Société

Un circuit touristique pour allier découverte et patrimoine

Effectuer un voyage sous le soleil de la Réunion s'en s'imprégner complètement de son histoire : voici le déficit sur lequel planche un étudiant engagé en licence professionnelle "médiation du patrimoine historique et archéologique".


Un circuit touristique pour allier découverte et patrimoine
Le coup de coeur de Mathieu Moreno intervient il y a deux ans. "J'étais déjà venu à la Réunion dans le cadre des études pour un BTS Tourisme". Et le décor l'avait tellement interpellé qu'il a décidé de récidiver.

Lorsqu'il a fallu choisir le lieu de stage obligatoire de sa licence professionnelle, il n'a pas hésité un instant, et ce malgré la réticence de ses professeurs de son établissement situé à Nîmes, dans le Gard. Non pas que l'éloignement pose problème, mais c'était surtout l'axe de son projet de stage qui semblait difficilement réalisable pour un stagiaire, et en si peu de temps.

Peu importe, quelques mois plus tard, Mathieu Moreno peut déjà présenter une esquisse de son travail. "J'ai rencontré de nombreux guides péi, je connais tous les coins". Un minimum lorsqu'il s'agira de présenter les contours de son circuit touristique aux voyagistes professionnels.

Sans dévoiler plus que nécessaire les points forts du circuit qu'il est en train de finaliser, il peut malgré tout nous évoquer l'angle qu'il souhaite y apporter. "Je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas, à ma connaissance, de circuit pour les touristes qui proposait d'aller au-delà de l'apparence des lieux. "Il faut connaître l'histoire des lieux mais aussi prendre conscience des hommes qui en étaient à l'origine" dit-il, forcément imprégné par le cursus "patrimonial" qui est le sien.

Revivre le débarquement des premiers français

Son circuit, qui est parti pour s'enrichir de visites du Lazaret de la Grande Chaloupe, de Hell-Bourg et son architecture créole préservée, de la réserve naturelle de l'Etang-Saint-Paul en passant par des déjeuners à thèmes (indien, chinois,...) répond au nom de la "Réunion Lontan, terre de patrimoine".

"C'est un circuit qui ne sera pas réservé qu'aux experts du patrimoine" se défend-t-il, à juste titre. L'intérêt étant évidemment d'amener des touristes plutôt venus pour bronzer à repartir avec quelques "bagages" historiques.

"La moyenne des séjours sur le département est de onze jours". Le défi est de taille en effet car en si peu de temps, l'essentiel des visites se concentre sur les "indispensables" volcan et plages, au détriment du patrimoine.

Une bonne nouvelle pourrait d'ailleurs faire accélérer le projet du jeune étudiant : celui de la mise aux normes d'accostage du ponton du débarcadère de Saint-Paul. Les travaux ont déjà été effectués. "J'aimerais faire revivre le débarquement des premiers habitants en proposant une visite, en bateau, complétée par une explication historique très complète".

De toutes ses idées, pour la plupart déjà ficelées, Mathieu Moreno doit les tester au salon touristique incontournable. "Le circuit sera proposé par l'agence Comptoir Corail qui m'accueille pour ce stage au salon Top Résa, en septembre." Aujourd'hui, et jusqu'à fin juin, ne reste plus qu'à plancher sur la cotation tarifaire de ce circuit de la Réunion Lontan.
Samedi 16 Juin 2012 - 15:05
.
Lu 1550 fois




1.Posté par Thierry le 16/06/2012 20:37
Le nom de son circuit ...c'n'est pas une création de sa part. Il ne fait que reprendre des slogans qui circulent .... Outre l'utilité pour son examen auquel je ne peux que lui souhaiter de réussir, j'espère qu'il ne va pas le breveté ... ce nom ... les autres ne l'ont pas fait ... avant lui ... et qu'il reconnaîtra que cette Histoire, ce Patrimoine ne lui appartient pas ... on ne sait jamais ... C'est le premier, c'est le plus malin qui gagne ... et les autres ??? le commerce, c'est le commerce. il n'y a plus de camarades qui tiennent ...

2.Posté par brevet de connerie? le 17/06/2012 09:06
Ah oui, merde , c'est vrai c'est un zoreil en plus , ah le con!

Au fait , pourquoi aucun Réunionnais "de souche" n'y a jamais pensé avant?On est trop bête? On ne connait pas assez notre île? On s'en fout peut-être?

En plus il prend des noms vachement brévetés:
Réunion, lontan, terre, patrimoine ( tiens à qui appartiennent ces mots?) va falloir songer à en faire un copyright pour que personne ne puisse les utiliser

3.Posté par Thierry le 17/06/2012 10:11
A 2, ce qui se fait ailleurs est transposable partout ...même la connerie ....surtout quand on veut déformer les propos des autres ...

Et je pense que vous êtes loin de connaître les activités déjà existante dans ce secteur chez nous... et qui partent dans ce sens.

Il y a déjà un monsieur qui passe à la TV ... Il y a des créoles et des zoreils qui font déjà cela, oui ... et dans les musés.

Votre phrase d'introduction est révélatrice de VOTRE frustration face à une teneur de débat d'origine... Ce n'est pas ma tasse de thé...

Un circuit créé par un professionnel peut se protéger au détriment d'autres qui n'y auraient pas pensé ... Et enfin, en me répétant, c'est un dossier pour un exam', nous avons tous des n'enfants qui y seront un jour confrontés. Je ne peux que lui souhaiter de réussir.

J'ai surement dit des conneries en passant, mais vous aussi et personne n'a songé à breveter la connerie qui est universelle et appartient à tous .... comme l'histoire réunionnaise et l'Histoire en général...

4.Posté par Gaston la Gaffe le 17/06/2012 18:55
Sans état d'âme : une de chez zoreils : une telle île se partage, ce ne sont pas des locaux qui font ce qu'il faut pour !
Le regard, le ressenti de quelqu'un qui vient d'ailleurs, hyper important .
Si j'avais du faire la promotion de cet endroit que j'ai pratiqué de nombreuses années, je serais sans doute allée dans le sens contraire de tous les promoteurs à la con , incapables de vanter les mérites, les vrais, de ce caillou du bout du monde, de cette île à la fois sauvage et en même temps si.............chinoise, si dans le temps, dans la course à la "faut pas qu'on soit comme les autres, faut qu'on soit mieux, plus et truc et machin".
Non, non, mi pense, mi veu artrouv in ti case en paille, la route en cornisse, in ti fleur fané, zist La Reyion mi koné, pas cette espèce de destination pour touristes qui n'auront plus grand'chose de l'âme de cette île!

5.Posté par Thierry le 17/06/2012 19:18
Même de l'Ardèche, Gaston m'épate ..."la case en paille en paille, les p'tites fleurs fanées, tout ce qui donne à la Réunion de vivre avec son âme ..." décidément ...après le reste, les chiens, les orang outans on se marche vraiment sur les pieds ... et pas que pour les requins ... j'oubliai aussi ces fleurs qui ne fanent jamais ...

6.Posté par Caton2 le 17/06/2012 19:22
2.« Réunion, lontan, terre, patrimoine ( tiens à qui appartiennent ces mots?) ».
Tout de suite la peur de se voir voler quelque chose! Ces mots n’appartiennent à personne. Il font partie de la langue. Française principalement.
Quant au concept, tel qu’il est énoncé, il est trop vague et déjà vu pour faire l’objet d’un copyright.
Alors, au lieu de vous crisper sur votre « bien », vous feriez mieux, si le sujet vous intéresse vraiment - ce dont je doute - de faire marcher votre cervelle pour proposer autre chose de plus innovant.

7.Posté par Mathieu le 18/06/2012 14:17
Bonjour à tous,

Décidément tout n'est que polémique ....

Pour clarifier les choses immédiatement, il est en aucun cas question de breveter quoi que ce soit, ni que mon circuit fasse l'objet d'un Copyright. Le but de mon projet est de promouvoir la Réunion à travers un circuit à thème alliant patrimoine historique et culturel avec le charme de ses paysages.

Mon circuit met en avant un travail important de valorisation du patrimoine et de l'histoire qui est réalisé localement mais malheureusement rarement proposé par les TO et agences de voyages en métropole ou à l'étranger.

Je suis simplement un étudiant qui a trouvé opportun de mettre en avant des lieux ou sites qui mériteraient un plus grand intérêt et récompenseraient en même temps les gens qui s'attachent à le promouvoir.
Sans avoir la prétention d'avoir inventé quoi que se soit, le but est de développer cet aspect de l'île trop méconnu.

Ce projet est réalisé dans le cadre des mes études et à titre gratuit.

Je tiens à remercier tous mes amis réunionnais qui m'ont gentiment accueilli, aidé et accompagné dans mes démarches.

Le Zoreil.

8.Posté par Thierry le 18/06/2012 18:53
Bravo 7, sieur Mathieu ... par contre vous avez squater mon chiffre ..mais ce serait trop long à vous raconter... n'est pas Gaston du post 4 ??? si elle repasse par là.

Votre réponse est déjà une réponse pour votre oral... Sauriez-vous arrêter la houle ??? Sûr que non. Moi non plus ...

En tout subsiste un risque de dérive. Même chez celui qui veut bien faire. Parfois il vend l'âme des autres sans le savoir, parfois même son âme en passant. Parfois il se fait manger par des requins plus en appétit. L'homme est un réveur mais aussi un briseur de rêve... Croyez en votre rêve, en votre projet. Votre examen sera déjà un éveil. Et l'histoire ...et du tourisme nous dira si vous avez pu y inscrire vos initiales ...

Juste par comparaison à ma possition, il y a encore que quelques années, sur des plages de l'ouest, des petits snacks s'y étaient installés tout modestement... quelques années après, devant ces snacks, ont poussé des bains de soleil, des parasols... les bados passent devant avec une crainte ...

Un circuit dessiné peut attirer la convoitise des autres acteurs ... s'il n'est pas protégé, comment ferez-vous pour sauvegarder votre gagne pain ??? (la question d'exam') ... des requins pas que dans la mer et des opportunistes ...

9.Posté par Caton2 le 18/06/2012 20:50
7. Mathieu, vous avez raison. Allez au bout de votre projet sans vous soucier des mesquineries locales.
Ici (et ailleurs!) dès que vous vous intéressez à une chose pour la mettre en valeur, il est des gens pour croire immédiatement que ça vaut de l’or. L’autochtone moyen ne retient du mot patrimoine que sa valeur monnayable. Le site ou le monument jusque là ignoré voire dédaigné devient un lingot d’or. « Ma cassette! ma cassette! »
Bien d’autres que vous ont imaginé des circuits touristiques « enrichissants ». Ce mot me fait bailler!. Il y a quelques années les hôtels en proposaient. Je crois que c’est tombé en désuétude, avec quelques raisons.... J'espère que le votre sera plus interactif, plus dynamique que les affreuses promenades en autocar proposées autrefois!
Thierry est un affreux égoïste. Il aimerait garder les choses en l’état pour ne pas avoir à supporter la pollution touristique. Je ne suis pas loin de partager son avis lorsque je vois des petits coins charmants gâchés par les marchands du temple.
Mais ce que vous voulez partager et faire partager c’est de l’immatériel. De l’histoire, des regards commentés sur des sites dont on ne voyait plus l’âme. Je trouve que votre travail est une initiative d’utilité publique dans une île qui ne veut pas se souvenir de toute son histoire et des curiosités qui s’y attachent. Ces dernières années la souffrance des esclaves tenait lieu d'histoire.
La souffrance des esclaves et la cruauté de leurs maîtres comme seule histoire... c’est d’un triste!
C’est faire injure aux esclaves de ne parler que de leur souffrance! Ils savaient s’amuser, chanter, danser, moucater! Si le réunionnais sait faire tout ça plutôt bien c’est parce qu’il descend majoritairement des esclaves...
De la gaité bordel! Fuyons les mausolées du genre Stella ou de l’ex-(future?) Mcur!
Bon courage!

10.Posté par Thierry le 18/06/2012 21:43
Caton, je dirai même que Mathieu a raté deux rencontres, la femme d'abord, mon Ardéchoise de Gastonnie et la vôtre... Son mémoire aurait été du béton... Mais il n'est peut-être pas trop tard...

Mais attention, je l'ai à l'oeil... Qu'il ne perturbe pas ma tranquilité ... sur mes sentiers ... et qu'il n'en fasse pas un folklore... tueur ...d'âme...

Et merci pour vos idées ... et je dirai que vous vous trompez ... plein de monde travaille à faire émerger ces fameuses curiosités. Et je me suis étonné que vous y fassiez allusion d'ailleurs.

Je marche un pied dans vos sentiers et l'autre dans ceux de Gaston. Je ne sais pas faire le grand écart donc ...

Moralité : cela me fait penser à "Danse avec les loups" ... et le reste, puisque c'est un film, du bizness ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales