Faits-divers

Un prof frappé par un élève au Port, les cours suspendus


Un prof frappé par un élève au Port, les cours suspendus
C'est l'inquiétude et la tension qui règnent désormais au collège Oasis, au Port. Hier matin, vers 9h30, un professeur s'est violemment fait agresser par un élève de 5ème, âgé de 14 ans, relate la presse du jour. L'adolescent a donné un violent coup de pied au professeur qui est tombé et a perdu connaissance. Pris en charge par les secours, son état physique n'est pas préoccupant.

Cette agression a particulièrement marqué le reste du personnel de l'établissement. Les cours ont été suspendus hier après-midi et aujourd'hui toute la journée. Les enseignant ont besoin de parler entre eux afin de savoir comment réagir à un tel évènement et une délégation devrait être reçue dans la journée au Rectorat. L'élève va être renvoyé et passer en conseil de discipline et le proviseur du collège a déjà annoncé qu'il allait porter plainte.

Cette affaire n'est pas sans rappeler les évènements qui se déroulent actuellement en métropole où des professeurs d'un établissement de Vitry, dans l'Essonne, ont débrayé depuis plusieurs jours maintenant, suite à l'agression d'un de leur collègue. Ils dénoncent le maque de sécurité et réclament plus de personnels. Un mouvement qui fait tâche d'huile et s'étend à l'ensemble de l'académie de Créteil.
Vendredi 12 Février 2010 - 11:10
Benjamin Postaire
Lu 2585 fois




1.Posté par Le Pacifique le 12/02/2010 12:28
- Il fut un temps où les profs encouragés leurs élèves à tout contester ; la société, l'autorité, la discipline, les parents traités de petits bourgeois etc...etc....Et voilà le résultat. Qui sème le vent, récolte la tempète.

2.Posté par Ote !!!! le 12/02/2010 14:17
Oté "Le Pacifique" arrêt dit la couilloniste té !!!!

Le temps ou parle i date de 1968, marmaiile ce l'époque l'avait respect pour le corps professoral, si li té manque toto.... té pou li quand li té rent son caza. Lu té bataille avec son band dalon, mais l'avait un respect quand même premier tombé té arret. Quan un marmaille té fait un sport combat, et l'été rare trouve un, l'été vraiment le sport avec tout ca i ca va avec.

Maintenant, marmaille 12 lé pire bruce lee, i fait Karaté, full contact, boxe thaï mais si la point le l'esprit avec ou fait pas de lu un sportif mais un vrai cagnard avec tout ca i ca va avec : pu respect, intolérance, batailleur, abuseur, et tout ce que ou veut.

Le band parent aussi le totalement fautif, zot propre l'éducation i doit etre totalement à refaire et le marmaille lu reproduit ce que lu voi et ce que lu la gagne. Alors pas besoin nou lé étonné. Ti poule y donne pa ti canard. Arret met l'auteur sur le bande professeur, car le professeur lu les la pou donne à zot l'intruction mais pas l'intelligence.

3.Posté par Molière le 12/02/2010 17:50
Il fut un temps aussi où on devait parler et écrire un bon français à l'école...

4.Posté par Jan veult le 12/02/2010 22:04
Ce n'est ni la droite ni la gauche qui va vous sortir du merdier où vous êtes ; comme les policiers , les enseignants sont pris en otage entre les politiques (et leur lâcheté) et le public .

5.Posté par Oté le 12/02/2010 22:29
Juste pour faire plaisir à « Molière »

Pou mont a lu que même si moins la pa ecrit dans la langue de Molière, moins les capable de faire, à la limite si lu veut aussi en Anglais. Mais est ce que lu le capable comprendre ca c'est un autre problème. A bon entendeur !!!

He ho « le Pacifique » arrête de dire des bêtises !!!

Ce que tu écris ce jour, remonte à la belle époque de 1968. L'époque ou l'élève avait du respect pour le corps professoral, l'époque ou la TV n'existait pas, du moins pas sous l'angle de notre siècle, l'époque où aller au cinéma était un événement, l'époque.... l'époque le manque de respect, l'impolitesse de l'enfant lui attirait les foudres de ses parents . Sitôt rentré à son domicile, il avait droit à une raclée sitôt car entre temps le Directeur de l'Établissement scolaire qui l'accueillait avait contacté ses parents pour les tenir informer du mauvais comportement de leur rejeton en classe.

Les bagarres se passaient en général en dehors de l'école ou à la récréation dans un endroit isolé. L'adversaire était respecté et une fois qu'il avait été touché, soit il s'enfuyait, soit il reconnaissait sa défaite. Les bagarres se faisaient entre des jeunes du même âge.

Les sports de combat n'existaient pas ou presque pas. Seul le judo était pratiqué en club. Aujourd'hui, dès leur plus jeune âge, un bon nombre d'enfants ont une connaissance des arts martiaux mieux que celui qui le pratiquait le mieux de ce temps : Bruce LEE. Dès leur plus jeune âge ils fréquentent les clubs de sport de combat (Karaté, Full contact, Boxe thaï). Et si ils pratiquent ces sports dangereux ne sont pas pratiqué dans l'esprit du BUSHIDO (j'espère que tu connais ), dès cette âge ce jeune enfant devient un délinquant, un vrai voyou avec tout ce qui s'ensuit :
irrespectueux,
bagarreur,
Intolérante,
etc...

et plus tard un vrai voyou.

Par ailleurs, cette déviance est aussi le fait d'une éducation ratée, les parents sont aussi, voir même plus, fautifs que l'enfant. Ce dernier reproduit exactement le même schéma qu'il a connu, qu'il a vu et qu'il a reçu comme éducation.

Alors maintenant ne soyons pas étonné que des réactions intolérables de ces primo adultes – délinquants (14 ans e n'est quand même plus un bébé).

Ne nous voilons pas la face et cessons de rejeter la faute sur les enseignants. Ces professeurs, et Dieu sait s'ils sont courageux, ont pour vocation d'instruire nos enfants mais pas de les rendre intelligents.

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/02/2010 13:13
les sports de "con"-bats portent très bien leur nom...
à quand les cours de maniement des armes blanches, histoire de parfaire l'éducation "sportive" des marmailles..?

sans doute faudrait il que le rectorat mette en place des cours de défense pour les profs..psychologie, self défense, manqueraient donc à leur panoplie pour faire face à la zéness?

deux claques pour le marmaille par le père devant tout le collège, voilà ce qu'il faudra.
et un suivi familial...on apprend beaucoup de chose aux jeunes, mais ce que l'on apprend pas, c'est devenir parent et éduquer les enfants..voilà un beau gisement d'emploi pour les travailleurs sociaux... ce n'est pas le travail qui manque au Port, ainsi que dans toutes les autres villes de la Réunion...

7.Posté par Ded le 13/02/2010 14:12
La Réunion a longtemps été préservée des violences à l'école car il y avait encore une éducation parentale et un respect pour l'école ( à la fois des parents et des enfants)
Ce n'est plus tout à fait le cas...hélas et cela n'ira pas en s'arrangeant pour un tas de raisons:
1) la démission des parents qui parfois se prennent des "baisements" par leurs propres enfants ( pas étonnant quand on voit , dans les supermarchés par exemple, de jeunes mères se laisser insulter par des mômes de 5 ou 6 ans sans réagir!)
2) le dénigrement systématique des élus et du gouvernement en ce qui concerne l'école en général et les enseignants - ces fainéants de fonctionnaires- en particulier( les ados ne sont pas idiots , ils comprennet bien que les autorités elles mêmes n'ont plus aucun respect , pourquoi devarient-ils en avoir?)
3) la politique actuelle qui fait ( vieux thèmes mais tellement d'actualité) qu'on retire des adultes des établissements scolaires ( voir ce qui se passe à Vitry sur seine)
4)La personnalité des ministres de l'éducation ( entre un Darcos , intégriste qui veut la mort de l'école publique et qui fut un prof ripoux en son temps) ou d'un Chatel ( plus VRP des lobbies que vrai connaisseurs de ce qu'est l'éducation)

Bref, on y vient doucement ici aussi d'autant que j'allais l'oublier, les chaînes de TV et les radios se font toujours un plaisir de diffuser des images des violences à l'école ( ah combien de fois n'avons nous vu ces séquences d'happy slapping que les TV passent en boucle en disant"oh mon dieu , que c'est pas bien" juste le temps que tous les mômes aient eu le temps de bien voir puis d'avoir envie de faire la même chose , histoire , pourquoi pas de passer à la télé et de devenir pour quelques secondes , la vedette de l'école ou du quartier)

réflechissons y!

8.Posté par AlCadar le 01/03/2010 13:51
Ben aussi i fo voi dan kel merde bonn portois i vive partout ou sa mi pass mi peu fé rakette a mwin totoche a mwin mi bar l'école su toute mon chemin na l'odeur zamal

9.Posté par Andreas le 07/03/2010 10:14
Arrêtez de trouver des excuses ,
Bientôt on va aussi excuser le marmaille qui frape ,
Il est assez grand pour comprendre ,
Ces parents aussi ,
Dans se genre d'affaire tant que ne sera pas appliqué la tolérance zéro il y aura des dérapages et du manque de respect ,

10.Posté par AlCadar le 11/03/2010 19:06
ou lé fou si ou mete le tolérance zéro dan port nora bonn émeute

11.Posté par TIGERHAI le 12/03/2010 08:43
Réponse a Alcadar ,
Il n'y aura pas de émeute au port car les réunionnais sont pas aussi con que sa pour descendre dans la rue pour un(...) ,
Il faut renforcer l'autorité des enseignants avec des règles bien précises ,,
Acroitre les sanctions pour que sa serve a quel que chose ,
Responsabiliser les parents même quand ils sont divorcé et pas marié ,
Si l'élève commet des actes de la sorte ou des actes qui se répètent supprimer l'allocation familiales aux parents pour une période donné ,
Obligation aux parents de se faire assister dans l'éducation de leur marmaille sous peine de suspension des allocations familiales ,
Et si sa ne marche pas avoir la possibilité de faire comparaitre les parents aux tribunal pour définir les sanctions plus lourdes et redéfinir l'éducation du petit con pour le placer dans un établissement spécialise le temps qu'il faudra pour lui réapprendre a vivre et respecter les autres ,,





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 08:15 Saint-Paul: Un scootériste décède

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales