Politique

“Un homme, un mandat et des élus qui n’ont pas été condamnés par la justice”

L’atelier “Gouvernance” a terminé ses auditions privées. Son président, Eric Magamootoo, et ses rapporteurs passent à la deuxième phase de leur mission : écouter les doléances et les propositions du plus large public possible. Le premier rendez-vous est fixé aujourd’hui à la CCIR de Saint-Pierre.


Eric Magamootoo, président et les rapporteurs de l’atelier “Gouvernance” sont ravis de la première étape de leur mission. “Nous avons auditionné un grand nombre de personnes de la politique, de la culture, de l’éducation, du monde socio-professionnel…”

“Nous avons établi un rapport d’une page pour chacune d’elle”. L’atelier “Gouvernance” a également réalisé un sondage grandeur nature sur la route des Tamarins, la semaine dernière. “Nous avons rempli 1.500 formulaires”.

A une grande majorité, ce qui ressort de ces auditions, “c’est la forte volonté d’une évolution de l’environnement politique. Beaucoup de Réunionnais souhaitent une moralisation de la vie politique. Un homme ou une femme, un mandat. Que seuls les élus qui n’ont pas été condamnés par la justice, assument des fonctions électives”, a rapporté Eric Magamootoo.

“Il y a aussi le nombre trop restreint des communes, vingt-quatre communes pour 800.000 habitants, le même nombre de communes qu’en 1946, c’est-à-dire avec que nous étions au moins trois fois nombreux qu’aujourd’hui. Nos compatriotes réclament plus de proximité, un maire et une équipe municipale plus disponibles”.

Les rapports révèlent également “l’attachement des Réunionnais à la République française et à l’Europe. Nous n’avons eu à ce jour aucune intervention ou allusion sur un désir d’indépendance, d’autonomie ou de largage”.

“Toutefois, cela n’empêche pas certaines interrogations, par exemple un Conseil régional et un Conseil général sur un même territoire, ça fait un peu bizarre. Il faut faire évoluer cette situation tout en restant dans le cadre de la République française. Si en métropole, on va vers une assemblée unique, La Réunion doit également évoluer”.

Ces éléments comme l’élection des élus communautaires au suffrage universel direct “pour plus de légitimité” seront sans doute à nouveau évoqués lors des quatre débats publics. Le premier est programmé aujourd’hui de 17h à 20h, au CCIR de Saint-Pierre.

“Nous incitons et nous invitons tous les Réunionnais à prendre part à ces États généraux. Ils ne doivent laisser cette occasion si rare de définir un projet pour leur île et ce pour les deux ou trois décennies à venir”, a conclu Eric Magamootoo, président de l’atelier “Gouvernance”. 

Le programme des débats publics (de 17h à 20h)
- Jeudi 25 juin à St-Pierre (salle Alain Huet de la CCIR, 15 route de la Balance, tél. : 0262.96.96.96)
- Vendredi 26 juin à St-Benoît (Conservatoire national de Région, 3 rue des Glaïeuls, tél. : 0262.50.42.72)
- Lundi 29 juin à St-Gilles-les-Hauts (au Centhor, CD6, tél. : 0262.22.85.00) ;
- Mardi 30 juin à St-Denis (CCIR, 3 bis rue de Paris).
Jeudi 25 Juin 2009 - 08:00
Jismy Ramoudou
Lu 1216 fois




1.Posté par eric le 25/06/2009 08:24
enfin si ces états généraux peuvent faire valider le fait qu'un élu qui à été condamné ne peut plus se présenter à une éléction ce serai formidable . avec une telle mesure les collectivités seront mieux gérer

2.Posté par HD le 25/06/2009 08:44
Super! Génial! Fantastique! Extraordinaire! Bravo les Réunionnais!
1 élu(e) 1 MANDAT! renouvelable 1 fois.
Inéligibilité à vie des corrompus de tous poils qui par des manoeuvres frauduleuses ont été condanné dans des malversations financiéres impliquant les deniers publiques.
Comptabilisation dans les scrutins des votes blancs.
Dés ces décisions prises et appliquées , le vote peut et doit devenir obligatoire.

3.Posté par thierry le 25/06/2009 09:35
ça serait déjà un bon début !

4.Posté par papapio le 25/06/2009 11:10
Nous attendions ça depuis longtemps, qu'il ny ait plus de confusion entre Décisions politiques courageuses et Electoralisme compromis...NOS Enfants aussi attendent...

5.Posté par Cafrine le 25/06/2009 11:29
Au moins le maire de Saint Denis aura du souci à se faire . Il connait le parcours qui l'a conduit à la mairie de Saint Denis

6.Posté par Didams le 25/06/2009 12:05
lol "un homme, un mandat; et pas de repris de justice"... il ne restera plus personne qui pourra ou qui aura envie de se présenter aux élections...

7.Posté par fabienne couapel sauret le 25/06/2009 13:31
L'atelier 5 "Gouvernance, évolutions institutionnelles" pose en effet des problèmes récurrents sur l'exercice du pouvoir et la manière de l'exercer.
Près de 93 % des participants souhaitent que les moyens de contrôle sur les collectivités et les finances publiques soient renforcés. Près de 86 % souhaitent une nouvelle loi sur le cumul des mandats.
Alors continuez à vous mobiliser et assistez aux réunions publiques. Des questionnaires seront à votre disposition. La première réunion publique de cet atelier se déroule ce soir à Saint Pierre, à la CCI, de 17 h à 20 h.

8.Posté par NAIF le 25/06/2009 14:25
""lol "un homme, un mandat; et pas de repris de justice"... il ne restera plus personne qui pourra ou qui aura envie de se présenter aux élections...""
un politique doit avoir comme objectif premier servir de relais pour ses concitoyens mais effectivement ce qui ne sont pas d'accord avec cette proposition seront ceux qui font de la politique un moyen de pervertir le système. Et la question que je pose aujourd'hui aux hommes et aux femmes qui font la réunion, es ce que l'on veut des élus réellement intéressé par notre avenir ou intéressé par leur avenir?(je serai curieux de voir qui il resterai!!!)

9.Posté par JUBILATION 57 le 25/06/2009 14:32
Cela fait longtemps que je suis pour, plus de 20 Ans et j'attends toujours et je me lasse, mais pas découragé!

10.Posté par Jean Pierre Chottin le 25/06/2009 15:00
Ce serait bien le moins que cette nouvelle aristocratie élective, qui s'est constituée au fil des prébendes qu'elle s'est elle même octroyée, participât à l'effort collectif qu'elle exige des autres.
Alors oui! Un élu, un mandat, un salaire et non pas cette indécente accumulation devenue la règle curieusement légalisée par le législateur.
Quand à la demande affirmée par la vox populi d'une virginité du casier judiciaire, il est même étonnant qu'on en parle tant cela paraît évident de devoir exiger au moins celà de nos représentants.
Ce sera un bon test de constater le sort qui sera fait au souhait exprimé par une large majorité des paricipants aux états généraux. Si dans quelques mois le cumul des mandats est toujours légal celà signifiera que vous et moi aurions mieux fait de rester à la maison.

11.Posté par Simplet le 25/06/2009 16:33
Il faut aller encore plus loin dans la réflexion et proposer : Un Homme, une Vie, un Mandat".
Je m'explique, nous devrions avoir inscrit dans la Constitution le fait qu'une personne ne peut être élue qu'une seule fois dans sa vie sur un mandat politique, quelque qu'il soit.
J'ai été élu Maire d'une commune, une fois mon mandat terminé, je n'ai plus le droit de me présenter à un autre poste (Député, conseiller régional, ...).

Cette régle aura l'avantage de ne pas créer de professionnel de la politique et de donner toutes ses chances à celui qui veut s'investir dans la vie de sa cité.

Quand vous regardez les raisons pour lesquelles nos hommes politiques, pour la plupart des honnêtes hommes, sont amenés à commetre ou à laisser commetre des délits, la raison qui revient le plus souvent c'est "Réussir sa réélection".

S'il sait qu'il n'y aura pas de réélection possible, il sera plus regardant et plus exigeant sur son entourage, et il consacrera toute son énergie à réussir sa mandature.

S'il sait aussi qu'une fois son mandat terminé, son remplaçant fera un audit de toutes ses actions, il sera plus vigilant sur les débordements possibles lors de sa mandature.

"J'ai fait un rêve ...".

Il est clair qu'aucun de nos hommes politiques actuels ne fera voter une telle loi car ce serait couper la branche sur laquelle il est (confortablement ???) assis ...

12.Posté par milo974 le 25/06/2009 19:24
1 Homme 1mandat :OK, mais il aussi ne plus cumulé les indemnités de leur fonction d'élues (président SEM,civis,1 vice president de ceci et de cela )penser à tous ces bénévoles dans les associations???????.

13.Posté par momo le 25/06/2009 21:43
Le président de la CCIR emet une idée sans aucune incidence car il sait très bien que cette proposition c"est pour amuser la galerie.Mr Eric M aime la jet set avec tout ce qui va avec et il pense à rempiler avec le soutien des gros de la Réunion.
Il donne l'impression de vouloir defendre le petit commerçe et il sait utiliser les hommes pour arriver à ses fins.Aux prochaines élections de la CCIR il faut trouver un homme intrègue et droit qui soit capable de resister à la tentation de se considerer comme le grand CHEF qui décide tout seul pour faire plaisir aus gros zozos.

14.Posté par bataille le 26/06/2009 23:14
Monsieur le président de la CCI doit se sentir très concerné lorsqu'on parle de probité. La manière dont vous avez été élu ne vous honore guère, cher monsieur Magamootoo et vous serez viré lors des prochaines élections. Les petits commerçants ne veulent plus de vous et vous le savez. Bon vent monsieur le perdant...

15.Posté par nicolas de launay de la perriere le 02/07/2009 00:09
méga tout mou annoncerait il par là même, le fait qu'il ne se REprésente pas pour un DEUXIEME mandat à la tête de la CCIR..? ou applique t il l'adage, faites ce que je dis, pas ce que je fais ??

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales