Politique

Un plan de sécurité à Mayotte pour faire face à l'immigration clandestine

Ericka Bareigts, la Ministre des Outre-Mer, en visite à Mayotte a présenté le plan de sécurité du gouvernement pour le département. Son discours :


"Au cours des dernières années, Mayotte a connu une évolution très importante de la délinquance qui s’est traduite dans la population par un climat d’insécurité ambiant sur lequel nous devions absolument ensemble réagir. Et je suis déterminée à apporter des réponses concrètes, rapides, et efficaces. Vous nous le demandiez avec force et vous aviez raison.

C’est pourquoi, le 2 juin 2016, le gouvernement a présenté le plan sécurité Mayotte. Ce plan doit permettre de faire face aux nouveaux enjeux en matière de délinquance et d’immigration clandestine auxquels Mayotte est confrontée.

Il ne s’agit pas d’un énième plan. Non, ce dernier contient des mesures concrètes qui permettront plus de sécurité pour aller au travail, plus de sécurité pour aller à l’école, plus de sécurité pour aller à la plage, plus de sécurité pour lors des sorties nocturnes.

Concrètement le plan sécurité, c’est premièrement plus de renforts :
 
• 88 gendarmes de plus dans les brigades et les unités spécialisées. Je viens d’aller rencontrer ceux de l’antenne GIGN et je peux d’ores et déjà vous dire que leur présence sur l’île depuis à peine deux mois a déjà permis l’interpellation de plusieurs délinquants notamment ceux qui sévissent sur les plages et les chemins de randonnées.
 
• 15 policiers qui constituent le groupement de sécurité de proximité et qui travaillent tous les jours en début de soirée et de nuit dans les rues de Mamoudzou et qui ainsi viennent renforcer de manière significative leurs collègues dans leurs patrouilles de surveillance dans la ville.
 
• 26 adjoints de sécurité affectés eux aussi dans les rangs de la police. Recrutés sur place et donc "enfants du pays", nous avons aussi besoin d’eux pour préserver le lien entre la population et les forces de l’ordre.

Deuxièmement, le plan sécurité, c’est aussi la mobilisation de tous les acteurs pour coproduire ensemble de la sécurité. Et c’est bien le sens de la démarche qui nous réunit aujourd’hui.

Vous le savez, au cours de la dernière décennie et partout en France, la place et le rôle et les effectifs des polices municipales ont évolué. La police municipale de Mamoudzou, Monsieur le Maire, en est le parfait exemple. Répondant au
souci constant de sécurité de nos concitoyens, vous avez, en effet, choisi de renforcer vos effectifs et décidé de doter votre police municipale d’outils de travail efficaces, modernes et adaptés à la vie d’aujourd’hui.
 
C’est pourquoi, après plusieurs mois de travaux entre les services respectifs, un diagnostic de sécurité a été établi. Il permet de décliner la convention dans la mise en œuvre d’une coordination pour les missions suivantes :
 
• l’information qui doit être quotidienne et réciproque notamment
grâce à un échange de moyens radios opérationnels
• la prévention des violences scolaires
• la sécurité routière
• la lutte contre l’usage de stupéfiants
• la surveillance des marchés et des autres manifestations (cérémonies, fêtes...)

Troisièmement, ce plan fait d’ores et déjà l’objet d’un suivi d’application de chacune de ses mesures. Je suis tenue personnellement informée de ce suivi et le ministère de l’intérieur et moi-même recevront le préfet de Mayotte et les responsables avant la fin de l’année, pour la première évaluation de la mise en œuvre de ce plan.
 
Quatrièmement, le plan sécurité c’est aussi développer davantage encore les partenariats avec les élus notamment en matière de prévention de la délinquance et d’encadrement de la jeunesse.

Les comités locaux de sécurité et de prévention de la délinquance jouent ici un rôle particulièrement stratégique. Il faut aujourd’hui les faire vivre et vous accompagner, Mesdames et messieurs les élus pour développer encore les actions et mesures dans ce domaine. Vous avez besoin d’ingénierie à vos côtés et pour ce faire, vous aurez bientôt un interlocuteur recruté spécialement par la Préfecture qui viendra vous soutenir dans vos projets. J’ai également demandé au Préfet de veiller à la meilleure utilisation possible du Fonds interministériel de prévention de la délinquance.

Des efforts sont engagés, il faut les poursuivre notamment pour la vidéoprotection, et pour le développement de l’éclairage public. Ce sont des préalables obligatoires pour assurer encore davantage de sécurité dans les rues et
communes de cette île."
Vendredi 30 Septembre 2016 - 07:57
Lu 775 fois




1.Posté par Le Jacobin le 30/09/2016 08:57
Sa secrétaire a une bonne plume car bien rédigé, mais dans le fond il s'agit d'abord de réduire la venue clandestine d'immigrés sur Mer des iles des Comores. Alors combien de patrouilleurs Air Mer Madame la Ministre?

2.Posté par mi dit sake mi pense le 30/09/2016 09:17
SEULE SOLUTION: des filets anti-kwassa-kwassa! mdr

3.Posté par Pascaline le 30/09/2016 10:37
Et aujourd'hui elle nous fait le coup qu elle s intéresse à l OUTRE MER mais ont sait très bien qu elle s en fou royalement car qui va nous protéger des clandestins qui vont renté chez nous sans autorisation?

4.Posté par thierry le 30/09/2016 10:40
trop fort et la sécurité des Réunionnais sur la route du littoral elle en pense quoi au fait ?

5.Posté par Sucre Vanillé le 30/09/2016 11:16
Mme la ministre depuis le quinquennat de Mr Hollande , Mayotte connais déjà ce problème immigration clantestine et quoi le gouvernement à fait !!!!!
Et les élus de Mayotte ils ne se bougent pas pour trouver une solution !!!!

6.Posté par gege le 30/09/2016 12:36
A cause elle i assure pas la sécurité de La Réunion depuis le temps , fait pas rien ici i ca faire ailleurs , non mais je reve !

7.Posté par JORI le 30/09/2016 12:56
4.Posté par thierry le 30/09/2016 10:40
Pourquoi selon vous, il y aurait plus de mort sur la route du littoral que n'importe quelle autre route de l'île??. reprenez rien que les chiffres de cette année et vérifiez vos propos.

8.Posté par JORI le 30/09/2016 13:00
A priori les cases à lire que super cumulard Didix Robertix aurait mises en place ne sont pas fréquentées par les petites mains de la Région!. Quel dommage.

9.Posté par JORI le 30/09/2016 13:01
2.Posté par mi dit sake mi pense le 30/09/2016 09:17
+1

10.Posté par Sophie le 30/09/2016 13:58
Mais sinon une solution pour empêcher ces clandestins de venir ne serait pas plus adaptée ? Je dis ça ..

11.Posté par Quentin le 30/09/2016 13:59
Renforcer les effectifs c'est bien beau, mais ça ne réglera pas le problème de fond , à savoit l'entrée sur le territoire de clandestins ! alors Mme la Ministre vous avez tellement l'air de vous intéresser aux outre mer montrez le nous vraiment !

12.Posté par zara le 30/09/2016 14:00
les élus de Mayotte ils font quoi pour cette population !!!!

13.Posté par Pif le yinch le 30/09/2016 14:38
3.Posté par Pascaline
"qui va nous protéger des clandestins qui vont renté chez nous sans autorisation?"

Les douaniers. Chacun son boulot !

L'immense majorité des clandestins entrent en France de façon régulière (avec un visa en bonne et due forme).
Et à l'expiration de leur visa, ils restent en France (généralement discrètement, hébergés par de la famille ou des connaissances et limitant leurs mouvements sur la voie publique).
Arrivés à ce stade-là, c'est les policiers ou les gendarmes, seuls habilités à faire des contrôles de papiers, qui nous "protègent".

Bref, dans les 2 cas, c'est le ministère de l'intérieur qui est concerné, pas le ministère des OM !

14.Posté par Renaud le 30/09/2016 15:39
Encore un discours creux et bidon d'un gouvernement colonial qui ne parle que de police et de répressions, bien entendu sans vouloir avant tout respecter les Lois Internationales qui depuis longtemps que Mayotte appartient à la Nation Comorienne.

Toute l'insécurité à Mayotte vient de cette appropriation par la France d'une île arrachée (en achetant ses habitants) à la Nation Comorienne.

La véritable insécurité, comme en Israël pour le Peuple Palestinien chassé de ses terres ancestrales, est sur le dos du Peuple Comorien et en premier lieu des Anjouanais qui sont CHEZ EUX à Mayotte.

Les Français sont des occupants illégaux de cette île étrangère et l'ONU l'a rappelé plusieurs fois. Mais la France disposant d' un inique droit de véto, s'assoit sur les résolutions de l'ONU, comme Israël le fait grâce au droit de véto franco-américain.
Malheureusement, les Comores font partie du système françafricain et ne revendiquent pas leu souveraineté nationale sur Mayotte, contre de l'argent de la France. De fausses gesticulations des gouvernements successifs remettent sur la table cette question à chaque fois que les Comores veulent obtenir de l'argent. C'est un deal occulte entre la France et les Franco-comoriens, mais tellement évident que seul un aveugle (ou un colonialiste persuadé que les colonies n'existent plus ...) ne le voit pas.

Que la France reconnaisse son annexion illégale en ayant organisé illégalement un référendum séparé après avoir acheté les Mahorais et l'insécurité disparaitra. Les peut être 10 000 noyés Anjouanais qui pourrissent au fond de la mer sans sépulture, assassinés par l'annexion coloniale illégale et achevés par le visa Balladur, ainsi que tous les mineurs abandonnés sur Mayotte dans une illégalité qui est avant tout celle du gouvernement français, les Anjouanais sur-exploités par leurs faux frères Mahorais qui ne travaillent plus mais ont ré instauré une sorte d'esclavage, les gens expulsés illégalement par une justice coloniale d'un pays étranger occupant, ce sont tous ces gens qui vivent l'insécurité et non les occupants français et leurs complices qui ont vendu leur souveraineté à la France contre de l'argent.

Un jour, lorsque les Comores auront enfin un gouvernement souverainiste et intègre qui se débarrassera de la tutelle de la France, et qui maîtrisera sa production de gaz et de pétrole (oui, il y en a beaucoup), les Mahorais, lâchés par une France en décrépitude et en pleine déchéance économique pour s'être fourvoyée avec Washington, la roue pourra tourner pour les Mahorais qui, alors, auront à faire un bilan de leur trahison pour s'excuser de leur attitude et revenir dans le giron de la mère patrie.

Que la France rende Mayotte aux COMORES ainsi les 4 îles MALGACHES pétrolières et gazières du Canal du Mozambique à Madagascar et c'en sera fini de l'insécurité dans ces pays, dues avant tout à la pauvreté structurelle, voulue, organisée, imposée par la France néo-coloniale à ces deux pays.

15.Posté par Zozossi le 30/09/2016 22:55
Après ce dégoulinage verbeux, les Mahorais trahis par "leur" gouvernement savent ce qu'il leur reste à faire: continuer à résister eux-mêmes à l'invasion.

16.Posté par Mehdi BOUACHRA le 01/10/2016 09:49
Bla bla bla......au final...rien...que du vent.... les Mahorais vont lentement mais surement vers l'auto justice.... et la régulation par eux même du flux des clandos qui pourrissent la vie a mayotte.

le gouvernement s'en balance royalement .

17.Posté par Renaud le 01/10/2016 12:34
C'est amusant cette propension à insulter les gens qui font l'effort de relever un peu le niveau des posts en argumentant. Dès qu'on dépasse deux lignes et qu'on sort de l'insulte ou de l'arrogance et du mépris, on est soi même insulté et accusé de "dégoulinage verbeux". Par contre s'il s'agissait de mille lignes d'invectives racistes, xénophobes, là, il y aurait une avalanche de félicitations.
Pauvre Réunion, qui n'a vraiment pas besoin du FN pour démontrer que le racisme et la xénophobie, ainsi que l'esprit colonialiste sont bien en train de prendre pied dans cette île en perdition.
Parce que trop enrichis, trop gavés, trop surs d'eux et de leur valeur "d'uniques au Monde", tous ces gens qui viennent ici pour éructer et baver leur mal-être intellectuel, comment peuvent-ils comprendre le Monde, trop sûrs que la Planète tourne autour de leur nombril ? La Réunion ressemble d'ailleurs fortement à un nombril sur la Planète bien ronde, on ne peut pas trop leur en vouloir. Entourés par la Mer, on comprend qu'ils soient entourés par la Mère amniotique et refusent d'en sortir, soumis à un matriarcat pathogène qui ne laisse la place qu'aux violences et aux insultes pur pouvoir s'affirmer en Hommes.
Amusant aussi, surréaliste même de voir un Mehdi qui devrait avoir l'esprit ouvert de par ses origines ancestrales, qui appelle, comme les petits Blancs Bourbonnais de 1848 à la résistance contre une Mère Patrie ingrate ...
Mes pauvres amis, vous vivez hors des réalités Comoriennes qui sont exactement celles que j'ai décrites : un pays déchiré, amputé de son quart et de sa souveraineté par une puissance d'argent étrangère, une entité coloniale qui ne pense que stratégie, territoires conquis, finances faciles. Tout cela avec la complicité des élites Comoriennes corrompues.
Mais voilà un point où nous sommes partiellement d'accord, le gouvernement français "se balance royalement" des Mahorais, mais sûrement pas de Mayotte en tant que territoire stratégique.
De nombreux Réunionnais rêvent de la Sakay et des colonies perdues, du bon temps où ils pouvaient soumettre des gens et échafaudent avec la COI des projets commerciaux néo-coloniaux avec esclaves garantis, comme "Madagascar grenier de l'Océan Indien".
Logique qu'ils se reconnaissent dans la mentalité mahoraise et soient solidaires d'une population qui, comme eux, a été achetée par une Mère Patrie enrichie par deux siècles de pillage colonial et l'est toujours par le Franc CFA et tout ce qu'elle razzie dans les 14 (13 + Comores) pays de sa sphère de prédation.

18.Posté par polo974 le 01/10/2016 15:23
""" Un plan de sécurité à Mayotte pour faire face à l'immigration clandestine """
des mines flottantes ? ? ?

4.Posté par thierry le 30/09/2016 10:40
""" trop fort et la sécurité des Réunionnais sur la route du littoral elle en pense quoi au fait ? """
Ah, et il se passe quoi sur la route du littoral ? ? ?

19.Posté par Run le 02/10/2016 07:33 (depuis mobile)
Un département français qui parle pas Francais lol lol

20.Posté par Question pas bette le 02/10/2016 16:39


"Au cours des dernières années, Mayotte a connu une évolution très importante de la délinquance qui s’est traduite dans la population par un climat d’insécurité ambiant sur lequel nous devions absolument ensemble réagir. Et je suis déterminée à apporter des réponses concrètes, rapides, et efficaces

Siouplé Commence par Fayard .....et St André

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 16:57 Jean-Hugues Ratenon présente sa candidature

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales