Social

Un kabar pour soutenir Témoignages


Les journalistes du journal Témoignages ont invité des artistes confirmés pour soutenir leurs revendications. Ils regrettent le départ de leur ancien rédacteur en chef Alain Ilan Chojnow, qui avait selon eux une méthode de travail plus démocratique et moins dictatoriale.
Aujourd’hui les sujets ainsi que  le contenu leur seraient imposés. les employés disent vouloir retrouver leur liberté d’expression.
Même si les journalistes ont débrayé, le journal continue à être publié.

Vendredi 7 Novembre 2008 - 06:54
Karine Maillot
Lu 972 fois




1.Posté par boyer le 07/11/2008 11:08
lesklavaz la pa fini. i fo toute do moun i donn la min ensemb et i leve la tete devan ban gro patron abizer

ah! ah! ah!

2.Posté par Eric DEXHEIMER (photographe) le 07/11/2008 11:52
De bien trop loin, je soutiens les journaliste en grève et Alain Ilan Chojnow.
Ilan est un ami de longtemps et un homme de coeur. Vous êtes face à des pratiques d'un autre temps... mais ensembles.
Le présent est fait de Luttes... l'Avenir vous appartient... je l'espère profondement.
Bon courage à tous... Amicalement
E.D

3.Posté par Artsenik le 07/11/2008 17:12
Commandeur, oté commandeur, attenn' un peu nou ni attenn'. va v'ni le temps va v'ni le temps, n'aura pu la race commandeur.



4.Posté par Solidaridad le 07/11/2008 17:49
Le journal continue effectivement à sortir et laisse paraitre aujourd'hui en page 6 un article où des militants distribuent le matin même (!) des exemplaires du canard dans le quartier des camélias. Plus fort que la télé, voilà un journal qui n'a pas besoin de journalistes et qui en plus nous refilent des photos du jour....Trop fort! Sur que le super rédac chef n'a pas besoin d'aller sur le terrain pour collecter les réactions des autres: les siennes lui suffisent. Vive la pensée unique!

5.Posté par Philippe Limbourg le 07/11/2008 20:16
J'apporte mon soutien à Alain Ilan Chojnow.

Je connais son professionnalisme, la véritable philosophie d'ouverture qui supporte un engagement politique sérieux sincère et libre. Il a donné son temps sans compter pour le projet éditotialiste de TEMOIGNAGES, jusqu'aux limites des pouvoirs institutionnels.

Puisse la graine de liberté professionnelle germer dans la recherche de vérité de l'engagement des équipes de témoignages.

6.Posté par Solidaridad le 07/11/2008 23:39

Mais finalement, qu'est-ce qu'on en a à foutre!
Tant que les 6 pelés de Témoignages ne bloquent pas les routes demain, qui prendra fait et encore plus acte de leur mouvement? Une goutte d'eau dans le néant de l'inconscient!
Qu'est ce que cela nous rapporte de les soutenir? On est plus à l'aise à commenter leur mouvement avec nos bilevesées, ignorances et couillonisses! Finalement 6 femmes et hommes en mouvement pour un journal que l'on n'a jamais lu et pour lequel on n'entretient que des apprioris... alé azot!

Le mépris, l'indifférence et l'ignorance sont aussi des qualificateurs de notre société de tolérance profondément marquée, sous couvert de liberté d'expression par une profonde liberté de déblatération infertile.

Apprendre à connaitre c'est surtout apprendre à se connaitre. Que d'ignorants qui s'injurient!

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/11/2008 00:19

J'ai eu l'occasion de m'entretenir avec lui pour un entretien de recrutement...mais 1.100 euros ont eu raison de l'intérêt que pouvait représenter une expérience journalistique au sein de l'équipe de Témoignages..

comment faut il comprendre son départ ... à un retour de l'arrière banc, à un retour à la gloire passée... Témoignages refuserait il l'évolution..?

8.Posté par FRANCO le 08/11/2008 14:25
Oui, même au sein du PCR il existe des patrons de choc, progressistes bien sûr, de gauche par évidence, capables de trouver, comme au bon vieux temps des patrons capitalistes US des "Raisins de la colère", de bons "jaunes" pour briser une grève de journalistes conduite pour la victoire de leurs convictions au sein d'un journal pour les idées duquel ils militent en toute connaissance de cause.
Le progrès de l'humanité et de l'idéal communiste ne se fera pas sans les hommes ( et femmes) et encore moins contre les hommes (et les femmes). La désastreuse fin du mur de Berlin n'en est-il pas un exemple probant. "Apparatchiks" et "nomenklatura" n'ont jamais fait bon ménage avec "démocratie".

9.Posté par georges le 08/11/2008 18:31
Entre la pensée unique de droite et la pensée unique de gauche, les temps sont durs pour la parole libre et les hommes debout.
Tous mes encouragements à l'équipe de Témoignage et à Ilan.
GD

10.Posté par Gran couillon le 08/11/2008 20:02
Virez les petits chefs, et faites de l'auto-gestion. Pourquoi personne ne parle de votre gréve sur VOTRE journal ? Vous êtes où quand la rédaction se réunit ?

11.Posté par bibi97490 le 05/04/2011 20:29
ah, un jour j'ai posté un commentaire sur l'ARAST sur le site de témoignages suite à un article paru. jusqu'à ce jour je n'ai jamais vu ce message apparaitre cela signifie bien qu'il était bien filtré alors très bien puisque je ne faisais aucun commentaire sur qui que ce soit.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales