Faits-divers

Un employé s'ouvre les veines à la mairie de St-Denis pour dénoncer les magouilles dans les titularisations

Scène surréaliste ce matin à la mairie de Saint-Denis, un agent technique de la commune s'est tailladé les bras pour "dénoncer" les méthodes de titularisation des agents. Si, pour l'Unsa, il s'agit d'une tentative de suicide, pour la mairie il s'agit surtout d'un acte isolé qui n'est en aucune manière une tentative de se suicide.


Un employé s'ouvre les veines à la mairie de St-Denis pour dénoncer les magouilles dans les titularisations
Ce matin, en commission administrative paritaire (ndlr: commission technique à la mairie servant à l'avancement, promotion et titularisation des agents de catégorie C), un agent technique de la mairie de Saint-Denis a craqué. En plein milieu de la commission, l'individu s'est saisi d'un couteau et s'est tailladé le bras. "Une tentative de suicide", explique Luco Spincer, du syndicat UNSA à la mairie de Saint-Denis.

Selon lui, l'agent technique ne supportait plus les "passes-droit" accordés par les ressources humaines à certains agents de la commune. "Plusieurs agents ont été titularisés selon des motifs fallacieux. Les promotions sont données à des proches de la mairie", dénonce-t-il. "Ce qui est arrivé devait arriver", ajoute-t-il. Le syndicat Unsa dénonce depuis plusieurs années les méthodes de titularisation des agents de la mairie de Saint-Denis. Quant à l'agent, il a été emmené aux urgences de l'hôpital Bellepierre pour être soigné. "Il a eu neuf points de suture et il est très choqué", affirme le syndicaliste.

"Il s'agit d'un agent de service technique qui a craqué. Il est arrivé avec un couteau lors de cette réunion. Les personnes présentes lui ont porté une oreille attentive, mais il s'est donné des coups de couteau sur l'avant bras", explique de son côté la mairie de Saint-Denis. "Même lui a été surpris après s'être tailladé les bras. En aucun cas il ne s'agit d'une tentative de suicide mais d'un agent qui a craqué psychologiquement", ajoute-t-on.

Mais pour l'Unsa, la municipalité tente de "minimiser" l'incident. "Cela fait des années que ça dure. Maintenant nous allons nous concerter pour étudier les suites à donner de cet incident regrettable", conclut Luco Spincer.
Lundi 1 Octobre 2012 - 14:16
Lu 4561 fois




1.Posté par kada le 01/10/2012 15:32
Même à l'intérieur les gens en ont marre et commencent non seulement à dénoncer mais en plus à sortir d'eux-mêmes! Il faut du courage pour dénoncer les magouilles et c'est d'ailleurs ce que nous faisons depuis 24 mois! Pas étonnant qu'à un moment donné les gens explosent et veulent se suicider! force de voire des "passes-droit" magouille , Une solution il serait temps d'arreter les magouilles

2.Posté par kada le 01/10/2012 15:42
Un acte désespéré face à des situations désespérantes! Tout le monde en a marre des choses en "missouk"!

3.Posté par Ces inaptes qui mènent le pays à la dérive le 01/10/2012 16:01
Une fois une catégorie est favorisée par ânanas Victoria, une fois à le pAnnette du tout ...
C'est de la promotion cyclique. Il faut attendre 5 ans ...

4.Posté par Hospitalisation le 01/10/2012 16:02
Il faut l'hospitaliser en psychiatrie

5.Posté par ASSOCIATION STOP INJUSTICE le 01/10/2012 16:39
Tout ce que nous découvrons, nous le dénonçons, il y'en a beaucoup.... ................et nous aidons nos adhérents, et ce n'est qu'un commencement

6.Posté par oceane le 01/10/2012 17:24
ce sont ceux qui font les magouilles qu'il faut enfermer! Un acte isolé peut-être mais combien de gens sont poussés au désespoir quand ils voient à quel point les magouilles sont faites au vu et au su de tous sans que les autorités n'interviennent? Ils ne tentent pas tous de se suicider, mais beaucoup le dénoncent de plus en plus ouvertement!!! Et c'est très bien! A bas la magouille!

7.Posté par Kréol974 le 01/10/2012 17:24
c'est malheureux,mais tellement vrai !!!!!! et ce dans ttes les mairies .....

8.Posté par harry le 01/10/2012 17:27
Minimiser! Ca ils savent faire, mais prendre leurs responsabilités et faire arrêter ce genre de dérives dans tous les domaines dont ils s'occupent, ça ils ne savent pas faire! A un moment donné, il faut quand même arrêter!!!

9.Posté par noe le 01/10/2012 17:47
On peut se demander "pourquoi" vouloir être titularisé ?
ça rapporterait quoi dans la vie ? le bonheur ? la reconnaissance ? ....
Rien ne peut justifier un tel acte sauf par "amour fou" ... une maladie incurable ...un acte symbolique et religieux ...

10.Posté par Mwa la pa di le 01/10/2012 18:15
Donc la mairie de Saint Denis n'échapperait pas à la vie courante des municipalités locales qui font la pluie et le beau temps. !! Triste pour la justice et la démocratie si cela est vrai !

11.Posté par martin le 01/10/2012 18:29 (depuis mobile)
encore une aubaine pour les fumeux coups de syndicalistes...suicidaire!?? Pff!

12.Posté par philippe le 01/10/2012 19:22
Nous attendons les suites de l'"affaire, et voir avec notre [syndicat l'UNSA], les mesures à prendre, car les magouilles existent il suffit de passer dans tous les services de la ville, il y a ceux qui attendent leur titularisation après avoir servi pendant 30 voir 40 ans, et qui ne sont toujours pas titulaires, d'après ce que j'ai eu comme info, cet agent a bien tenté de se suicider, contrairement à ce que annoncé par la mairie, beaucoup d'agents sont placardés, dans un bureau sans ordinateur, ou carrément pas de bureau et exclus de toute participation, ou pour certains travaillant avec leur véhicule personnel pour le compte de la municipalité sans aucune indemnité, d'autres déplacés parce que "trop rebelles", et qui pourraient nuire à leurs petites affaires, et bientôt des procès contre la municipalité pour des problèmes de foncier, il va y avoir de grosses surprises. Bon courage à notre collègue et ami "D" et bon rétablissement, nous sommes prêts à continuer la bataille que tu as mis en marche, nous attendons un seul signe de notre responsable syndical.

13.Posté par jyves974 le 01/10/2012 19:47
Je suis tres choqué parce que je veux commetre un suicide... Ca, c'est pour les idiots qui sont prets a l'avaler. Par contre, quand on est intelligent, on prend des notes et onc porte plainte ou on contacte la presse...

pauvre chou qui n'arrive pas a decrocher un poste de fonctionnaire a vie pour mieux glander...

14.Posté par SOUTIENT le 02/10/2012 20:01
A force de se cogner à de telles oppositions incompréhensibles, Kada finit par penser à d’éventuelles corruptions. Corruption du maire Gilbert Annette, censé faire respecter le code de l’urbanisme sur la ville de Saint-Denis. Corruption du préfet qui tarde à voir la réalité et à réagir. Corruption du procureur et même des avocats censés apporter leur soutien juridique et qui fuient leur mission…

Il faut s'attendre à tout ! les portes de l' injustice son ouverte , La Réunion serait une zone de non-droit,

kada ouvre les yeux du peuple avec son combat

15.Posté par Article de loi le 03/10/2012 13:45
Article 223-13
(Ordonnance n° 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002)
Le fait de provoquer au suicide d'autrui est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende lorsque la provocation a été suivie du suicide ou d'une tentative de suicide . Enfin il parait . Maintenant après.



16.Posté par andoche le 28/10/2014 20:00 (depuis mobile)
La marie minimise tous dommage qu''il ne minimise pas leurs salaire à ces hauts fonctionnaires!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales