Blog de Pierrot

Un spécialiste de la laïcité pour un cycle de conférences dans l'île

Samedi 10 Décembre 2016 - 21:43

L'association ADESIR OI, dont le président est Mohammad Bhagatte, l'imam de la grande mosquée de Saint-Denis, a invité le professeur Jean Baubérot, un des spécialistes français de la laïcité pour donner une série de conférences dans l'île.

Il y a de multiples façons d'appréhender la laïcité, depuis la plus intégriste, défendue par ce qu'on appelle les "laïcards" jusqu'à la plus "ouverte". Jean Baubérot fait plutôt partie de cette dernière catégorie.

J'ai longuement pu discuter avec le professeur Baubérot lors d'un déjeuner organisé ce samedi midi par l'association ADESIR au restaurant Le Jaïpur, à Saint-Denis. L'homme est affable, manifestement très cultivé et il connait son sujet sur le bout des doigts.

Lors d'une violente polémique avec la journaliste de gauche Caroline Fourest en octobre dernier, cette dernière avait accusé le professeur Baubérot d'avoir une "vision relativiste de l’histoire de la laïcité (où toutes les interprétations de 1905 se valent), une volonté de renégocier la Séparation, un militantisme obstiné pour importer les accommodements religieux » et le modèle canadien, un soutien aux sectes, un vocabulaire caricatural et inversé minimisant le danger du radicalisme religieux tout en parlant de danger "laïciste" et d'"intégrisme républicain". Une conception désarmante de la laïcité qui va jusqu’à la complaisance affichée envers les mouvements religieux radicaux, sexistes et homophobes, comme l’UOIF, qui l’invite presque chaque année à son Congrès. Jean Baubérot se défend de placer la liberté religieuse avant l’égalité, mais tous ses travaux et ses prises de positions militent dans ce sens…"

Comme on le voit, les propos sont très violents et tranchés.

Rien de tel lors de nos échanges de ce midi. Il est vrai que la discussion a été facilitée par le fait qu'on a surtout évoqué la situation particulière du "vivre ensemble" à l'ile de la Réunion. Les clivages ne sont pas aussi tranchés ici qu'en métropole et on aurait du mal de voir des intellectuels réunionnais échanger des propos aussi agressifs sur le thème de la laïcité.

Nos échanges ont été extrêmement enrichissants et j'ai pris énormément de plaisir à échanger avec le professeur Baubérot. Je n'ai cependant pas pu m'empêcher de penser à Caroline Fourest à certains moments de la discussion. Par exemple, quand j'ai évoqué le récent reportage de France 2 diffusé mercredi tourné en caméra cachée par deux femmes habitant la ville de Sevran dans le 93. On y voit, dans certains quartiers populaires, des rues désertes. Des bars sont interdits aux femmes. Quand les deux militantes demandent pourquoi?, on entend distinctement sur la vidéo : "Dans ce café, il n'y a pas de mixité. On est à Sevran, on n'est pas à Paris. T'es dans le 93 ici ! C'est des mentalités différentes, c'est comme au bled".

Quand je rapporte ces propos au professeur Baubérot, il ne cache pas son scepticisme. Il met en avant un ami à lui qui habiterait dans le 93 et qui ne lui rapporte pas du tout le même genre de scènes. Et selon lui, "il faut se méfier de ce genre de reportages. Il y avait eu la même chose avec l'émission Tabou de Bernard de la Villardière et, par la suite, on avait constaté que les choses ne s'étaient pas du tout passées comme ça avait été rapporté".

Pourtant, difficile de parler de manipulation en l'occurrence puisque tout est enregistré et que les faits sont difficilement contestables.

De la même façon, quand je lui demande son avis sur le fait que toutes les volailles abattues à la Réunion sont halal ou que les compagnies aériennes ne servent pas de repas contenant du porc ou du boeuf pour raisons religieuses, il prend soin de démarquer la religion. Selon lui, si de tels faits existent, c'est pour des raisons économiques qui sont sans doute le fait des professionnels, mais qui ne seraient pas à l'initiative des religieux.

Après près de deux heures de discussion au cours de laquelle nous avons beaucoup cherché à comprendre les raisons du fameux "vivre ensemble" réunionnais, j'ai conclu en affirmant que nous avions la chance de vivre à la Réunion et de pouvoir vivre en totale harmonie avec nos concitoyens, sans tenir compte de leurs races ou de leurs religions. Mais qu'il convenait malgré tout de demeurer vigilant car les choses évoluaient très vite et qu'on assistait à une montée du radicalisme qui pouvait être extrêmement dangereuse, au point d'être capable de faire exploser ce "vivre ensemble" dans les années à venir. Et j'en voulais pour preuve la montée sensible du Front national à la Réunion.

L'imam Mohammad Bhagatte a cherché à minimiser cette montée du radicalisme. Selon lui, il n'y a pas de mosquée radicalisée à la Réunion, contrairement à ce qu'on affirme, et il m'a proposé d'effectuer en sa compagnie la tournée des différentes mosquées de l'ile pour m'en convaincre. Ce que j'ai volontiers accepté.

Il en veut pour preuve que "99,8% des prêches des imams sont diffusés, en français, sur internet", ce qui est un moyen facile de vérifier leur neutralité. Ce à quoi je lui ai rétorqué que l'expérience métropolitaine montre bien que c'est souvent à proximité des mosquées, avant ou après les prières, que les tentatives d'embrigadement s'effectuent.

Conclusion : Il y a bien une laïcité originale à la Réunion. Reste à savoir si elle va pouvoir continuer à vivre longtemps. Faut-il appliquer ici toutes les lois de la République française, même quand elles sont censées régler des problèmes qui n'existent pas ici avec la même gravité qu'en métropole? Et le fameux "vivre ensemble" réunionnais peut-il perdurer longtemps au milieu de ce monde perturbé où les nouvelles des attentats nous arrivent quelques minutes après qu'ils aient été commis? Voilà des questions qui seront sans doute abordées lors des conférences qui seront données par le professeur Baubérot et lors des débats qui suivront.

Pierrot Dupuy
 
Le professeur Baubérot animera deux conférences publiques :
- le 13 décembre à 19h au Salon d’Honneur de l’Hôtel de ville de Saint-Denis : Les défis de la laïcité face aux attentats
- le 15 décembre à 19h à la salle Le Kerveguen à Saint-Pierre : Les enjeux de la laïcité en France hier, aujourd'hui, demain
Le vendredi 16 décembre à 18h30, la présidente du Conseil départemental, Mme Nassimah Dindar et lui inaugureront une stèle de la laïcité sur le parvis des Droits de l’Homme à Saint-Denis.
Enfin, M. Baubérot a souhaité également avoir un temps d’échange privilégié avec les acteurs de la société réunionnaise lors d’un séminaire intitulé "Rencontre et échanges autour de la laïcité avec le professeur Jean Baubérot". Il aura lieu le samedi 17 décembre de 8h30 à 12h30 à l’hémicycle de l’Hôtel de Région Pierre Lagourgue à Saint-Denis. Ce séminaire est ouvert à tout le monde et il y a encore une soixantaine de places de disponibles.
Les organisateurs de cet événement espèrent que ses interventions permettront non seulement de préserver et d’enrichir notre vivre- ensemble, mais également de construire les bases d’un faire-ensemble, et que ces échanges, moments de rencontre et de discussion, auront des répercussions positives sur la société réunionnaise dans son ensemble.
Pierrot Dupuy
Lu 3168 fois



1.Posté par Zozossi le 11/12/2016 00:10

Peut-être serait-il bon de préciser aussi que Jean Bauberot est un socialiste bon teint, ancienne "plume" de François Mitterrand sur le sujet de la "laïcité", ancien conseiller ministériel de Ségolène Royal de 1997 à 1998, ministre délégué chargé de l'enseignement scolaire ("Éducation à la citoyenneté").

Il n'est peut-être pas non plus inutile d'ajouter que Jean Bauberot écrivait en mai 2014 sur "Médiapart" : "Dès à présent, un enjeu essentiel consiste à tout faire pour qu’en 2017, la manière dont Marine Le Pen se réclame de la laïcité ne soit plus socialement crédible . […] Il n’est pas trop de trois ans pour réussir ce combat."

On comprend mieux maintenant cet "innocent" rappel de Pierrot Dupuy :
"Et j'en voulais pour preuve [de cette "montée du radicalisme"] la montée sensible du Front national à la Réunion."

Si on a bien compris, en gros, la Réunion est malade d'une "montée du radicalisme" caractérisée par la progression du Front national.
Et on fait appel au bon docteur Bauberot pour traiter le malade en lui faisant croire que Marine Le Pen n'est pas "socialement crédible".

Mais comme le traitement du bon docteur Bauberot n'a pas vraiment apporté d'amélioration en deux ans et demi, il est à craindre que les six mois qui lui restent ne changent pas grand-chose à l'affaire…

2.Posté par noe le 11/12/2016 06:11

"Laïcité" ... un bien gros mot que beaucoup ce connaît pas la vraie signification et c'est vraiment dommage !
Le "vivre ensemble" , le "respect mutuel" , la "liberté des religions" .... tout cela semble trouble ...

Allons assister à cette conférence pour connaître un peu mieux chacun !

3.Posté par cimendef le 11/12/2016 06:37 (depuis mobile)

Baubérot est partisan des accommodements raisonnables en vigueur au Québec. En résumé face à l''islam politique le professeur a déjà baissé son froc. Enfin, ici, nous sommes en avance puisque tout ce que nous mangeons est désormais hallal !

4.Posté par le taz le 11/12/2016 08:16

y'a ka l'envoyer dans ce qu'ils ont créé en france :
le bled dans les 93 et autres banlieues...


à sevran, on n'est pas à paris, c'est comme au bled....
==> pas de femmes dans le bistrot.....

c'est ti pas déja un bout de la charia, ça ?????
en france ??????


allez, les islamo-gauchos, allez prêcher vos MENSONGES ailleurs.....
bande de taches !


et merci qui ????

merci qui ????

5.Posté par A Zinfos et à M. Baubérot le 11/12/2016 10:06

Selon lui, si de tels faits existent, c'est pour des raisons économiques qui sont sans doute le fait des professionnels, mais qui ne seraient pas à l'initiative des religieux.
Là, c'est de l'intox pure et dure.
Certes, c'est pour des raisons économiques que 90 % des abattoirs avicoles sont hâlal.
Mais cela ne coûterait pas plus cher qu'ils soient traditionnels, non halal !
Le GIE hâlal sis à Saint-Pierre passe régulièrement dans les abattoirs vérifier que l'abattage a été fait religieusement, conformément à la charia et touche une bonne commission au passage.
L'embauche d'abatteurs, en fait sacrificateurs, uniquement musulmans est contraire à nos lois françaises.
L'abattage hâlal à La Réunion est 100 % illégal car non dérogatoire, contrairement à la métropole.
Association "Réagissons !"

6.Posté par ADESIR OI pour la laicité ? le 11/12/2016 11:24

L'article de Pierrot Dupuy a le mérite de poser des questions sur des spécialistes déclarés de la laïcité, qui s'en éloignent fortement en prônant une laïcité ouverte. Je dirais plutôt que la position de ce pseudo-spécialiste est ouverte à toutes sortes de dérives, sans qu'il ne le veuille explicitement. Il n'y a pas de laïcité fermée ou ouverte, la laïcité est avant tout la tolérance de toutes les croyances ou non dans la sphère privée, voire sur la place publique, mais hors du fonctionnement de l'Etat et de ses services aux citoyens.
Pierrot Dupuy reste vigilant comme devrait l'être tout citoyen.

7.Posté par cimendef le 11/12/2016 11:24 (depuis mobile)

Environ 10 % de la population impose ses règles religieuses à l'immense majorité. La soumission est déjà là. Seul le boycott de ces produits hallal imposés constitue la bonne réponse. Une chaîne de pizzeria nous impose déjà la hallal.

8.Posté par Dure realité le 11/12/2016 11:33 (depuis mobile)

Va y avoir de la mouche en nombre lors de ces conférences..avis aux amateurs !

9.Posté par A mon avis le 11/12/2016 14:08

Selon Pierrot Dupuy :
" Il y a de multiples façons d'appréhender la laïcité, depuis la plus intégriste, défendue par ce qu'on appelle les "laïcards" jusqu'à la plus "ouverte". Jean Baubérot fait plutôt partie de cette dernière catégorie. "


La laïcité ne supporte aucun qualificatif !
Il n'y a pas de "laïcité intégriste", ou de "laïcité ouverte" ou autre ...

La laïcité est définie par la loi de 1905. Toute autre interprétation de ceux qui veulent la désigner comme une chasse aux religions ou qui voudraient la modifier "l'ouvrir" pour plus d'ingérence de la religion dans le domaine public, n'est que méconnaissance ou manipulation !

Les soi-disant "laïcards", comme vous désignez Caroline Fourest, ne font que défendre la loi de 1905 et son application.

Les "laïcards" ne sont pas anti-religions !

Mais les religions sont toutes anti- loi de 1905, c'est à dire anti-laïcité !

10.Posté par voltaire974 le 11/12/2016 15:01

M. Baubérot fait partie de ces "idiots utiles" qui, en prêchant une laïcité ouverte (ou positive, ou inclusive, etc) détricote ce qui a fait de notre République une nation religieusement apaisée. La laïcité (sans aucun adjectif) est le socle du vivre ensemble républicain qui assure la liberté de conscience, le libre exercice du culte de son choix, comme la faculté de n'en exercer aucun.

11.Posté par A mon avis le 11/12/2016 16:37

Monsieur Dupuy, vous dites :

"j'ai conclu en affirmant que nous avions la chance de vivre à la Réunion et de pouvoir vivre en totale harmonie avec nos concitoyens, sans tenir compte de leurs races ou de leurs religions."


Pouvez vous précisez quelles sont, selon vous, les "races" qui existent à la Réunion ?

Par ailleurs, dire que les Réunionnais qui vivent en "totale harmonie" ! Hum !...Hum !...
"bonne harmonie" serait sans doute plus juste !

12.Posté par A mon avis le 11/12/2016 16:58

@ 5 ; @6 ; @7 ; d'accord avec vos commentaires.

Un imam de la grande mosquée de Saint-Denis invite un "spécialiste" de la laïcité !
Et pas n'importe lequel. Comme par hasard, c'est un spécialiste d'une soi-disant "laïcité ouverte" !

Appelons un chat un chat !
Inviter ce "spécialiste" ressemble fort à une recherche de caution honorable pour faire admettre tous les grignotages de la religion musulmane pour s'imposer dans le domaine public : l'exemple du "halal" est emblématique !

Pourquoi n'a-t-il pas invité Caroline Fourest ? Caroline Fourest qui défend réellement la loi de 1905 c'est à dire la laïcité (sans qualifiquatif supplémentaire).

13.Posté par Oscar DUDULE le 11/12/2016 19:47

C'est où la salle le Kerveguen à Saint pierre ??
Si quelqu'un pouvait répondre ; merci.

14.Posté par Cari le 12/12/2016 00:01 (depuis mobile)

Oscar Dudule, la salle est située 15 rue de la Republique À saint Pierre !

15.Posté par hardcore le 12/12/2016 08:09 (depuis mobile)

Des qu''on ajoute un adjectif à "laïcité"on sait qu''on entre dans la soupe communautariste multiculti de nos amis à barbe, à voile. Pas d''integriste de la laïcité. Beaucoup de collabos en revanche dont ce monsieur.

16.Posté par Oscar DUDULE le 12/12/2016 11:50

Au sujet du reportage de Sevran sur France2, je ne vois pourquoi je croirais plus ce Monsieur que les deux dames qui ont mis en ligne le reportage
Quant au fait que ce ne sont pas des religieux, qui sont à l'origine de la viande hallal dans les commerces, c'est tout simplement faux.. Ce Monsieur n'est pas laïque.
Je vais essayer d'aller à sa conférence en espérant que le public pourra exprimer son point de vue.

Je ne sais pas qui a décidé du terme spécialiste, Pierrot Dupuis, l'Imam de la mosquée ou M.Baubérot, mais ce terme me met un peu le doute, sur un sujet aussi vaste et divers que la Laïcité.

Carri merci pour votre réponse. La rue de la République est bien situé sur le front de mer? pas très loin du CCAS, en face du restaurant Cap méchant??

17.Posté par wtf le 12/12/2016 12:00

Le "vivre ensemble" tient par structuration socialo économique de nos 5 ethnies locales.

A une certaine ethnies locale, l'alimentation et son circuit de distribution.
A une autre, l’équipement : maison, vêtements, pièces de rechanges auto....
A une troisième, les transport commun public et surtout le foncier végétale.

A ces trois premières ethnies, leur chambres consulaires avec un président de la même ethnie qu'eux mêmes et des mariages intra familiaux arrangés (ce qui explique aussi les relations tri-partîtes, mais ils sont discret eux...Simples coïncidence voyons.

une 4eme ethnies, vient de l'extérieure. Soit en tant que fonctionnaire et vient bénéficier d'un pécul supplémentaires (que perso je trouve bon, car il faut le réussir le concours et au final, la vie étant exagérément chère pour tout le monde, c'est un nivellement vers le haut qu'il faudrait, plutôt qu'une paupérisation globale).

Soit viennent dans le privé et bénéficie d'une vraie expertise technico commerciale, médicale, génie civil, patron de grosse boîte E.U ...etc. Des formations (y a une vraie compétence) donnant une expertise qui comme par hasard, n'est pas (encore ou restreints à certains) dispensée en local, malgré les millions d'€ versé au titre du volet formation..... ces derniers, étant cooptés directement, sur recommandations ou par réseau relationnel underground et bénéficient, encore plus que les fonctionnaires, d'un bon magot (impensable de toute façon que le privé, haut de gamme, paye moins que la FP).

reste la 5eme ethnie : l’autochtone ou voisins O.I + / - intégrés, qui pour certain arrivent à devenir lauréat d'un concours (les cadres A étant surtout dans l'enseignement primaire, car à ce grade souvent ils sont mutés ailleurs les B et c pouvant prétendre à rester). D'autres , à défaut de FP, sont gérants (station service, boîtes du BTP…) et gagnent bien leur vie lorsqu'ils ne la détruisent pas dans le jeu ou l'alcool.

Mais la grosse masse de locaux, sont surtout sous un régime d’emploi précaire (sociale pour certain car ça fait fonctionner le « vote pou moin ma donne à ou un p'tit contrat…..bâtard, renouvelable et torchable) ou surtout, aux allocs sans grandes perspectives autres que la boutique la Rak du coin....et que de toute façon, avec la formation possédé ou la perspective d'un SMIC toute sa vie, autant effectivement bénéficier des effets de seuils.

On à un "vivre ensemble" qui est entretenu par la main mise d'une poignée d'individus sur les pans essentiels de la vie quotidienne. On rajoute à cela, la main mise de ces mêmes, sur les franchises autres que celles qu'il détiennent, pour éviter d'avoir un jour un concurrent. On rajoute un système financier, qui n'accorde des crédits qu'a certains (peu importe leur bonne ou mauvaise gestion de compte ou FICP) pour justement permettre aux mêmes de gonfler encore plus et éradiquer les autres de ces pans vitaux de l'économie et hop, à on NOTRE modèle local (c'est pas mieux aussi en métropole, à Maurice, à Mada...ou ce sont les mêmes aux mêmes postes).

Bref. elle est pas belle leur "vivre ensemble" tant que tu restes à ton étage de consommateur esclave enclavé.

Mais on sait pertinemment, que tout, absolument tout, à une fin. Et le schisme à déjà commencé depuis quelques années, ou ces mêmes familles qui dominent l'ile, ont commencé à se disputer le bout de gras...pour ceux du moins qui ont étaient étalés dans la presse. Et leurs descendants, de moins en moins, ont envie de reprendre la boutique à PoPa. Préférant migrer vers des reconversions professionnelles hors du 97.4 grâce à la fortune familiale. Obligés qu'ils sont, d'aller chercher des gens dans leur pays d'origine.

on verra bien, comment cela va évoluer. Mais d'avis que le kréol de base ne sera toujours pas de la partie.

18.Posté par li le 14/12/2016 07:18

Le vivre ensemble ? De quand date l emploi de ce terme Et qualificatif ? Inadéquat pour cette île. Ça ne concerne que l hexagone.
Pour causer "vivre ensemble" il faut au préalable un préjugé physique culturel ou cultel installé.

"Races "? Ou ça ? Chez les humains ? Ha ha ha. J m esclaffe et les scientifiques manquent de s étouffer . Morano sort de ce corps. Séance exorcisme pr Dupuy ?

"Pas de radicalisme ? ??
Et c est quoi toutes ces grillagées de plus en plus visibles dans nos rues ? Et ces habits arabo orienté chez les hommes ? Effet de mode ou d affichage? Et ces gens qui manquent de faire un scandale quand ils voient en entrant en certains lieux de restauration qu on y sert aussi du porc!
Clientèles aux goûts multiples, plats pour tous ...sauf si tu es toi même un convaincu et que c est ton choix.

Les borgnes sont rois.
La di nou entre ds la lumière, pas dans l obscurantisme et le repli.

La religion musulmane n est pas la seule à poser problème.
Trop de passe droit cultuel dans nos quotidiens au nom de fadaises.

Komendèr la changé.

19.Posté par li le 14/12/2016 19:20

@wtf revient d un tres très très long séjour de la Francie.

A quelle ethnie appartient on si na a la fois 1 gd papa malgas 1 grand moman zindou et moman yab ?
A quelle ethnie appartient on si na à la fois 1 arrière gd papa sinoi, 1 arrière gd moman nwar, 1 gd père nwar , 1 gd moman blanc mélanzé zindien 1 momon café lait 1 papa nwar.?
A quelle ethnie appartient on si papa lé zarab et momon lé yab ? Si moman lé zindien et papa blanc et que son moman à lu té nwar ?
A quelle ethnie appartient on si gd papa sinoi la pa doné boutique, gd papa zarab la pa doné tissu, gd papa yab navé point la terre, gd papa nwar lavé in tako la tèr, gd papa zindien lavé pa lo bus ou camyon btp, si grand papa zoreil té pa fonction mais chômeur ?

20.Posté par Pierre Balcon le 14/12/2016 20:32

Sans doute beaucoup de bavardages pour éviter d'avoir à répondre concrètement à des questions pratiques , comme savent le faire tous ces experts .

Notre professeur pourrait il par exemple éclairer notre lanterne laïque sur un dossier brûlant de Saint Denis que Pierrot Dupuy en mars 2015 nous présentait comme suit : :

" Gilbert Annette a réuni une centaine de membres de la communauté comorienne et mahoraise dans le Bas-de-la-Rivière..

L'objet de cette réunion? Rappeler à la communauté comorienne et mahoraise l'effort fait par la mairie afin de l'aider à construire son Centre Comorien des Cultures et des Connaissances de la Réunion , plus communément appelé "4CR"
Il y a d'abord eu la vente par la mairie à l'association porteuse du projet d'un terrain de 400m2 situé dans le bas-de-la-Rivière à St-Denis pour 80.000€, une somme bien inférieure à sa valeur réelle, et du vote par le conseil municipal de St-Denis d'une subvention de 200.000€ pour le financement du "4CR" ..

Gilbert Annette s'est engagé également solennellement à débloquer d'autres subventions si le conseil général s'entêtait à ne pas participer financièrement à l'opération.

Et à ouvrir à nouveau le porte-monnaie des contribuables dionysiens si la communauté comorienne et mahoraise avait du mal à boucler le budget prévisionnel de 1.200.000€ (qui sera vraisemblablement dépassé)...

1.200.000€, c'est une somme !!! Il faut dire que les concepteurs du projet ont vu grand. L'édifice sera un bâtiment de 3 étages (voir dessin ci-dessus) "avec coupole pouvant accueillir un large public avec toutes les commodités standards (ascenseurs, parking,...)".

Les membres de la communauté sont appelés à participer financièrement au travers de dons. Mais il leur est opportunément rappelé dans un document que nous publions que, dans cette hypothèse, ils pourront prétendre à des abattements d'impôts correspondant à 66% de la somme donnée. Ce qui signifie qu'au final, ce sont les impôts des contribuables nationaux, en plus des contribuables dionysiens, qui serviront à financer l'édifice "...


Hypothèse farfelue : à supposer que ce centre culturel devienne un lieu de prière , l'intervention financière de la commune dans cette opération serait elle légale ?

Si la réponse est OUI pour l'hypothèse et NON pour la légalité de l'intervention des finances de la commune alors pourquoi n'avoir pas plutôt invité le président du Tribunal Administratif .
Ça nous aurait fait gagner du temps ...

21.Posté par wtf le 15/12/2016 09:36

Au nom de la laïcité, cette année la traditionnelle visite du Père Noël pour distribution de cadeaux aux maternelles dans une école de Montargis fût supprimée par la directrice de l'établissement scolaire. Un spectacle de marionnettes devait remplacer cela. Mais la mairie, face au tôle des parents d'élèves, à finalement remis en place le spectacle. Bien sur, y-a un aspect politique là dedans, mais là n'est pas le cœur du débat.

Ce qui, sur le même sujet, permet de faire un parallèle avec le financement étatique des lieux de cultes, autres que la religion chrétienne en francie, ou encore la mise en place de repas "sans viandes" (et donc suppression de la viande porcine) dans les écoles primaires de Toulouse, (pays du cassoulet tout de même). exemple suivi par d'autres communes depuis.

Bref. Ici, y-a une approche différente depuis bien longtemps, dans le sens ou ils proposent des repas de substitution aux élèves. Soit par marchés de denrées alimentaires multiples géré par des cantines centrales des mairies, soit par contrat avec traiteurs.

N'empêche, derrière cette thématique de la laïcité, on constate bien que les cultes, depuis la nuits de temps, sont sources de division, de dénigrements, d'insultes, de mépris.... entre les gens. Et qu'au final, les gens ne sont jamais fait autant tuer, au nom d'un Dieu. Alors même, que la Religion, normalement, véhicule un message de paix et de "vivre ensemble", mais que la politique des hommes à son sujet, et de tirer la couverture vers sa religion au rythme de prosélytisme fanatique.

22.Posté par Pierre Balcon le 15/12/2016 13:56

Alors ? Y a t- l un membre du cabinet du maire en ligne qui pourrait me dire si le financement de ce projet est conforme à :

- la loi du 9 décembre 1905 , qui limite l'intervention des communes :
- au financement des dépenses d'entretien et de conservation des édifices servant à l 'exercice public d'un culte dont elles sont demeurées ou devenues propriétaires lors de la séparation des églises et de l'Etat .
- aux concours aux associations cultuelles pour des travaux de réparation d'édifices cultuels .

- la jurisprudence du Conseil d''Etat , par ses 5 arrêts du 19 juillet 2011 , et notamment celui concernant la conclusion d'un bail emphytéotique en vue de construire une mosquée sur un terrain d'une commune

23.Posté par Oscar DUDULE le 16/12/2016 08:52

j'ai assisté hier à la conférence de M.Baubérot à la salle Le kerveguen à Saint -Pierre ( très belle salle municipale).
Certes ce Monsieur connait bien le sujet la laïcité. Il a fait un historique intéressant, depuis 1789 jusqu'à nos jours en insistant sur la loi de 1905.
Cependant j'ai trouvé ses positions personnelles ambigus.
Au sujet des attentas graves qui ont endeuillé la métropole il minimise la gravité de la situation se contentant de dire que c'est le fait d'une extrême minorité. il s'est bien gardé de dire que cette minorité agit en tuant, au hasard,des innocents.
Au sujet de a commission Stasi ( dont il a fait parti) il n'a pas mentionné le démenti cinglant qu'a opposé cette commission aux prétentions de certains religieux musulmans. Sur l'observatoire de la laïcité, sa conclusion a été vraiment style bisounours.
Enfin sur les 3 questions qui lui ont été posé par le public; souvent ses réponses ont été à coté il a tenté ,adroitement d'ailleurs de noyer le poisson.

Finalement beaucoup de manipulation.

24.Posté par wtf le 16/12/2016 11:19

Merci pour ce petit compte rendu Oscar Dudule. Cela donne une impresiont de tentatives de désamorçage de conflits à venir encore plus pointus (tout comme ces recommandations des préfectures de "ramasser" les armes à feux...pourquoi maintenant ? ).

25.Posté par jr B. le 16/12/2016 15:45

On fait appel à un spécialiste quand le malade peut encore être soigné. Sauf à faire appel à ceux qui sont aussi compétents que pour le médiator ou pour demander d'accélérer le processus afin de s'accaparer les biens le plus tôt possible.
-Où est la laïcité quand une partie de ce que nous mangeons doit préalablement subir les rites d'une religion et d'une seule et au passage de payer une dîme?
- Où est la laïcité quand mon espace environnemental est envahi par des appels à la prière lancés par de puissants moyens techniques?
- Où est la laïcité quand, chez moi, dans ma cour, dans ma maison, lorsque je fais ma sieste, je suis agressé par ces appels qui me sont imposés, que je le veuille ou pas?
- Où est la laïcité quand, dans la rue je dois croiser des gens d'une religion et d'une seule, qui me signifient par leur tenue que je ne suis pas des leurs et parfois avec une tenue inhumaine? Pourquoi d'ailleurs l'interdire pénalement quand le pire, ce qui précède, est autorisé?
- Où est la laïcité puisque la dictature imposée par cette religion a pour conséquence l'autocensure et le refus de publier ce courrier qui dénonce une hypocrisie appelée laïcité?

26.Posté par Oscar DUDULE le 17/12/2016 11:03

Bonjour wtf ( message 24) merci de votre remerciement .( sourires)
Mais ce n'est qu'un point de vue personnel ( donc comme tous les points de vue personnels contestables).
Qu'entendez-vous par "tentatives de désamorçage de conflits à venir encore plus pointus"
Avez-vos un ou deux exemples en tête ou est ce une remarque générale ?


Autrement d'accord avec jr.B sur plusieurs points de son message :
Obliger l'ensemble de la population à manger de la viande de poulet préparé selon un rite religieux est contraire à la laïcité/. Une religion n'a pas à imposer aux autres ses propres rites.
De plus embaucher des personnes en fonction de leurs religions est illégale par rapport au code du travail. C'est de la discrimination.

27.Posté par Pierre Balcon le 17/12/2016 12:09

Je devrais donc vivre avec ce secret et passer tous les jours devant ce bâtiment , au bas de La Rivière St Denis ,dont je parie qu'il sera transformé en lieu de prières , grâce à nos impôts.
Les professeurs professent et les tricheurs prolifèrent .
Tout est en ordre , citoyens !

28.Posté par TICOQ le 17/12/2016 16:04

Spécialiste de la laïcité, rien que ça ! Ce qu'il sait le mieux faire, c'est bien de la politique.

29.Posté par WTF le 18/12/2016 19:51

Bonsoir Dudule (26)

C'est plus des interrogations sur le bien fondé de cette loi laïcité, placardée dans les instances administratives mais franchement difficile à appliquer sans se faire taxer de xénophobe . En somme, avec ce principe de laicité, on reconnait les cultes distinctes, en imposant aux gens de les pratiquer dans les lieux privés (sans compter que comme dit ci dessus, cela n'empêche pas l'Adhan de "déborder" chez les autres..auditivement ou visuellement par prosélytisme vestimentaire) .

Aussi, on en arrive à un contre sens vis à vis de la vieillissante loi Gayssot avec son principe de non discrimination et cette laicité, qui après la loi de 1905 se veut apaisant pour les cultes , alors même qu'en France, on prône l'assimilation plutôt que la ségrégation.

Ce qui dans l'absolu, par d'un bon principe : on est pas dans une démarche "d'affirmative action", mais bien de fusion des diverses composantes de la France, issues de son passé historique.

Or, on le constate, encore plus en métropole qu'ici, que cette fusion agrégation des ethnies, est une belle philosophie, mais que concrètement, on efface pas les particularités ethniques en légiférant dessus. Et encire, on parle même pas de la défaite d'Alep et du retour de milliers de gens partis là bas, qui vont revenir en France avec femmes et/ou enfants avec le crâne bourré d'idéologies non acceptables en république (l'Islam en ce sens est incompatible avec les valeurs de la République...ce qui en reste : égalité de tous, donc hommes/femmes..bref).

Mais qu'ici, contrairement à la métropole, c'est une communauté particulière, qui détient un sacré pan de l'économie au niveau des équipements individuels (vestimentaire, outillage bricolage équipement habitat...) et au final, est stable et vie en paix. Parce que le pouvoir économique, donne aussi une sérénité que leurs plus proches praticien de cultes similaires métropolitain n'ont pas (il suffit de se rendre dans n'importe quel grande ville de l’Hexagone pour constater à quel points les tensions communautaires n'arrêtent pas d'être excitées) . Alors qu’ici, nous avons un "vivre ensemble" ou les communautés cohabitent ensemble parce qu'il y a un ordre général assez bien établi (pour combien de temps encore ? ). Bien qu'évidemment, il y a des passerelles inter CSP...ce qui est logique, mais c'est pas le schéma classique francie.

Tenez, de son propre aveu, le général Soubelet, de passage ici en tant que commandant "sanctionné" suites à certaines vérités qui dérangeaient, à déjà tirer l'alarme (comme bien d'autres) sur le fait que la Réunion est une bombe sociale à retardement . En ce sens, ce "vivre ensemble" tient par pans économiques. Mais tout se fissure et ça ne sera pas les autochtones qui devraient en sortir grandir (on le voit déjà dans le développement vigoureux des franchises, qui même si elles sont sous carte familiales, il est facile de penser que d'ici quelques années, ces cartes soient redistribuées)

Ainsi, on peut se demander si c'est vraiment innocent, de procéder à la collecte des armes chez les gens, alors que cela fait des lustres, que ces armes étaient stockées. Pourquoi maintenant ? anticipent t'on certains troubles sociaux à venir d'une ampleur suffisamment inquiétante pour faire cela ?

Après, comme vous le dîtes, cela à beau être des constats facilement vérifiables, ils ne sont que l'expression subjectives d'un individu. Et donc, automatiquement critiquables. Mais ce n'est pas cela l'important. L'important c'est de vraiment garder la conscience éveillée et d'exposer ses points de vue sans moquerie ou de façon péremptoire. On est là pour un débat, pas pour se tirer les uns sur les autres et encore moins pour de la politique ;)


30.Posté par jr B le 19/12/2016 07:46

Si j’ai bien lu, ce « spécialiste » est venu dans l’île à l’invitation d’un imam. Mais bien de questions sont sans réponses.
Puisque nous sommes le modèle du vivre ensemble, que vient nous enseigner ce « spécialiste »qui, par définition vient d’une région où ce « modèle » n’existe pas ? Les « spécialistes », s’il en existe, ne sont-ils pas chez nous ?
Pourquoi n’avoir pas réservé cet enseignement aux seuls coreligionnaires de cet imam et en ne faisant ces conférences que dans leurs édifices propres ? Si une partie de la population est concernée par l’apprentissage de la laïcité c’est bien celle-là sachant ce qui a été posté en 11.
A-t-il été invité spontanément par l’imam ou s’est-il fait inviter pour nous apporter sa bonne nouvelle ?
Qui a financé son voyage et qui finance son séjour ?
Intervient-il bénévolement ou ses conférences sont rémunérées et dans ce cas par qui ?
Toutes ces interrogations n’auraient pas existé si, à l’origine de ces interventions, il y avait une collectivité publique ( Etat, Région, Communes) ou un établissement public (Université, Grandes écoles, Etablissements PUBLICS d’enseignement, je dis bien public).

31.Posté par Oscar DUDULE le 20/12/2016 08:44

Bonjour jr B;
aun niveau de l'origine de ce spécialiste, en effet la situation en métropole est différente de celle d'ici.
En début de conférence, il a d'ailleurs signalé qu'il parlait de la métropole. Il doit exister à La Réunion des personnes au moins aussi compétente que lui.
Par contre au sujet du lieu et du public, la vouis faites erreur. A saint Pierre elle a eu lieu au Kerveguen, établissement appartenant à la mairie de Saint Pierre. Une élus municipale a représente la municipalité. La séance était publique ,tous ceux qui le voulaient pouvaient venir.

Par contre pour vos autres questions je ne sais pas il faudrait peux être vous adresser à la mosquée de Saint Denis ou à l'association ADESIR OI;
Le président de cette association est aussi le directeur de l'école musulmane de la plaine des cafres.

32.Posté par Oscar DUDULE le 20/12/2016 08:59

Bonjour WTF message 29)
Merci de votre réponse
Vous écrivez
Mais qu'ici, contrairement à la métropole, c'est une communauté particulière, qui détient un sacré pan de l'économie au niveau des équipements individuels (vestimentaire, outillage bricolage équipement habitat...) et au final, est stable et vie en paix. Parce que le pouvoir économique, donne aussi une sérénité que leurs plus proches praticien de cultes similaires métropolitain n'ont pas
Entièrement d'accord avec vous. La notoriété et l'argent aide beaucoup.

Par contre un peu moins d'accord avec :

Alors qu’ici, nous avons un "vivre ensemble" ou les communautés cohabitent ensemble

Sans atteindre la gravité de la France métropolitaine, il y a ici, des communautés rejetés ou pas aimées, par certains,pour des raisons différentes et à des degrés divers : Les mahorais, les comoriens, les zoreilles, a un niveau moindre les" petits blancs de hauts" .

L'important c'est de vraiment garder la conscience éveillée et d'exposer ses points de vue sans moquerie ou de façon péremptoire. On est là pour un débat, pas pour se tirer les uns sur les autres et encore moins pour de la politique ;)
Là entièrement d'accord.
Dans un domaine aussi complexe que la laïcité il faut ou avoir un égo énorme ou être de mauvaise fois pour prétendre détenir la vérité. j'ai trouvé M.Baubérot trop su r de ses points de vue.

Avez- vous eu l'occasion de lire le fascicule :
La laïcité et l'enfant aux éditions Weka. Je l'ai trouvé intéressant.

33.Posté par youssef bouterfas le 20/12/2016 12:15

désolé le vivre ensemble a la manière des émotifs n'a aucun sens. je t'aime tu m'aimes on s'embrasse et on redevient passif l'un vis a vis de l'autre. le vivre ensemble n'a aucun lien ni avec les religions ni avec les laicités mais le vivre ensemble est basé primo que tout le monde a une activité et secondo chacun doit respecter la loins. meme au seint de la meme femille dans une ferme isolé ou il n ya ni laicité ni mosquée ni eglise ni ethnie il ya un rapport qui doit tere respecter par les parents entreu eux en prmeiers et ensuite les rapoorts dites horizontaux et verticaux. la femme pour ne pas envinemer la situation cede un peu la corde a son amrie pour prendre la place du juge a l'horizontal entre elle et ces enfants et plus tards entre ces enfants et les femmes dtrangéres de ces garçons et les hommes de ces filles..

voila disant que la france metroplolitairne n'est pas lA REUNION car elle ne reposent pas sur les memes stratifications. dans une ville il ya des strattes qui se formésd depuis des centaines d'années..donc au fond il ya des regles qui souterraines que l'etra,ger ou le nouveau venue ne les connait pas..
La réunion est une ferme qui manque trop d'espace c'est a dire dans la pression démograp^hique le Reunien qu'il soit laique ou religieux ne trouvent pas asser d'espace pour éviter la confrontation..c'est un milieu un peu confiné.. dans les milieux confinés c'est aussi les villes jadis les citadins ne sortent jamais de leurs quartiers de la naissance jusques la mort la ville redevient une prison qui retient son bonhomme. Pour passer la période crise la ville avait inventé des moyens pour detourner la crise c'est un peu la musique les parades les carnavals etc..
voila donc Laréunion doit acceS son analyse sur le moyen pour evITER le ''CROISEMENTS DES REGARDS ENTRE EUX'' en France par réaction afin d'éviter le croisement des reGards la jeune fille ouvre son magasine sur le genoux et le jeune garçons colle ses lunettes sur ces orbites en lâchant so nuque sur le l'arrière..
La différence d entre musulmans et français en France réside qu'ils n'ont pas le même biotope historique. les musulmans arrivant en majorité de l’Afrique du nords avaient dans leurs culture un climat chaud et les gens sont presque touite l'année dehors ils n'ont pas acquis le savoir ''comment vivre dans un milieu confiné a cause du froid et sur de longue périodes''
bien que certaine ville ancienne de l’Afrique du nord ont développé la musique andalous ou cha3bi piour casser la violence dans les quartiers confinés des villes comme Fes au Maroc Alger Tunis et même Alexandrie..chaque fois que la tension augmente dans une ville la troupe musicale sortira ses instruments et le carnaval demare
Donc le problème de la violence est innée indépendamment des idéologies et il faut chercher des moyens inventé par des sociétés depuis que Adam avait posé ses pieds avec sa compagne Eve sur la planete terre.. ya'avit des gens qui avait la chance de naitre dans un grand espace grand et chaud comme les tropique et ya des gens malheureux qui se sont retrouvé sur une iles avec ces avantages et inconvenients..
je pense pour calmer les esprit et apprendre a vivre ensemble deja il faut des maintenants créer des mecanismes pour éviter le croisements des regards par les KERMESSE HEBDOMADAIRES et les foires forianes et les bales masquées des rues..le bal masquées peu aux individus de se taper sans se connaitre une manière de vider son sac sur l'autre amicalement

Voila donc il faut faire barrière a Satan un être surnaturel révélé la première fois par les religieux les laïcs ne savent pas leurs existences et ne savent comment s"y prémunir et le satanisme est associatif on ne peut empêcher a un individus de redevenir satanique il aime lorsqu'ils voit deux individus s’entredéchirer avec désarmes et surtout avec des ongles en fer posés sur leurs doigts.. les laïcs qui voient entredéchirer leurs enfants entre eux n'est pas le fait d'un religieux qui les arraches des yeux mais bien d'un fait satanique ce fait existe Satan est là il faut faire avec et lui boucher tous les troues par lesquels ils s'introduit c'est tout..
donc commencer par les fêtes foraines chaque semaines troupe musical cornemuse, accordions, instrument a vent et éviter les instruments a cordes, avec les vente des brocantes..

le débat sur l’islam et la chrétienté et laïcité est un débat sur l'application des lois..il faut s'entendre de sortir une lois cadre petite mais facile a appliquer par tout le monde..''
baissez vos regards'' c'est l’ordonnance de la lois coranique avant qu'elle ne soit connue ni appliqué par les chrétiens et laïcs ''Baissez vos regards'' n'obligez pas les gens de sortir leurs magasine ni coller leurs lunette pour éviter vos regards assaillants.. chaque musulmans sort de chez lui en principe avec cette directive ''mes enfants baissez vos regards en allant vers l’École''
ce sont ces phrases qu'on avait perdu nous religieux et nous laïcs au fil des années on a perdu une culture on n'a pas gagner une laïcité ou une religiosité

34.Posté par MARC marie le 20/12/2016 20:39

A mon humble avis la laïcité est un grand mot trop souvent bafoué dans société d'individualiste. Etre laïque je le suis ,je respecte la loi de 1905. Mais ce que je reproche avec fermeté avant de parler de vos religions parlons et imposons le plus grands des respects de nos cultures au moins nous serons dans la réalité pas dans le rêve!!

35.Posté par tonton le 26/12/2016 21:05

lol, encore un de ces "spécialistes" auto-proclamés" qu'on nourri (trop grassement) depuis des années:
à l'ANPE avec lui - et ses confrères avec !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >