Faits-divers

Un papy pédophile condamné à un an ferme


Un papy pédophile condamné à un an ferme
Le 12 juillet 2009 vers 17 heures, à Piton Sainte Rose, un enfant de 13 ans qui faisait du vélo sur une aire de jeu a été agressé sexuellement par René Payet, un frêle gramoun, alcoolique de son propre aveu.

Le collégien a été agrippé par le pervers et entraîné dans une ravine toute proche. René Payet, avec presque deux grammes d'alcool dans le sang, lui ordonne alors de baisser son short pour lui faire une fellation et tente de pratiquer des attouchements sur lui. Il le menace également de "lui casser la gueule" s'il ne se laisse pas faire. Le pré-adolescent se dégage alors de l'emprise de son agresseur et lui assène un violent coup de poing dans le nez avant de s'échapper, paniqué et appelant à l'aide.

Le gramoun pervers, le nez ensanglanté, prend la fuite à son tour avant d'être rattrapé par un homme, alerté par les cris de l'enfant. Une fois immobilisé par le bon samaritain, les gendarmes viennent cueillir le papy pédophile. Devant la barre, René Payet s'est défendu d'être "homosexuel", a déclaré vivre en couple avec une femme depuis dix ans et a tenté d'amadouer les juges en exhibant une blessure à la jambe l' "empêchant de marcher". Le pédophile pensant que cette démonstration allait suffire à établir sa non-dangerosité.

"Pas à son coup d'essai"

Interrogé sur les raisons de sa présence à proximité d'une aire de jeu éloignée de son domicile, le gramoun n'a prononcé qu'un presque inaudible "mi koné pa". Appelé à la barre, le père de la victime, ancien militaire, a rapporté avec émotion le traumatisme subi par son fils. Ce dernier a vu ses notes scolaires s'effondrer, est victime de terreurs nocturnes et est suivi par un psychologue.

En outre, le papa a interpellé les magistrats sur le fait que de nombreuses personnes connaissaient le penchant pédophile de René Payet et qu'il n'en était "pas à son coup d'essai". Avertissement qui a sans doute pesé dans la balance car malgré un casier judiciaire vierge, René Payet a été condamné à deux ans de prison dont un an ferme, une mise à l'épreuve de trois ans et une obligation de soins. Il devra également verser 5.000 euros de dommages et intérêts à la victime. L'exécution provisoire de la décision a été ordonnée.
Vendredi 14 Mai 2010 - 17:37
Renaud Daron
Lu 1450 fois




1.Posté par le Congo chez Tintin le 14/05/2010 19:24
Bel exemple de la kreolie profonde...

2.Posté par Ded le 14/05/2010 20:19
Post 1 :
Remarque idiote . En ce moment ,un Breton bien connu dans le coin dort en prison pour les mêmes raisons!

3.Posté par Al BZH supergay le 14/05/2010 21:01
,un Breton bien connu dans le coin dort en prison pour les mêmes raisons!


Pas étonnant., je pense que tu n'as pas pris l'exemple par hasard......les yabs descendent quasiment tous de bretons, c'est de là que leur vient leur alcoolisme congénital, la tendance grenouille de bénitier, ainsi que leur tempérament frustre !

4.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 15/05/2010 08:12
Un 2eme, trop Influent et protégé pour qu'il soit même seulement entendu sur les faits, faisant l'objet de 3 Rapports gravissimes, malgré la mesure Mélanie imposée par le Procureur Général Gauthier et refusée ensuite par le parquet de St Pierre, à pris la fuite pendant qu'on multipliait les sanctions contre ma Famille et moi même pour NOUS FAIRE TAIRE...
Il faut dire que quand le Parquet et la Justice locale devra reconnaitre les Faits, il faudra du même coup démentir les mensonges et falsifications volontaires d'instruction des dossiers depuis Octobre 2002... En attendant les sanctions lourdes et saisies se suivent...

dernière plainte dénonçant les faits réitérée au Procureur CAMBEROU du 07 Mai 2010
Mais comme le Procureur classe systématiquement, j'ai du encore et encore déposer plainte contre les 5 Magistrats en cause (+Collégiale) et contre le Rectorat obtus.
ICI, C'EST L'OUTREAU MÈRE...
Le droit de cuissage des "puissants", dysfonctionnements impunitaires et faux témoignages des "amis de la Justice" continuent... ... C'EST MINABLE...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales