Société

Un colloque médical à la Réunion "financé par les laboratoires Servier"


Pendant la journée internationale de l'Indépendance médicale, il est révélé qu'un précédent colloque tenu à la Réunion a été entièrement financé par les laboratoires Servier.
Pendant la journée internationale de l'Indépendance médicale, il est révélé qu'un précédent colloque tenu à la Réunion a été entièrement financé par les laboratoires Servier.
La 2ème journée internationale de l'indépendance médicale organisée par Med'Ocean n'a pas réuni la foule escomptée... Au total, une cinquantaine de personnes était présente, dont une députée, Monique Orphée, une dizaine de médecins et le président du CHU Réunion, David Gruson.

Au cours de cette journée, l'intervention du docteur Irène Frachon était très attendue. Si elle n'a pas pu se déplacer, la femme qui a révélé l'affaire du Mediator est longuement revenue, via Skype, sur le scandale qui a causé plus de 1800 morts en France, dont 500 à la Réunion.

Au cours de son intervention, elle a révélé que "récemment à la Réunion s'est tenue une réunion de bibliographie dans un grand centre universitaire qui était intégralement financé, petits fours inclus, par les laboratoires Servier". Les laboratoires Servier, qui pour rappel, ont commercialisé le Mediator dès 1976 et jusqu'en 2009...

Philippe de Chazournes, s'il ne se dit pas étonné, ne cache pas que c'est "une bombe". "Un laboratoire qui finance un repas de cardiologues et de pneumologues pour promouvoir un médicament qui va traiter les effets indésirables d'un ancien médicament, tout cela par les laboratoires Servier, c'est choquant !", estime-t-il.

"Je me suis senti piégé"

Jacques Lacromique, médecin pneumologue, était invité à cette réunion qui a réuni cardiologues, réanimateurs et pneumologues, afin d'y faire une intervention. Il a expliqué pendant la prise de parole d'Irène Frachon qu'il ne savait pas que ce colloque était financé par les laboratoires Servier et qu'il s'était senti piégé.

Il s'agissait selon lui, d'une "réunion médicale qui permet de faire le lien entre les spécialités qui sont les plus proches au sein de ce pôle", nous indique-t-il. "Tous les deux mois, il y a une réunion qui est organisée pour inviter les gens à parler de ce qu'ils ont lu comme dernières nouveautés pour en faire profiter l'ensemble de la communauté du pôle. Il n'y avait aucune promotion des produits des laboratoires Servier", tient-il à préciser.

Mais "les laboratoires Servier ont effectivement financé cette réunion et moi je n'étais pas du tout au courant. Je me suis senti un peu piégé". Il argumente : "Quand une réunion médicale est tenue, la plupart du temps malheureusement il y a un financement privé par l'industrie pharmaceutique. Il y a très peu de financements publics et leur absence nous jette carrément dans les bras de l'industrie pharmaceutique. Et en l'occurrence, ce n'était pas le bon. En plein procès du Mediator, ils auraient du faire un peu plus profil bas". "Ce laboratoire, à mon sens, devrait être mis  au rebut de l'industrie pharmaceutique compte tenu des charges qui pèsent contre lui, même si le procès n'a pas eu lieu pour le moment", souligne-t-il.
Samedi 1 Juin 2013 - 21:31
Lu 2901 fois




1.Posté par KAFIR le 01/06/2013 21:58
Bizarre qu'on ne voit pas le nom du docteur Zaïdou, pneumologue à Saint-Paul le soit disant ami de Madame Bello.

KAFIR

2.Posté par Tine974 le 02/06/2013 14:39
"Quand une réunion médicale est tenue, la plupart du temps malheureusement il y a un financement privé par l'industrie pharmaceutique. Il y a très peu de financements publics et leur absence nous jette carrément dans les bras de l'industrie pharmaceutique. "
... et à part le financement public ou les laboratoires vous n'avez pas de chéquier Monsieur pour payer vos petits fours, votre repas de colloque, votre bic et un bloc notes vous même?

3.Posté par justedubonsens le 02/06/2013 17:48
Ces messieurs dames à qui l'on devrait concéder un QI supérieur à la moyenne ne se posent pas la question de savoir qui finance ? Ou ce monsieur nous prend pour des billes et a préféré se gaver de petits fours ou il est presque dangereux de tant de naïveté. Tous ces spécialistes sont pourtant très forts pour encaisser en dessous de table des suppléments (forts chers) pour accepter de soigner les malades qui viennent consulter qui eux savent parfaitement ce qui leur en coûte. Mais ils se foutent pas mal de savoir qui finance, laboratoire probe ou non, l'essentiel étant de se retrouver avec "gens du même monde" A lé arret prend a nou pou couillons don !

4.Posté par Fleur de Diamant le 02/06/2013 18:10
Le médiator n'a pas fait QUE 1500 morts... Il y a ceux non déclarés, dont mon papa !

5.Posté par Beboop le 02/06/2013 18:40
Les pauvres médecins... ils sont obligés d'aller manger chez Servier parce que ils ne reçoivent pas assez d'argent public pour les nourrir (à savoir payer leur propres repas)....

......Rappelez moi combien touche un cardiologue à la Réunion ( + de 10 000 €/mois ???).....

Cela fait très longtemps que la plupart des médecins ne sont que des pantins à la solde de l'industrie pharmaceutique....

Trop alimentée par notre argent...cette profession n'a plus rien de vertueux et s'éloigne de plus en plus de son utilité première : soigner les gens.....

6.Posté par vive la santé le 02/06/2013 20:11
Bonjour,
J'ai travaillé en tant que déléguée médicale pour le laboratoire Servier de 2007 à 2011.
N'étant jamais rentrée dans le "moule" Servier ( j'en suis fière!!!), j'ai subi un harcèlement moral sévère dès 2008.
J'ai démissionné en 2011 et déposé une plainte pour harcèlment moral auprès des Prud'hommes: toujours pas de jugement à ce jour puisque Servier utilise tous les moyens à sa disposition pour systématiquement repousser l'échéance du jugement...
Je tiens à témoigner:
En 2010, Lorsque je présentais le médicament COVERAM, nous avons reçu de la part de Servier un visuel(document, validé par les organismes de contrôle(appelé le DAP), qui nous sert à illustrer nos propos lors de la présentation de nos médicaments aux médecins).
Ce visuel se présentait sous la forme d'un classeur avec des intercalaires...
Rien de plus facile alors pour Servier, de rajouter des intercalaires non validés par le DAP... un intercalaire en particulier(que j'ai toujours en ma possession), présentait des résultats d'étude sur la Tension Artérielle obtenus avec Coveram et avec ses médicaments concurrents, ceci sous forme de colonnes mises les une à coté des autres....histoire de bien voir que les colonnes de Coveram étaient plus longues que celles des autres médicaments, même si ces résultats ne pouvaient en aucun cas être comparés!!!
Ceci est bien évidemment interdit puisqu'il est trompeur de comparer des études avec des profils patients différents, des dosages différents, des durées d'étude différentes, des échelles différentes,...etc!!!
Bref, une telle comparaison illégale car absolument pas pertinente, a un seule but : vendre du Coveram!!! en influençant de façon trompeuse les médecins.
Cet intercalaire était la préférée de mon directeur...
j'ai travaillé dans deux autres grands laboratoires avant de travailler pour Servier, les laboratoires pharmaceutiques ne fonctionnent pas tous comme Servier : évitons l'amalgame.
Servier est vraiment un cas à part, qui de mon point de vue ne respecte ni son personnel ,ni les règles de l'industrie pharmaceutiques en matière de communication, ni même le corps médical.

7.Posté par JANUS le 03/06/2013 09:49
Comment ce médecin peut-il tenir un tel discours ??? "Je ne savais pas ..."

Les médecins spécialistes sont régulièrement "invités" par les laboratoires pharmaceutiques à des colloques internationaux ... dans des endroits de rêve ... dans des hôtels 5 étoiles ... Afrique du Sud ... Maurice ...

Et ils nous disent aujourd'hui : "Je ne savais pas ..." ... C'est vraiment nous prendre pour des idiots ...

Ces colloques durent en général trois ou quatre jours, et nos médecins ne participent en moyenne qu'à une seule des conférences organisées ... Le reste du temps c'est un séjour touristique ...

C'est une façon détournée pour les laboratoires de verser des "pots de vin" à nos spécialistes pour qu'ils vendent en priorité leurs médicaments ...
Ces médecins jouent les "commerciaux" pour les labos, et sont "payés" en voyages-colloques qu'ils n'ont pas à déclarer aux impôts ...

C'est une chose entendue dans le milieu médical, alors ayez au moins l'honnêteté d'assumer vos actes ...

8.Posté par ddc le 07/06/2013 11:24
"l'honneteté d'assumer vos actes" "n'a plus rien de vertueux""gens du meme monde" en tant que jeune medecin generaliste "probablement encore naif" a La Reunion,je ne pensais pas voir se dechainer autant d'animosité et j'espere que ces commentaires ne visent pas a mettre tous les médecins dans le meme sac...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales