Société

Un nouvel observatoire réunionnais des déchets pour une situation "urgente"

L'Agorah a créé l'observatoire réunionnais des déchets et a présenté ses objectifs ce mercredi. Il s'agit de collecter les données de tous les acteurs de la filière afin que tous aient une vision plus globale de cette situation dite "urgente" et y adapter leurs actions.


Un nouvel observatoire réunionnais des déchets pour une situation "urgente"
Garder un œil attentif sur la situation des déchets à La Réunion, c'est l'objectif du nouvel observatoire réunionnais des déchets créé par Agorah, l'Agence pour l'observation de La Réunion, l'aménagement et l'habitat.

Grâce à la collecte des données de ses partenaires et leur analyse, l'Agorah pourra centraliser l'information, publier des bilans périodiques de la gestion des déchets, comparer La Réunion à d'autres territoires, faire des estimations, avoir un impact sur les décisions des institutions et sensibiliser le public.

"Nous nous orientons vers une meilleure diffusion de l'information pour que tous puissent avoir une connaissance plus approfondie du territoire", explique Fabienne Couapel-Sauret, présidente de l'Agorah.

Maxime Leclercq, responsable du pôle Environnement, précise: "Cette année sera dédiée à un état des lieux de la situation réunionnaise et la structuration de cet outil avec plusieurs réunions prévues". Les différents partenaires piloteront en effet des comités techniques, consultatifs et de pilotage au long de l'année et une programmation des sujets et des premières actions sera faite.

Parmi ces partenaires se trouvent l’État, le Conseil régional, le Conseil général, l'ADEME, les intercommunalités comme la Cinor, Cirest, CaSud, Civis et le TCO, la Chambre de Commerce et d'Industrie, la Chambre des Métiers, la Chambre de l'Agriculture...

Fabienne Couapel-Sauret précise ainsi: "C'est une cohésion entre tout le monde pour une meilleure prise de décision des élus pour amplifier la dimension de développement durable que nous essayons de maintenir".

Elle évoque le problème des dépôts sauvages et les lanceurs d'alertes et sites internet qui accélèrent ce processus : "Je souhaite que l'Agorah puissent s'appuyer sur les associations qui font un travail remarquable".

Le point de vue économique, tout aussi important

L'observatoire devra aussi servir à appuyer des changements plus larges qui sont déjà envisagés, comme le développement de l'économie circulaire, par exemple, qui "doit inciter à bloquer l'entrée de certains contenants dans l'île" pour faciliter le recyclage de ce que nous avons déjà.

L'emploi a aussi sa place dans le débat, car "dans les filières déchets, il y a des emplois, mais il y a aussi le coût pour le contribuable", explique Daniel Alamélou. Autant d'éléments qui se rajoutent aux calculs.


Un nouvel observatoire réunionnais des déchets pour une situation "urgente"
Une situation urgente à La Réunion

"La situation est urgente, affirme Daniel Alamélou, vice-président du Conseil général. De nombreuses études ont déjà été faites et il s'agit maintenant de tout rassembler. L'observatoire arrive au bon moment, où nous voulons une vision plus large des actions de tous les partenaires." Selon lui, il y a bien une prise de conscience mais il y a encore beaucoup d'efforts à faire au niveau du public mais aussi au niveau institutionnel.

Avec les sites d'enfouissement saturés et l'incinération des déchets proposée par le Conseil général qui fait débat, la situation de la gestion des déchets sur un territoire insulaire comme le notre devient urgente.

"La gestion des déchets n'est pas facile, termine Daniel Alamélou, en évoquant les plans d'actions du Conseil général. Il faut agir d'urgence, sans attendre les données de l'Agorah, mais tout en sachant que l'Agorah va accélérer le processus".

Mercredi 14 Mai 2014 - 17:37
SH
Lu 1348 fois




1.Posté par chavez le 14/05/2014 19:41
et il y a du boulot , le fait de se promener nous permet chaque jour de constater les tonnes de saloperies qui jonchent la campagne les viles et les ravines !!!

2.Posté par dormez braves gens on s occupe de tout le 14/05/2014 19:44
Pourquoi la création d'une nouvelle entité encore financée par la collectivité représentée par ses mille feuilles pour savoir ce que l'on fait de nos déchets ???

Dépenser de l'argent public - nos impôts - pourquoi faire ? des études qui aboutiront à dire qu'il faut un incinérateur dans l'Est et un dans le Sud ?

ça fait 10 ans qu'on en parle.... qu'on en parle.... qu'on en parle..... gagner du temps....gagner du temps !!!

3.Posté par ouai ouai le 14/05/2014 19:56 (depuis mobile)
Tt le monde le sait la situation est critike et la faut paye ban zoiso pou observer enkor la? POUKOI ZOT TROUVE PA LE SOLUTION DIRECT. ARRET OBSERVER OUIIIIIIII....PFFFF

4.Posté par noe le 14/05/2014 19:57
Encore un pseudo observatoire ?
C'est vraiment une perte de temps ...
Il faut envoyer les RSA nettoyer les sites de notre île ... au moins ils peuvent se dire "j'ai contribué à rendre mon île propre" ... et bien sûr mériter le RSA et autres aides !

5.Posté par Thierry le 14/05/2014 20:09
La solution serait simple de freiner les emballages à l'importation. Pour un petit bibelot, on se retrouve avec poubelle de cartons et de plastiques. J'exagère à peine. Et le polystyrène, etc...

Je compléterai "il y a des emplois" ... de la famille et des amis à placer..." Par contre j'approuve "il y aura une coût pour le contribuable" ... c'est lui qui paiera même s'il reste au chômage lui...

6.Posté par Taiga974 le 14/05/2014 20:29
Plus je trie, plus la cotisation poubelle augmente sur le foncier !!!!!

7.Posté par moi le 14/05/2014 22:04 (depuis mobile)
Ça existe toujours lagorah? Lol. D'ailleurs toujours pas de directeur et plus aucune ètude publiée depuis des lustres.d'ailleurs merci a philippe jean pierre qui avait coulé cette boite

8.Posté par incinerateur le 15/05/2014 08:12
6.Posté par Taiga974
Plus je trie, plus la cotisation poubelle augmente sur le foncier !!!!!


il faut trier car l’incinérateur ne brule que le papier et le plastique. ca consomme trop de carburant s'il faut bruler les déchets qui contiennent de l'eau.

9.Posté par PATRICK le 15/05/2014 09:10
En effet, la situation est urgente à la Réunion.
Une harmonisation est nécessaire, dans les quartiers , des carcasses de voitures dénaturent les paysages.
Les touristes nous reprochent, ils trouvent une île belle mais sale.
L'épisode chikungunya a été dévastatrice.
Pour le tourisme, pour l'hygiène et pour l'écologie, cette observatoire aura du pains sur la planche.

10.Posté par Travis le 15/05/2014 09:35
Ben non, c'est tellement mieux de mettre des milliards pour une route...

11.Posté par Zarin le 15/05/2014 10:05
Ca recycle aux Seychelles Madanm Paton ?


Lorsque vous regardez les gens : personnes âgées, d'âge mûr, jeunes, bref, tout le monde, il n'y en a peut-être 1 sur 30 qui va aller chercher une poubelle pour jeter son paquet de chips. Tous les autres vont le laisser à l'arrêt de bus, le jeter dans l'océan, le jeter par terre. Tout le monde trouve ça normal ! D'autant que des gens sont payés pour ramasser les feuilles et les branches au bord des routes (la DDE locale), ils peuvent bien ramasser aussi les bouteilles de soda ou le papier de bonbon. Côté pollution, il n'y a pas de message télévisé ni aucune forme d'éducation, hormis un peu à l'école primaire. Mais bon, si vous êtes gamin et que vous voyez maman et grand-mère jeter leur bouteille de soda et paquet de cigarettes vide par terre, qu'allez-vous en conclure ?...
-----
Ca recycle aux Seychelles Madanm Paton - Le blog de madanmpaton
http://madanmpaton.over-blog.com/article-ca-recycle-aux-seychelles-madanm-paton-87650512.html

12.Posté par bibi le 15/05/2014 10:08
i faut arrêter d'observer on a suffisamment de données maintenant faut passer à l'opérationnel, encore ne entité administrative de plus qui ne pas servir à grand chose

13.Posté par Zarin le 15/05/2014 10:35
Lorsque l’humain va dans le sens de la nature il accélère la cristallisation du ciel sur terre, mais lorsque l’humain va dans le sens de la destruction de la nature il retourne à l’enfer du chaos originel.

NOTER: Le plan des forces de l’ombre consiste à utiliser les ressources naturelles de la planète et de les restreindre afin d’affaiblir un peu plus les populations, pour les tenir sous leur coupe et faire d’eux des êtres dépendants d’un pouvoir plus haut, plus à même de leur fournir les ressources nécessaires, lorsqu’ils en auraient besoin, en échange de leur servitude.
Prenez conscience des liens qui vous unissent à la Terre et œuvrez pour préserver cette belle planète en reflétant toujours plus la lumière divine pour que continue de resplendir les ressources naturelles portées par les éléments de la vie.
Sachez aussi que plus vous vivez en harmonie avec les forces de la nature et avec les éléments vitaux qui vous entourent, plus les éléments vitaux en vous, en votre organisme, répondent en s’alignant en syntonie avec la puissance des éléments vitaux de ce monde. Ainsi, tout est relié et tout évolue dans un grand ensemble.
Lorsque l’humanité aura compris que sa force réside en la protection des ressources de la planète et en leur perpétuation, alors par votre conscience qui est toujours plus ouverte aux connaissances et aux informations qui renaissent en vous, la dualité sera transformée pour vous élever toujours plus dans la lumière divine qui est la vôtre.
-----
La Nature est notre Mère
http://www.bibliographe.com/mere-nature/

14.Posté par Blablabla le 15/05/2014 10:46
@ 4 NOE! pour une fois vous énoncez une idée intelligente! je suis tout à fait en accord avec. En contre partie des allocations du RSA (payé par nos impôts) il faut instituer un travail d'intérêt général obligatoire équivalent en temps aux allocations perçues .
Arrêtez aussi de créer un MACHIN qui ne servira qu'à embaucher des "bras cassés" appartenant à telle ou telle famille politique ou à des proches d'élus qui s'en mettrons encore plein les poches.
Y'EN A MARRE!!!!!!!!!

15.Posté par ALEXANDRA le 15/05/2014 14:38
Encore une drôle d'arnaque !!!

16.Posté par Coco le 15/05/2014 16:06
Une SPL en voie de création pour se recaser une fois la défaite annoncée ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales