Santé

Un quartier de Saint-Paul secoué par des cas de méningite

L'inquiétude traverse le quartier de Sans-Souci, à Saint-Paul. De nombreux cas de méningite ont fait plusieurs victimes ces dernières semaines, dont un s'est avéré mortel.


Un quartier de Saint-Paul secoué par des cas de méningite
Psychose dans le quartier de Sans-Souci... Depuis le mois de décembre 2011, cinq enfants ont contracté la méningite dans notre département. Si le premier cas, déclaré chez un enfant de 8 ans à Saint-Denis, n'engendre aucune complication, c'est tout l'inverse qui se produit 15 jours plus tard à Plateau Caillou, déjà dans l'Ouest...

L'enfant, âgé de 14 ans, contracte une forme aigüe de la maladie. Une septicémie se déclare contraignant le corps médical à amputer les doigts de pied du jeune patient.

Au début du mois de janvier, le quartier de Sans-Souci Saint-Paul commence alors à faire parler de lui. Une jeune fille de 17 ans doit être conduite au service réanimation de l'hôpital Bellepierre. Alors que les médecins estiment à ce moment-là que la famille doit envisager le pire, l'adolescente sort finalement du coma dans lequel elle était plongée pendant 9 jours.

Dans cette même famille de Sans-Souci, à la mi-mars, c'est au tour du cousin de l'adolescente de contracter la méningite à méningocoques. Après neuf jours d'hospitalisation, il résiste beaucoup mieux à l'infection. Son âge avancé lui garantit sans doute un meilleur barrage face à la maladie.

Antibiotiques pour tout le monde

Ce n'est pas le cas du petit Kayson, à peine 11 mois, qui se trouve être un petit-cousin des adolescents ayant déjà contracté la méningite. Il décède la semaine dernière d'une forme sévère de la maladie. Dans le quartier c'est l'inquiétude.

Face à celle-ci, l'Agence régionale de santé quadrille le terrain. Toutes les personnes ayant été en contact avec les malades sont placées sous traitement antibiotique.

92 proches, au sens large, sont concernés, évalue l'ARS à ce jour. Sollicitée par notre rédaction, l'agence de santé nous promet d'apporter de plus amples renseignements sur son plan d'action. Une manière aussi de rassurer tout un quartier.
Mercredi 4 Avril 2012 - 14:13
.
Lu 1945 fois




1.Posté par peeping tom le 04/04/2012 15:34
Plus grave est cette épidémie de PCRite, de Belloisme chronique...qui réduit tant de St Paulois à l'état de zombies !!!

2.Posté par noe2012 le 05/04/2012 06:23
Attention !
Maladie grave qu'il ne faut pas prendre à la légère !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales