Société

Un rapport sur le risque requin à la Réunion attendu par les ministères concernés

Suite au passage à la Réunion d'une mission interministérielle d’appui à la gestion du risque requin, le Préfet dresse un bilan de cette visite : les préconisations de la mission feront l'objet d'un rapport aux ministres commanditaires. Voici le communiqué de la Préfecture.


Un rapport sur le risque requin à la Réunion attendu par les ministères concernés
"Afin de consolider la politique de connaissance et de gestion du risque requin, le préfet de La Réunion a sollicité l’intervention d’une mission d’appui composée d’inspecteurs des ministères de l’intérieur, de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative.

Du 7 au 11 octobre, cette mission a rencontré l’ensemble des acteurs engagés dans la gestion du risque requin à La Réunion dans le but procéder à une évaluation intermédiaire des mesures prises et ainsi formuler toute proposition destinée à améliorer la prise en charge collective et pérenne de ce risque.

La mission interministérielle d’appui a rencontré les services de l’Etat, les collectivités territoriales, les ligues sportives, les opérateurs touristiques, les professionnels de la plongée, les associations de protection de l’environnement, la communauté scientifique.

Ces entretiens ont permis de recueillir les points de vue des différentes parties prenantes sur les démarches et actions menées depuis 2011, sur les besoins matériels et humains et sur la coordination des acteurs concernés. La mission a également pris connaissance de l’Etude sur les dispositifs de protection liés au risque requin, réalisée par le cabinet Biotope.

Malgré la présence ancienne d’un risque requin à La Réunion, il n’existait pas de réponse structurée avant 2011. Depuis, l’Etat et ses partenaires se sont pleinement investis afin de construire une réponse globale, d’assurer l’information et une meilleure sécurité des usagers de la mer.

En septembre 2011, une concertation sur le traitement des trois principaux aspects du risque requins a été engagée. Elle a porté sur l’amélioration de la connaissance scientifique des requins côtiers de La Réunion et des dispositifs de protection, l’information et la prévention du risque, la gestion opérationnelle de la chaîne de secours.

Elle a conduit au lancement de l’étude scientifique CHARC sur la connaissance des requins bouledogue et tigre et de l’étude sur les dispositifs de protection liés au risque requin, à la mise en place de dispositifs d’information sur les plages concernées, au recrutement de vigies requins en charge de la surveillance à terre et en mer des spots de surf.

Enfin, la chaîne des secours a été renforcée par une centralisation de l’information et la coordination des acteurs par le CROSS Réunion. Cette démarche partenariale a aussi donné naissance au Comité réunionnais de réduction
du risque requin (C4R) qui rassemble, sous la présidence du préfet, tous les acteurs concernés : l’Etat, le conseil régional, le conseil général, les communes côtières, les usagers de la mer, la communauté scientifique, les associations. Le C4R a vocation à se prononcer sur les orientations stratégiques de la politique de réduction du risque requin à La Réunion.

Selon l’arrêté portant création du C4R, les mesures visant à réduire le risque requin doivent concilier les objectifs suivants : "assurer la sécurité des personnes, protéger l’environnement, préserver les activités nautiques et touristiques et défendre l’image de notre île au plan international".

Le C4R prendra prochainement connaissance des résultats de l’étude Biotope et du plan d’actions présentés lors du séminaire relatif à l’étude sur les dispositifs liés au risque requin à La Réunion du 10 et 11 octobre.

En outre vient d’être mise en place une "cellule opérationnelle réunionnaise de réduction du risque requin", émanation technique du C4R. Elle assurera le suivi régulier des actions conduites, permettra un partage transparent de l’information entre les acteurs et l’examen des points techniques particuliers.

Les préconisations de la mission d’appui à la gestion du risque requin vont faire l’objet d’un rapport aux ministres commanditaires. Elles seront prises en compte dès que possible, afin de permettre l’application d’une politique de réduction du risque requin à La Réunion, concertée, équilibrée et pérenne."
Vendredi 12 Octobre 2012 - 16:27
.
Lu 1560 fois




1.Posté par Pires amibes inversés le 12/10/2012 16:48
Bla bla bla.

2.Posté par mazenbron le 12/10/2012 17:24
Les membres de la mission seront comptabilisés dans la catégorie "touristes" par l'INSEE et l'IRT ?

3.Posté par ahahaha le 12/10/2012 19:27
Réunion interministérielle :

"- Bonjour Messieurs les Ministres. Bon les gars voulaient une modification de réglementation de la réserve marine qui coute zéro euros et quelques milliers d'euros maxi pour pécher quelques requins de temps à autre, mais comme on a pas le droit de toucher à 1 seul gros poisson ni envie de réécrire quelques lignes dans la réglementation, payons 5 millions d'euros pour un bazar dont on sait pas où ça va mener mais au moins,on touche pas à 1 seul poisson !
- Ok on signe où ? sinon, vous avez ramené du tartare du thon de là-bas ? on en meurt d'envie, c'est trop cher le thon en france de nos jours ! "

4.Posté par La bétise humaine ou des pansements sur des jambes de bois le 13/10/2012 12:53
oui, c sure que de rentrer la pollution dans l’équation se serait s'attaquer à la base du pb... alors autant ne pas en parler et ne pas la prendre en compte... IGNARES !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales