auront enfin pris la mesure du danger, au lieu de céder aux lobbies écolos-squalophiles, nous aurons fait un grand pas vers le monde réel.
Des solutions - imparfaites mais efficaces - existent. Elles ont le grand défaut de ne pas avoir été inventées par nos scientifiques locaux, auto-proclamés spécialistes ès requins... locaux!
Politiques, hauts fonctionnaires et universitaires sauront-ils mériter les émoluments et les honneurs dus à leur "haute" fonction en ayant le courage de prendre les dispositions qui s'imposent, à savoir:
-filets à maille métallique, là où c'est possible, pour protéger les zones de baignade;
-drum lines là où les filets ne peuvent être posés.
Faut-il répéter (il le faut apparemment), que ces dispositifs sont utilisés partout dans le monde dans les zones à risques, et que, sans être parfaits, ils sont efficaces?

7.Posté par Caton2 le 08/05/2013 16:07
Lorsque les politiques et le représentant de l'état français, Monsieur le préfet, auront enfin pris la mesure du danger, au lieu de céder aux lobbies écolos-squalophiles, nous aurons fait un grand pas vers le monde réel.
Des solutions - imparfaites mais efficaces - existent. Elles ont le grand défaut de ne pas avoir été inventées par nos scientifiques locaux, auto-proclamés spécialistes ès requins... locaux!
Politiques, hauts fonctionnaires et universitaires sauront-ils mériter les émoluments et les honneurs dus à leur "haute" fonction en ayant le courage de prendre les dispositions qui s'imposent, à savoir:
-filets à maille métallique, là où c'est possible, pour protéger les zones de baignade;
-drum lines là où les filets ne peuvent être posés.
Faut-il répéter (il le faut apparemment), que ces dispositifs sont utilisés partout dans le monde dans les zones à risques, et que, sans être parfaits, ils sont efficaces?

8.Posté par la serie des imprudences continue le 08/05/2013 20:39
le risque etait maximal. Faut-il s’étonner de cette attaque?

9.Posté par au tribunal le 08/05/2013 21:13
LE TRIBUNAL POUR LA BANDE DE L'IRD

10.Posté par L'Ardéchoise le 08/05/2013 22:48
A 8 ; 12H20 , risque maximal ?
Combien y avait-il de baigneurs qui bravaient aussi ce risque ?
...

11.Posté par Caton2 le 08/05/2013 23:32
10. Ne cherche pas l'Ardéchoise. Dès lors qu'il s'agit de surf, ça sera toujours de la faute des surfeurs...
Hélas il faudra attendre que les victimes soient des baigneurs pour qu'enfin des mesures soient prises... Ça ne saurait tarder!

12.Posté par la serie des imprudences continue le 09/05/2013 03:32
10.Posté par L'Ardéchoise

l'ardechoise, il faut faire confiance à PRR ils savent ce qu'ils disent:

Le président de PRR, Loris Gasbarre, confirme : "Sur une échelle de 1 à 10, il y avait 8 à 9 chances sur 10 pour que survienne un problème avec les requins. La houle rentrait et l'eau était trouble", estime-t-il.

13.Posté par Alexandre le 09/05/2013 06:11
Les surfeurs réunionnais (le sont-ils?) ont encore démontré leurs sens de l'egoisme ! Ils ont fait leur constatations et se sont cassés laissant ce pauvre boug sans connaissance se faire bouffer! C'est scandaleux. Quand arretera t on de laisser ces casseurs de la vague faire leur forfait au su de tout le monde à la réunion? Combien de morts faut il encore pour qu'on se decide à ne plus avoir peur de leur passe droits et des soi disants liens de leur parents dans la haute société? Cela suffit! Fin des privilèges!

14.Posté par Daa kour le 09/05/2013 07:38 (depuis mobile)
Moin mi di que tou sa la pou done un movai l\'image Nout ti zil! Mai si ou garde bien Dan tout zatak la i concerne combien marmaille la renyon? Mi parle pa ban gars la ni ici n\'a 3 ou 4 ans mai cb marmaille pei la été attaquer?!

15.Posté par Surfeur le 09/05/2013 09:50
10. et 11. (et les autres). Surfer seul (d'après les témoignages) au 3ème peack par ces conditions de mer (houle et eaux troubles), c'est un peu comme faire du 150 km/h en moto en pleine circulation. Des fois ça passe, mais quand ça passe pas, ça fait mal. Le plus dur c'est pour les proches.
RIP mec et courage à la famille.

16.Posté par jaco le 09/05/2013 10:02
à 8: le risque était maximal !!!!!!
l'information de ce risque REQUIN a t'elle bien été passée?
DRAPEAU ORANGE SEULEMENT NE VEUT RIEN DIRE
le drapeau rouge requin n'aurait t'il pas du être hissé si même les" soit disant vigies" n'étaient pas à l'eau
je ne suis pas sur que monsieur seraphin et la mairie s'en sortent bien an cas de plainte au tribunal

17.Posté par BAMB56 le 09/05/2013 11:03
Depuis quelque temps, on constate une recrudescence des attaques de requins à la Réunion. La plupart du temps, on invoquait des conditions à risques pour les expliquer : période de chasse à l’aube ou au crépuscule, eaux sales (ravines en crues),…

Mais depuis quelque temps, les attaques se produisent en journée par grand soleil et dans des eaux propres, même si le brassage altère la visibilité (normal, les vagues remuent le sable, l’air,…), on ne peut plus invoquer la morsure exploratoire/confusion alimentaire, puisque les squales s’acharnent sur leurs victimes, mais ne les dévorent pas, à l’exception d’un cas.

Depuis 2 ans, les attaques se produisent dans la Réserve Marine, sur la côte ouest, alors qu’il n’y avait jamais eu d’attaques en 50 ans sur cette partie de l’île.

Des scientifiques, mandatés par l’Etat, peu qualifiés (seulement des spécialistes en coraux/poissons récifaux, géographes, stagiaires, …), mais conversationnistes, impliqués dans de nombreux conflits d’intérêt (associations écologistes, réserve marine, kélonia, ex-ferme aquacole,…), font tout pour protéger le requin et préserver leurs intérêts (publications, subventions, notoriété, …). Ainsi, ils sont prêts à sacrifier la sécurité des usagers de l’océan, par la rétention d’informations capitales sur la présence/habitudes des squales sur les spots, au profit de leurs publications. Les scientifiques ont tout fait pour empêcher le prélèvement de 10 requins bouledogues, afin de vérifier s’ils étaient porteurs de la ciguatera, décidée par le Ministre de l’Outre-Mer, suite à l’attaque d’août 2012. A ce jour, 9 mois plus tard, aucun animal n’a encore été prélevé. Ces mêmes scientifiques ont été jusqu’à protéger l’ex- ferme aquacole de filets anti-requins, puisqu’elle attirait les squales ; mais pour eux, il est hors de question d’utiliser de tels filets pour protéger les usagers de l’océan !!! Il faut également savoir que ces mêmes scientifiques travaillent pour la SAPMER, armement de pêche, qui pille les océans et donc les populations de requins pélagiques, qualifiées de prises accessoires. Décidément ces scientifiques ne sont plus à une contradiction près en vue de préserver leurs propres intérêts !!!

Le requin bouledogue est un requin territorial (qui a chassé tous les requins de récif, initialement présents), imprévisible et dangereux, qui n’était pas présent sur cette partie de l’île avant la création de la Réserve Marine. D’ailleurs l’état initial des espèces inventoriées, préalable à la création de la réserve, ne le mentionnait pas. Toute cohabitation de cet animal avec l’homme est impossible, puisque qu’il perçoit l’homme comme un concurrent !!!

Les marquages de requins ont été très prolifiques, plus de 80, dont 40 bouledogues, en 1 an et demi, ce qui suppose une population de plusieurs milliers d’individus.

En métropole, quand une meute de loups menace les troupeaux ovins dans les Parcs Nationaux, on décide de mener des campagnes d’abattage ciblées, afin de réguler leur population, malgré le fait qu’ils soient protégés.

A la Réunion, le requin bouledogue, espèce non protégée, en surpopulation, est protégé par l’Etat sur les conseils de scientifiques conservationnistes. Peu importe qu’il endeuille des familles, estropie les survivants, achève l’industrie touristique, alors que c’est la principale source de richesses de l’île … C’est désormais l’endroit le plus dangereux au monde, que tous les touristes le sachent, qu’ils privilégient des destinations moins dangereuses, ou alors celles menant des politiques de réduction du risque d’attaque vraiment efficaces (cf. Australie, Afrique du Sud, Seychelles,…)

18.Posté par Ginrol le 09/05/2013 11:34
Et encore un kamikaze qui donne de la Réunion une image de sanguinolence et de désespoir qu'elle ne mérite pas, Flamme, avis des surfers locaux négatifs mais non j'y vais quand même, alors stop aux geignards de toute sorte. Le prédateur et la population qu'il faut réguler, ce ne sont pas les requins, mais les idiots qui ignorent toutes les règles de leurs passions, alors stop aux partisans de la chasse aux sorcières, fussent t'ils bouledogues, et oui au renforcement des maîtres nageurs pour pénaliser et éduquer les utilisateurs de notre front de mer !!!

19.Posté par Fab le 09/05/2013 11:36
Certains ne comprennent toujours pas que cette situation sur la cote Ouest n'a rien de normal, que pendant des décennies on s'est baigné là sans trop se soucier de la couleur de l'eau ou du sens du vent sans pour autant se faire croquer comme une chips par de gros poissons sournois à la moindre occasion.
La Réunion perd ses plages petit à petit, et l'on devrait ne rien faire sous prétexte de "nature", comme si l'océan n'était pas assez grand pour tout le monde ou que toute régulation serait un crime inqualifiable.

Je suis dégouté de tout ça et de tous ces gens qui empêchent d'autres de vouloir défendre leurs congénères, alors qu'on ne les entend même pas quand un bateau est arrêté au large avec 20 tonnes d'ailerons à bord... Bande d'hypocrites "écolos de circonstance" qui ne voient que ce qu'on vous montre....

20.Posté par Rabbit le 09/05/2013 12:12
@10

A 30m du bord ,entre le deuxième et le troisième pic : AUCUN

21.Posté par Ginrol le 09/05/2013 12:19
Calme ta joie caton2 le tournage des dents de la mer ne se fera plus.

22.Posté par WQS le 09/05/2013 12:25
Tout le monde a faux dans cette affaire.

Un malheureux paye de sa vie de ne pas avoir écouté les avertissements qu'il avait reçu...
Des responsables incompétents laissent proliférer une colonie de requins dangereux à proximité des plages et ne mettent que des moyens dérisoires sous l'influence néfaste d'écolos-squalophiles.

La Réunion PERD sur toute la ligne car cette affaire est médiatisée de partout et le message est :

1/ Les plages de La Réunion sont un repaire de requins ultra-agressifs.
2/ Les autorités , totalement à côté de la plaque , ne font rien d'efficace.

Après les attaques qui avaient coûté la vie à deux touristes , les Seychellois ont éliminé les requins
du secteur et le problème a été réglé.

Il faudrait ouvrir la pêche au requins dangereux dans la réserve pour réguler une population envahissante et dangereuse , l'équilibre naturel dont les écolos nous bassinent est totalement
DESEQUILIBRE justement par la présence excessive de ces requins.
L'homme est lui aussi partie de la nature , c'est son DROIT et son DEVOIR de réguler quand un prédateur vient créer des problèmes qui mettent en péril la sécurité de tout le monde , et qui , en condamnant les plages ouvertes à ne plus autoriser de baigneurs flingue directement l'activité touristique si importante pour notre île , ce dont les écolos-subventionnés par de l'argent public
et donc bien planqués se moquent totalement.

23.Posté par Réunion le 09/05/2013 20:07
Pourquoi faire 10 articles pour un même fait ?? Le pauvre type est mort, pas besoin d'écrire 10 fois la même chose !

24.Posté par Jude le 02/06/2013 02:35
On dit merci qui? Merci Hugete, tu fait vraiment ton boulot

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales