Faits-divers

Un enfant dans le coma après avoir chuté dans un chantier


Un enfant dans le coma après avoir chuté dans un chantier
Hier, un garçon de dix ans se baladait à vélo chemin Saint-Alme à la Possession. Après avoir heurté un muret peu surélevé, il a basculé une dizaine de mètres en contrebas, dans un chantier.

Selon Le Quotidien, l'enfant qui présentait une fracture du crâne a été placé par les secours sur place en coma artificiel, puis conduit à l'hôpital de Saint-Paul, avant un transfert vers Saint-Pierre.

Les proches du petit Mathias et les riverains du quartier, choqués, se sont irrités de l'absence de dispositif autour du chantier pour se prémunir de ce genre d'accidents. Le garçonnet qui en a fait les frais devrait heureusement sortir du coma.

Jeudi 29 Décembre 2011 - 06:28
.
Lu 1435 fois




1.Posté par noe ?!!? le 29/12/2011 07:30
Avant d'accuser le chantier , ne doit-on pas faire aussi son mea-culpa .?

2.Posté par qoop le 29/12/2011 09:07
La sécurité ça commence par les équipements individuels. Ici un casque à 15 ou 20€ aurait transformé ce fait divers en simple anecdote.
On aurait mis des barrières des cônes ou des rubalises autour du chantier, ce gosse serait quand même probablement dans le coma.

3.Posté par Papangue2 le 29/12/2011 09:20
@ 1 : un mea culpa pour quoi exactement ? Pour avoir laissé un enfant faire du vélo ?

T'es vraiment neuneu mon pauvre Noé ...

Un chantier doit être clairement signalé et protégé pour éviter ce genre d'accident.

4.Posté par Papangue2 le 29/12/2011 09:59
@ 2 : vous pensez vraiment qu' un casque à 20 € aurait protégé l'enfant d'une chute de 10 mètres sur le crâne ? Vous savez ce que ça représente, 10 mètres de hauteur ? Plus de 4 étages ...

Je ne pense pas que vous ayez jamais porté un tel casque. Si vous êtes si sûr de vous, faites donc l'expérience, on reparlera ensuite de cette simple anecdote (sans vous à mon avis) ... ridicule !

5.Posté par qoop le 29/12/2011 11:05
@4 : Je dois avouer que je me suis très mal exprimé. (même si vous pouvez vous carrer vos sarcasmes et insultes ou je pense) Je ne prétend pas qu'un casque l'aurait à coup sur épargné tout traumatismes. Mais qu'il aurait eu plus d'impact que n'importe quel dispositif de signalement sur le chantier.
Et pour info, j'en porte un de casque (à 40€ certes) Et pour en avoir déjà éprouvé un, je peux vous garantir que vous seriez surpris de l’efficacité de cet accessoire.

6.Posté par Spartaccuse le 29/12/2011 12:10
Avant de s'en prendre à la sedre il faudrait quand même que les proches prennent conscience que l'enfant aurait du porter un casque. Les parents ont une part de responsabilité dans ce drame .
Casque + recommandations de prudence = sécurité accrue.
Vous pouvez vous tuer sur un bord de trottoir si vous ne portez pas de casque .

7.Posté par Z''habitant le 29/12/2011 12:23
A Bagatelle, aussi il existe un passage dangereux comme cela, après l'église dans la rue principale (RD51); un petit muret d'à peine 40cm de hauteur de chaque côté d'une chaussée légèrement rétrécie de par l'existence même de ce muret. Le jour où quelqu'un basculera 8 ou 10 m plus bas, on recherchera les responsabilités. D'ailleurs il y a une quinzaine d'années un gramoune a fait une chute à l'endroit le moins profond; il en est mort........ comme il était semble-t-il alcoolisé.....

8.Posté par polo974 le 29/12/2011 12:28
Il faudrait voir la topographie du coin, car un trou de 10m...
c'est pas tout plat là-bas, et des dénivelés importants non protégés il y en a plein à la Réunion, même en ville.
qui a dit qu'il n'avait pas de casque ? ? ?

9.Posté par Papangue2 le 29/12/2011 15:38
@ 5 : je prends bonne note de l'endroit où je dois me fourrer mes sarcasmes, mais je vais attendre un peu pour ça ... Quant aux insultes, je n'en vois aucune dans mon post.

Il est certain qu'une simple signalisation n'aurait pas suffit non plus. Je faisais surtout allusion à un dispositif de protection, en l'espèce un barriérage efficace (qu'il soit en tôle, en bois ou en contreplaqué, peu importe), qui aurait suffit à éviter la chute de cet enfant, qui n'a pas du arriver à 180 km/h sur son vélo.

S'il n'était pas passé par dessus ce petit muret non protégé, rien ne serait arrivé, et c'est la seule solution vraiment efficace. Je persiste, même un casque à 100 € n'aurait pas suffi à le protéger lors d'une chute de presque 10 mètres sur la tête, tout juste à limiter légèrement les dégâts.

Pour autant, c'est une situation exceptionnelle et cela ne dispense aucunement de porter un casque, très utile dans la majorité des cas. D'ailleurs, peut-être en portait-il un ?...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales