Culture

Un marché des Musiques de l'océan Indien en prélude du Sakifo

Un évènement pour mettre en relation les artistes de l'océan Indien et les professionnels de la musique, c'est l'ambition de l'IOMMA (Indian Ocean Music Market). En marge du Sakifo, les organisateurs espèrent développer un réseau international et contribuer au développement du marché des musiques de l'océan Indien.


Un marché des Musiques de l'océan Indien en prélude du Sakifo

IOMMA, Indian Ocean Music Market, c'est le nom du premier marché des musiques de l'océan Indien. En partenariat avec la Région, les organisateurs du Sakifo ont décidé de mettre en place un grand événement visant à développer le marché des musiques de l'océan Indien. Selon eux, le monde de la musique serait confronté à l'effondrement du marché du disque et pour survivre, la musique de l'océan Indien doit développer son propre réseau international de professionnels de la musique.

Durant les trois jours jours qui vont précéder le festival (7, 8 et 9 juin), les artistes réunionnais pourront rencontrer des professionnels venus des quatre coins du monde. Il s'agit pour cette première édition d'initier "une plate-forme d'échanges et d'opportunités pour les artistes et les professionnels de l'océan Indien", souligne Jérôme Galabert, le directeur du festival.

A la découverte de nouveaux marchés

Hormis promouvoir les musiques de l'océan Indien et la filière musicale de la zone, mais pas uniquement, auprès du marché français, l'initiative vise surtout à aller à la conquête des "nouveaux marchés", notamment ceux de l'Asie, de l'Afrique du Sud, de l'Inde et de l'Australie. Pendant trois jours, "les artistes réunionnais pourront créer des liens, faire des rencontres avec des éditeurs et s'exporter", explique Jérôme Galabert. En faisant venir programmateurs et autres professionnels de l'industrie musicale du monde entier, les organisateurs espèrent donner un coup de "boost" à la filière océan Indien.

Ateliers et rencontre avec les pros

Créer des synergies entre les acteurs locaux et faire de la Réunion une référence incontournable sur les scènes internationales, c'est le leitmotiv de ce nouvel événement musical réunionnais. Plus d'une cinquantaine de participants a déjà assurée de sa participation, ils viennent d'Afrique du Sud, de France, d'Australie, de Chine, d'Inde, du Canada... Gestionnaires de salles de spectacles, organisateurs de festivals, managers, producteurs, tous les métiers de la musique seront représentés. Les artistes et professionnels réunionnais pourront assister à des ateliers autour de différents thèmes comme "la production de tournée et le booking" ou les "Labels." Ceux qui le souhaitent pourront également participer à "meet a pro", une rencontre en face à face avec les professionnels venus d'autres régions.

Enfin, trois soirées musicales seront organisées, une au Kabardock du Port le 7 juin, et une soirée SACEM (partenaire de l'événement) le lendemain au Théâtre Luc Donat du Tampon ; la dernière soirée, totalement gratuite, verra une vingtaine d'artistes se produire sur le front de mer de Saint-Pierre.

Les artistes qui souhaitent participer à cet événement pourront trouver plus d'informations et les formulaires d'inscription sur iomma.net.
Jeudi 19 Mai 2011 - 17:31
Lilian Cornu
Lu 1753 fois




1.Posté par Artiste local le 19/05/2011 17:53
Salut à toutes et tous,

Le lien ne fonctionne pas ! La formule fonctionnera-t-elle ?
Rencontre avec les profs ?
Quels pros ?
On sait très bien que la quasi totalité de ce qui se produit dans l'île (comme chez nos voisins) se fait "à la bonne franquette". Souvent le résultat (maquette son comme maquette graphique) est plutôt bon mais les artistes préfèrent s'auto distribuer. Ceux qui se présentent comme "professionnels" trompent parfois le petit monde de la production musicale locale.
Si ce qu'on nous présente ici est encore une fois une alliance de coquins et de copains, faut vite passer à autre chose.

2.Posté par Gilbert HOARAU le 19/05/2011 18:46
Ayant suivi la 1èere réunion préparatoire de ce marché des musiques il y a un an lors des rencontres pros du Sakifo 2010, j'avais eu l'occasion de découvrir un autoproclamé "comité d'experts" en charge de définir la faisabilité et la pertinence d'un marché des musiques.

Lors de la conférence de presse finale, ce comité avait annoncé un rendu d'étude rapide préconisant (ou non) la mise en place d'un marché qui devrait se faire en dehors du Sakifo pour ne pas brouiller les pistes.

Point de rendu d'études de ces fameux "experts" au bout d'un an, et annonce d'un marché des musiques orchestré par Sakifo, Bravo! Encore une fois, ne nous faites pas croire à la démocratie participative et aux échanges d'idées puisque tout est déjà bien ficelé.

Quelle pertinence a ce marché? Quelle analyse et étude a-t-on fait pour y injecter autant de financements publics? A-t-on pris en compte la structuration de la filière, notamment réunionnaise ? (cf le commentaire précédent).

Océan Indien? Où sont les autres organisateurs de la zone? Je n'ai vu cet après-midi que des réunionnais...

La mascarade continue, rien ne change.... Encore bravo, Sakifo!

3.Posté par stpir le 20/05/2011 11:48
" IOMMA , Indian Ocean Music Market ": Qui sont les dirigeants !! Willy Caderby !!!! ??? la gabagie continu de plus belle à st pier ?!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales