Social

Un nouveau syndicat professionnel à La Réunion pour le service aux particuliers


Outre la conjoncture actuelle et le combat à mener contre le travail dissimulé, le secteur des services à la personne est concerné depuis quelques années par une importante actualité législative fiscale et règlementaire. Dans ce contexte, il est essentiel que les
acteurs se mobilisent autour de mêmes valeurs et qu'ils puissent s'appuyer sur une structure d'accompagnement s'ils le souhaitent.

Initiée dans cette dynamique depuis 2006, la Fédération du service aux particuliers, via sa nouvelle représentation régionale, a mené sa première action d'informations et de sensibilisation à La Réunion, le 1er avril. Une quarantaine de personnes y ont participé.

Porté par nombre de particuliers employeurs, d'auto-entrepreneurs et de 120 organismes prestataires, le secteur du service à la personne emploie quelque 12 000 personnes à La Réunion (Insee - 2006). Afin de structurer ce secteur et de l'amener à un développement durable qui intègre pleinement les enjeux de société, la Fédération du service aux particuliers prend attache sur l'île via une représentation locale. Richard Ruz Guindos, représentant de l’entreprise Odom Services, en est le référent territorial régional.

Reconnue comme organisation professionnelle représentative des chefs d'entreprises et des employeurs du secteur des services à la personne, la Fédération du service aux particuliers (FESP) est l'interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et de tous les acteurs privés du secteur qui exercent à eux seuls une palette de 21 métiers.

Créée en 2006, au lendemain de la promulgation de la Loi relative au développement des services à la personne, la FESP regroupe à l'échelle nationale plus de 2 900 entreprises qui représentent 80 % des emplois du secteur et 70 % du chiffre d'affaires généré.
De par cette forte représentativité, "la FESP constitue à ce jour la seule organisation patronale du secteur dont les membres couvrent l'ensemble des métiers", souligne Guy Loudière, Directeur du Développement à la FESP.

Du conseil aux adhérents, la structure a vocation à défendre leurs intérêts, accompagner les instances publiques dans leur réflexion et être force de proposition sur le plan législatif. La FESP s'est également fixée comme objectifs de structurer le marché, de développer l'activité tout en maintenant une qualité de service. Avec ces différentes missions, l'organisation se
retrouve régulièrement sur plusieurs fronts.

La FESP a, par exemple, obtenu le maintien du crédit d'impôt à hauteur de 50 % et s'est battue pour retarder d'une année le relèvement du taux de la TVA pour certains services à la personne. Alors que les travaux de petit jardinage, les prestations de service informatique et les cours à domicile hors soutien scolaire sont passés au taux normal de 20 %, les autres restent soumis à La Réunion à une TVA de 8,5 %, voire réduite de 2,1 % selon les services.

Plus récemment, la FESP se félicite d’avoir été entendue par le Président de la République qui a publié une ordonnance modifiant la loi du 13 juin 2013 sur la durée légale hebdomadaire de 24 heures. Cette modification va simplifier les dispositifs contraires à la croissance et l’emploi.

Après des années de négociation paritaire, la Convention collective nationale des entreprises du service à la personne a été étendue fin 2014. L'organisation patronale s'intéresse actuellement au projet de loi d'adaptation de la société au vieillissement, déposé au Sénat le 5 mars dernier. Celui-ci suggère, entre autres, de faire disparaître les agréments qualité délivrés en Préfecture, gage pourtant de professionnalisme. Une pétition nationale a d’ailleurs été lancée à ce sujet.

Au vu de ces quelques exemples, une représentation locale forte de la Fédération des services aux particuliers peut apporter une nouvelle dynamique dans le secteur. D'une part, la FESP aura une approche terrain réaliste des problématiques rencontrées par les acteurs locaux.

L'organisation saura ainsi mieux répondre à leurs besoins et faire entendre leurs difficultés auprès des pouvoirs publics. Elle pourra par ailleurs adapter ses dispositifs d'accompagnement et faciliter le changement de regard sur les services à la personne à La Réunion dont l'image reste à parfaire, peu considérés comme de véritables métiers.

D'autre part, la tendance depuis quelques années est à limiter la portée des incitations fiscale, ce qui risque de déstabiliser le marché alors que le secteur doit se structurer pour enclencher une vitesse de croisière capable de répondre aux enjeux du vieillissement de la population.

Les 21 métiers du secteur des Services à la Personne

La Loi relative au développement des services à la personne de 2005, modifiée par la loi du 23 juillet 2010, a défini comme "services à la personne":
Jardinage – Entretien de la maison et travaux ménagers – Bricolage – Garde d'enfants – Soutien scolaire – Maintien à domicile – Assistance informatique et Internet – Préparation de repas – Livraison de repas – Livraison de linge repassé – Assistance aux personnes handicapées – Garde malade – Aide à la mobilité – Soins et promenades d'animaux de compagnie des personnes dépendantes – Soins d'esthétique pour les personnes dépendantes – Maintien, entretien et vigilance – Assistance administrative – Délivrer les services à la personne.
Jeudi 9 Avril 2015 - 15:37
Lu 1665 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales