Social

Un contractuel non renouvelé menace d'une grève de la faim avec sa famille


Un contractuel non renouvelé menace d'une grève de la faim avec sa famille
Le SDUCLIAS974 et la FSU annoncent dans un communiqué la volonté d'une famille de "faire grève de la faim devant les locaux du service de gestion des personnels du Conseil général".

Cet acte désespéré a été décidé suite au non renouvellement d'un agent dans un collège de Saint-Denis. "En cette période où nos élus soit disant essaient de trouver une solution au problème des précaires, un contractuel responsable des agents dans un collège à Saint-Denis se retrouve au chômage après trois ans de bons et loyaux services pour être remplacé par un autre contractuel", explique-t-on dans le communiqué de presse.

Christian Picard, secrétaire départemental FSU, nous apporte quelques précisions : "Cet agent a reçu un courrier le 16 août l'invitant à se rendre au Pôle emploi alors qu'il devait reprendre son poste le 18 août. En plus de cette incorrection, il se rend compte en passant à l'établissement qu'un autre occupe son poste. Que les élus arrêtent de nous mentir. Où est la transparence? Quelle volonté de pérennisation nous prouve-t-on?", dénonce-t-il.

La FSU et le SDUCLIAS soutiendront ce père et sa famille qui ont décidé, de leur plein gré, d'entamer une grève de la faim si d'ici à jeudi aucune solution n'est trouvée. Les deux syndicats appellent à manifester devant les grilles du Conseil général "pour que les élus arrêtent d'avoir un discours disant vouloir trouver une solution à la situation des précaires d'un côté et de l'autre utiliser cette manne pour leur électorat".
Vendredi 24 Août 2012 - 17:12
.
Lu 1788 fois




1.Posté par le réunionnais le 24/08/2012 20:24
moi même contractuel, j'ai mal de voir tout ça!!il y a beaucoup de chose qui se passe et je suis au première loge!
courrage

2.Posté par DUCOBU le 25/08/2012 01:45
C'est désolant je le reconnais de perdre son travail mais, cette personne sait très bien ce que c'est le statut de "contractuel", je regrette en cette période et en plus de fin d'année cela doit être démoralisant je l'imagine pour avoir passé par là. En même temps peut être que cette personne qui à été embauché à sa place aussi en a besoin! A chaque année c'est la même chose, quand on signe en tant que contractuel il faut s'attendre à que cela se termine très bientôt. Encore désolé!

3.Posté par @2 le 25/08/2012 10:06
Effectivement, il faut supprimer, interdire, le statut de contractuel précaire dont les collectivités et autres patrons-voyous abusent pour trouver des esclaves à bon compte.

4.Posté par Thierry le 25/08/2012 12:57
Un contractuel est un contractuel ... tel les personnes (bien plus nombreuses) bénéficiant de contrats aidés ... et ces derniers c'est un changement tous les 6 mois, ... c'est bien cela ...??? et ils acceptent la donne ... en cédant leur place à d'autres aussi dans le besoin ...

Dure condition, mais quand on signe on sait ce que l'on signe ... et on accepte au départ ... les conditions ... plus mal acceptables au moment du départ ... la vie n'est pas finie pour autant ...

Avant ce contractuel, il y avait aussi un contractuel qui a dû partir ... il ne s'était pas interrogé du sujet ... juste heureux de trouver un emploi mais prenant la place d'un autre ...


5.Posté par @4 le 25/08/2012 13:41
Au lieu de cette méthode stupide de faire un roulement précaire-chômeur et chômeur-précaire, pourquoi ne pas organiser, partager, le travail autrement, de sorte que tout le monde ait un boulot ?

6.Posté par Thierry le 25/08/2012 14:09
@5 ... à une très lointaine époque, on appelait cela le collectivisme ... Cela existe encore dans certains pays ... et l'on voit ce que cela donne ... l'illusion du communisme ... l'exploitation de la classe d'en bas et l'enrichissement de la très restreinte minorité au pouvoir ... REVEZ ... vous ferez partie de la majorité ....exploitée pour une misère d'euros ... d'avoir révé ... Allez faire un tour dans ces pays ...

7.Posté par Rentrée chaude à l'Université de La Réunion le 25/08/2012 16:35
Regardez ce qui se passe à l'Université : des contractuels "remerciés" sitôt la réélection du Président Rochdi entérinée, en contradiction avec les promesses électorales de ce dernier (reconnaissance du travail effectué et meilleure répartition des moyens alloués aux composantes et services). La mafia d'Avignon règne en maître (DGS, DRH...) et profite des petits avantages : appartements de fonction (dont les loyers ne sont pas versés), placement des conjoint(e)s et coteries... Quant aux syndicats (CGTR, FSU, UNSA), leur silence est assourdissant ! Il faut dire que l'administration n'a même pas convoqué les instances représentatives du personnel (CT) pour les informer de l'étendue des dégâts. Fafa, Lulu, combien de contractuels non renouvelés après le 31 août ????!!!!!

8.Posté par Triste et compréhensible !!! le 26/08/2012 16:44
La précarité est le lot de ce genre de contrat. Malheureusement on pourra toujours justifier par un "chacun son tour, il a eu 4 ans et maintenant c'est à un autre d'en profiter". Courage l'ami !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales