Economie

Un emploi sur 5 perdu dans la construction en 2009

L'Insee vient de publier les résultats d'une étude effectuée sur l'emploi salarié marchand en 2009. Le secteur de la construction a perdu un emploi sur cinq l'an dernier.


Un emploi sur 5 perdu dans la construction en 2009
Petite leçon d'économie... L'emploi marchand regroupe l'ensemble des personnes produisant des biens et des services qui sont écoulés ou sont destinés à être écoulés sur un marché, alors que l'emploi non-marchand regroupe l'ensemble des personnes qui produisent des services offerts gratuitement à la collectivité à l'instar des administrations, de l'enseignement, de la justice...

L'Insee vient de publier les résultats d'une étude sur l'emploi salarié marchand en 2009 et les chiffres confirment la chute de l'emploi.

Une forte baisse de l’emploi salarié marchand en 2009

En 2009, l’emploi marchand à La Réunion recule de 3,3 % en glissement annuel. Après un repli très important au premier trimestre, l’emploi s’est redressé au troisième pour se stabiliser en fin d’année.
 
La construction, un secteur sévèrement touché  

En 2009, l’emploi chute de 18,7 % dans la construction. Ce recul avait déjà été amorcé au dernier trimestre 2008. Il se poursuit tout au long de l’année.
 
L’emploi salarié dans l’industrie lui aussi en diminution

Malgré une légère progression de l’emploi dans la branche alimentaire, le secteur de l’industrie enregistre sur l’année une diminution de 4,8 %. Les secteurs de la métallurgie et de la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique sont les plus durement touchés et marquent une baisse de 16 % de leurs emplois.
 
Baisse dans le commerce malgré la hausse traditionnelle du dernier trimestre

En 2009, l’emploi marchand est également en baisse dans le secteur du commerce (- 1,6 %), principalement en raison de la chute de 3,2 % enregistrée au premier trimestre, et ce malgré une hausse de 1,3 % en fin d’année.
 
Les emplois de services marchands en légère hausse

L’emploi salarié dans les services marchands, représentant la moitié du total des emplois marchands, augmente de 1,3 % en 2009. Cette légère amélioration est due principalement à une hausse de l’emploi dans les activités financières et d’assurance, l’hébergement et la restauration, l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale, et le transport. En revanche, l’emploi dans les autres activités de service a fortement chuté (-5,7 %).  
Mercredi 2 Juin 2010 - 07:47
Melanie Roddier
Lu 1443 fois




1.Posté par Bitako le 02/06/2010 10:19
mèm polempoi i arcrit pi !

2.Posté par Caton2 le 02/06/2010 13:19
J’ai lu cette étude. Elle nous apprend que l’emploi salarié marchand (y compris de services, se maintient depuis 2007 à peu près au même niveau. Certes la baisse de l’emploi dans la construction est spectaculaire cette année. Mais elle n’affecte pas vraiment les chiffres globaux du secteur marchand sur 3 ans.
Sur la base de 100% de ce secteur. La construction n’occupe que 13,2% des salariés. Moins que les « services administratifs et de soutien » et « l’enseignement santé humaine et aide sociale (20%), activités largement aux mains d’associations, moins que le commerce (24,2)
La baisse massive de l’emploi dans la construction correspond à la fin de la route des tamarins. On mesure combien ces grands chantiers créent des « bulles » d’hyperactivité et non des emplois durables. Sauf à créer d’autres grands chantiers, dans une fuite en avant que la Réunion n’a pas les moyens de financer.
La baisse du nombre de salariés du commerce s’explique par la crise et n’est que conjoncturelle. Plus inquiétante est la stagnation de l’emploi de l’industrie agro alimentaire, liée à notre agriculture, et la baisse de l’emploi dans le secteur industriel, qui n’est pas seulement conjoncturelle (baisse constante depuis 2008). La Réunion n’est pas assez productive. Je suis étonné de constater que l’activité « Hébergement et restauration » ne représente que 4,9% de l’emploi salarié dans le secteur marchand. Il est néanmoins en hausse de 2,1. C’est très insuffisant compte tenu des sommes colossales engagées par la région dans l’IRT. Cela prouve le manque de dynamisme de ce secteur, pourtant porteur d’avenir pour la Réunion.

3.Posté par Un simple et économiste le 02/06/2010 20:16
"les grands travaux sont une fuite en avant " Vrai ! non content de tout arrêter , Il faudrait essayer de revendre les ouvrages existants , route des Tamarins , ponts , aéroports , 4 voies lycées , hopitaux etc...pour assainir les finances d'un conseil régional qui pourrait ainsi faire des profits pendant 40 ans , les placer en bourse et distribuer les dividendes à tous ceux qui seraient assez malins pour voter ce programme !
Resterait ensuite à encourager de vraies productions d'avenir comme les sacs bertelle en vacoa , les kayambs industriels , la culture de jujubes ou les broderies de Cilaos , marchés porteurs si il en est....

4.Posté par Caton2 le 02/06/2010 22:23
3. Simple économiste ou économiste simplet?

5.Posté par un simple et économiste le 02/06/2010 23:07
les voies de la simplicité sont parfois compliquées économiquement parlant !

6.Posté par Caton2 le 03/06/2010 11:58
Se moquer, c'est beaucoup moins compliqué que réfléchir. Mais continuons dans votre délire. Donc les réunionnais ne seraient capables de produire que des bertelles, des kayambs etc? Êtes-vous réunionnais? Si oui vous vous méprisez, vous et les réunionnais. Si non vous êtes raciste. Dans les deux cas c'est pas brillant.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales