Faits-divers

Un sportif comorien resté illégalement après les Jeux des îles interpellé

Mercredi 12 Avril 2017 - 07:01

Un sportif comorien resté illégalement après les Jeux des îles interpellé
Après les Jeux des îles de 2015, 58 sportifs de la délégation comorienne étaient restés illégalement sur notre territoire.

Le coureur Mouhamadi Daou Bacar, en situation de séjour irrégulier faisait partie de cette délégation et a été rattrappé par les autorités selon le Jir. Il ne tentait appremment pas de dissimuler sa présence sur notre île puisque faisant partie d'un club et s'exposant régulièrement médiatiquement lors de manifestations sportives.

C'est un contrôle de gendarmerie sur le chantier sur lequel il travaillait qui a fait basculer la situation pour le clandestin.

Présenté devant la police aux frontières, Mouhamadi Daou Bacar a été placé dans le centre de détention administrative, alors que la décision de son expulsion reste en suspens.
Lu 1838 fois



1.Posté par mortier le 12/04/2017 08:18 (depuis mobile)

En situation irrégulière et travaillant sur un chantier = prison pour ce chef d''entreprise

2.Posté par Contribuable le 12/04/2017 08:54

Pourquoi attendre
Renvoyez le chez lui

3.Posté par Yas le 12/04/2017 09:01

Il a été interpellé lors d'un contrôle sur le chantier sur lequel il travaillait. Après ça, on ose accuser les mahorais de profiter de la main d'œuvre clandestine. Ils ne sont pas les seuls. Tout le monde exploite le plus faible. Est ce parce que le reunionnais est paresseux et ne veut pas bosser sur un chantier ? Non. C'est parce que tout est bénéfique pour le propriétaire du chantier. Main d'œuvre non déclarée, pas de paperasses ni heures supplémentaires à payer et le "salarié" non déclaré ne fera jamais grève.

4.Posté par Clan-Destin le 12/04/2017 09:02

Voilà, un clandestin depuis 3 ans sur l'ile et ce n'est que là qu'on le choppe. En plus il est en dans un centre de détention avant son éventuelle expulsion (c'est pas encore dit). Va y avoir un avocat etc...et on vé démontrer que 1+1 ne font pas toujours 2, (il était sur un chantier ??? d'une entreprise qui l'employait ? mais avec quels papiers ???) ...là on chasse et le chasseur et le gibier. Ces gens qui sont pas repartis chez eux...Ils sont OU ? Ils vivent comment et avec quoi? Des complices comme cet employeur qui a embauché au noir ? Je comprends mieux le combat de Mme Lepen....Attendons voir !

5.Posté par môvélang le 12/04/2017 09:22

gaspillage d'argent des contribuables, il va prendre larifou, faire valoir ses droits à rester sur la Réunion, obtiendra des papiers et le droit de rester et travailler ici sans problème, il aura même droit à des aides

6.Posté par Le Jacobin le 12/04/2017 10:06

Le Réunionnais ne trouve pas de travail, le clandestin trouve du travail même en cavale.

Questions:
-Était-il convenablement déclaré par son employeur?
-Avait-il des faux papiers? si oui, qui est à l'origine?
-Avait-il une fiche de paie légale?
-Était-il rémunéré selon la législation du travail en vigueur?
Si toute fois son employeur était au courant de sa faiblesse de clandestin et en profitait le faisant travailler au (noir)...il conviendrait de lui donner son permis de séjour pour qu'il continue à participer à l'économie. par ailleurs, l'employeur devrait être lourdement sanctionné.

7.Posté par folever le 12/04/2017 11:27 (depuis mobile)

Y bosse lui au moins.....o mwin

8.Posté par vive la france le 12/04/2017 14:26

L'exploitation de l'homme par l'homme...le gars fuit son pays, il travaille au black ici et ensuite il se fait arrêter, pas de bol.

9.Posté par Pamphlétaire le 12/04/2017 16:03

Nous espérons pour lui qu'il a pu obtenir des prestations de notre CAF pour que la boucle soit bouclée, n'est-ce-pas?

10.Posté par krilin le 12/04/2017 16:42

2 ans pour chopé un clandestin sur ce petit bout de cailloux ?? trop fort ! plus que 57 maintenant c'est pas gagner .. vivement Marine

11.Posté par CITOYEN le 12/04/2017 17:34

L EMPLOYEUR DOIT ÊTRE SANCTIONNER IL EST COMPLICE ET L EMPLOYÉ EN SITUATION IRRÉGULIÈRE DOIT REMIS A LA JUSTICE DE SON PAYS IL N Y A AUCUNE EXCUSES L EMPLOYEUR JOUE SUR LA MISÈRE ET LA DÉTRESSE HUMAINE POUR SE DÉDOUANER DE L EXPLOITATION HUMAINE .

12.Posté par thierrymassicot le 12/04/2017 18:48

On aurait du faire pareil avec Rudolf Noureev!!! Mais c'est vrai, pourquoi ne pas se priver de talents et de compétences...Si elles ne viennent pas de France, on les veut pas nous les gros beaufs...Autodafé de tous les bouquins d' Henry Troyat, de Romain Gary.....Déterrons Lino Ventura, Ivo Livi euh enfin Yves Montant voulais-je dire...Tous ces étrangers qui ont mis la France en valeur et continuent de le faire, nous les bovidés simplex on n'en peux plus, comprenez-nous, on se rend compte QUE NOUS SOMMES PLUS COUILLONS ET MOINS COMPETENTS que ces immigrés, alors on veut mettre la poussière sous le tapis de notre stupidité! " Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois" comme Jean-Marie Le Pen, le cyclope de Montretout accompagné de sa gorgone de grosse fifille...

13.Posté par p.mass le 12/04/2017 21:24

Le Réunionais et le Mahjorais ne veulent pas bosser le Comorien lui a envie de travailler pour vivre et trouve du boulot.
Moralité à vous de voir




14.Posté par doudou le 12/04/2017 21:52

Pourquoi gloseur sensé et KLD ou Klod ne commentent pas ?

15.Posté par Ivresse le 13/04/2017 10:34

Posté 13.
Le reunionnais et le mahorais veulent bosser mais en respectant la législation du travail en France, c'est à dire un contrat de travail qui donne au salarié tous ses droits. Les patrons malhonnêtes préfèrent embaucher au black des sans papiers qui feront des heures supplémentaires non payés, qui ne seront pas déclarés. Voilà ce qui se passe surtout à Mayotte où les clandestins sont très nombreux et les patrons ont l'embarras du choix. Même en France Métropolitaine, ce phénomène existe. Est ce parce que les francais ne veulent pas travailler ? Non. C'est parce que le sans papiers acceptera d'être exploité. J'ai aussi remarqué que le (...), une fois en situation régulière préfère glander et vivre de divers trafics. Exemple à Marseille et dans le 9.3.

_ Modéré.

16.Posté par Ivresse le 13/04/2017 10:39

Posté 13.
Ne comparons pas Lino Ventura, Yvo Livi etc... aux autres. Y a qu'à voir ce qui se passe dans les cités à Marseille où ces personnes sont majoritaires. Une fois régularisés, c'est CAF et délinquance.

17.Posté par Brandibas le 13/04/2017 12:52 (depuis mobile)

Faisons de la place et soyons charitables. L'égoïsme et la mesquinerie font de certains français une plaie suppurante à notre soirée disant terre d'accueil

18.Posté par thierrymassicot le 13/04/2017 17:09

@16 Ivresse : Ben si il faut comparer, toujours, tout le temps...Je compare ce qui est comparable!!!! L'immigration d'où qu'elle vienne est une chance...Nous sommes tous des immigrés, au USA la plus grande puissance du Monde, ce sont tous des immigrés. A priori, ton ivresse est responsable de tes idées courtes et te ta bassesse de vue!

19.Posté par CONTRIBUABLE le 13/04/2017 18:31

EN RÉPONSE EN BRANDIBAS ON NE PEUT PAS ACCUEILLIR TOUTE LA MISÈRE DE L OCÉAN INDIEN CHEZ NOUS IL FAUT DE PLUS EN PLUS DE LOGEMENT SOCIAUX QUI PAIE C EST LE CONTRIBUABLE ALORS EUX ILS SONY CONTRE LEURS COMPATRIOTES DES ILES AVOISINANTES ?

20.Posté par Ivresse le 13/04/2017 22:31

@thierrymassicot.
Tu vas les accueillir tous chez toi les 58 faux athlètes ? Tu penses vraiment qu'on peut accueillir toute la misère des iles voisines chez nous ? Qui paie leurs logements sociaux de 5 pièces à 120 euros alors que moi dans mon T4, je paie 758 euros. L'immigration est une chance lorsqu'on a la possibilité d'accueillir des immigrés mais l'île est déjà saturée

21.Posté par Yas le 14/04/2017 13:41

Posté 20 par Ivresse.
Tu n'as pas compris que@thierrymassicot est comorien ? C'est normal qu'il tienne ce langage.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Octobre 2017 - 08:07 Deux mineurs voleurs de moto interpellés

Mardi 17 Octobre 2017 - 07:29 Il menace sa mère de 81 ans avec un sabre