Société

Un nouveau système électrique 100 % solaire pour Mafate


Annoncé par Jean-Bernard Lévy, PDG du Groupe EDF, lors de sa venue à la Réunion en février 2016, le micro- réseau 100% solaire à Mafate a été inauguré ce jeudi. Le dispositif relie l’école, le bâtiment de l’ONF et le dispensaire. Cette expérimentation découle d’un projet pilote pour l’alimentation électrique des sites isolés et reposant sur une technologie innovante de stockage à base d’hydrogène. Si elle s’avère concluante, cette première mondiale pourrait être dupliquée.
 
Le microgrid expérimental 100% solaire de La Nouvelle a été mis en service le 27 avril dernier. Il a été inauguré ce jeudi 27 juillet en présence d’Henri Lafontaine, directeur exécutif du groupe EDF, de Frédéric Busin, directeur EDF Systèmes Energétiques Insulaires, de Michel Magnan, directeur régional d’EDF à la Réunion, de Maurice Gironcel, président du SIDELEC, de Vanessa Miranville, maire de la Possession, et de représentants de la Région, du CHU, de l’ONF, du Rectorat et de l’Université.
 
Une solution innovante, 100% ENR Cofinancé par EDF (40%), le SIDELEC (40%) et l’ADEME (20%). Ce micro-réseau électrique relie et alimente trois bâtiments publics de La Nouvelle : l’école, le dispensaire et le bâtiment de l’ONF. Il repose sur une technologie innovante, développée par la société Powidian, qui associe des panneaux photovoltaïques avec batterie, à une production et à un stockage d’hydrogène. Durable et très performant, ce stockage d’hydrogène garantit une autonomie énergétique complète, quelle que soit la météo, permettant de se passer totalement de groupes électrogènes et ainsi de préserver l’environnement.
 
"Il ne nécessite qu’une légère maintenance comparé aux anciennes batteries au plomb"
 
Actuellement, selon Alin Guezello, PDG de la SPLER, nous sommes à 38 % d’autonomie énergétique maximum. L’objectif est d’atteindre les 50 % d’autonomie dans les trois prochaines années. L’innovation présentée par Jean-Emmanuel Boucher, directeur commercial de PowiDian (power in all Meridians) a été primée lors de la dernière Cop21. "Il ne nécessite qu’une légère maintenance comparé aux anciennes batteries au plomb. Une fois par an il faudra changer trois filtres et donner un coup de chiffonnette". Ce dispositif devrait durer longtemps, au moins une dizaine d’années. Après quatre mois d’expérimentation, aucune coupure d’électricité n’a été enregistrée sur le réseau. Si elle s’avère concluante, cette première mondiale pourrait être dupliquée ailleurs.
 
-------
La technologie de l’hydrogène, comment ça marche ?
 
Positionnés sur le toit de l’école, les panneaux solaires captent l’énergie solaire qui est soit stockée à court-terme dans une batterie Lithium-Ion, soit convertie par électrolyse en hydrogène pour un stockage longue durée. En cas d’absence durable de soleil ou de pic de consommation, une pile à combustible assure la conversion inverse : de l’hydrogène en électricité, pour l’injecter sur le micro-réseau.
Vendredi 28 Juillet 2017 - 12:42
Maïlys Hoffmann
Lu 2007 fois




1.Posté par Titi or not Titi le 28/07/2017 16:15

Vu Dans Des CEA En France, Il Y A 20 Ans ! 😄😄

ANouLa©®

2.Posté par klod le 28/07/2017 19:18

et oiu , titi , bonne idée , dommage qu'il a fallu que sa vienne par bateau , l'idée, qui en plus a du faire un tour du mode de 20 ans , les veinards !

3.Posté par Titi or not Titi le 28/07/2017 23:41

@klod😜👍
peut être un brevet ? (le tps qu'il tombe dans le domaine public)

4.Posté par Pamphlétaire le 29/07/2017 08:58

Pourvu que cela fonctionne à 100% car il y a une partie de mes impôts la dedans, n'est-ce-pas?

5.Posté par Oh le 29/07/2017 10:02

Madame Le Maire pou rode in place sénatrice?? La commune i gayn pas gérer

6.Posté par étonnant !! le 29/07/2017 08:05

Une première mondiale qui existe déjà ailleurs dans le monde. On nous fait croire n'importe quoi???

7.Posté par ste suzanne le 29/07/2017 10:36

LE GIRONCEL il trouve toujours du temps a s occuper des autres MAIS pour population et sa propre commune ZÉRO je vous invite a venir faire un tour dans le village de la MARINE ou on baigne dans la poussière et chaque période de pluie les pieds dans l eau toute la journée sois disant qu ils ont amélioré la situation et le pire c est que les travaux se rallongent a chaque foi aux détriment des contribuables

8.Posté par Réveillez vous le 29/07/2017 10:45

Pamphlétaire

vaut mieux ca que des sculpture " d'œuvre d art" payé avec nos impôts et qui ne sert a rien elle . ... :-p

9.Posté par étonnant !! le 29/07/2017 11:14

C'est une première mondiale lorsque ça n'existe pas ailleurs !!!! Toujours à baratiner les créoles !!!! À croire qu'À La Réunion tout est une première mondiale

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter