Santé

Un cas d’hydatidose diagnostiqué


Un cas d’hydatidose diagnostiqué
Un cas d’hydatidose a été diagnostiqué chez un jeune homme ayant un kyste au foie qui a nécessité une ablation chirurgicale. Il s’agit d’une maladie parasitaire dont le cycle se perpétue lorsque les chiens consomment des viscères d’animaux porteurs de la maladie.
 
La préfecture de la Réunion rappelle les quelques consignes de prévention suite au cas d’hydatidose qui a été diagnostiqué chez un jeune homme à la Réunion.
 
Il s’agit d’une maladie parasitaire grave dont le cycle se perpétue lorsque les chiens consomment des viscères (foie, poumon...) d’animaux porteurs de la maladie.
 
L’homme peut s’infecter soit "par la consommation d’eau ou de légumes pollués par des matières fécales d’origine canine, soit suite à des caresses du pelage d’un chien infecté associées à un manque d’hygiène personnelle". Par exemple, en omettant de se laver les mains avant de manger.
 
Quelques consignes de prévention s’imposent :
 
"- Abattre les ruminants (bovins, chèvre, mouton) sans un abattoir autorisé qui procède à une inspection vétérinaire sanitaire et où toutes les mesures sont prises pour ne pas rompre d’éventuels kystes parasitaires sur les viscères et pour la gestion des déchets ;
 
- Ne jamais nourrir les chiens avec des viscères crus de ruminants ;
 
- Ne pas laisser divaguer les chiens et contrôler leur production ; les chiens laissés en liberté peuvent attaquer, tuer des ruminants et consommer leurs viscères ; une reproduction incontrôlées peut aboutir à une prolifération des meutes de chiens et à la multiplication des attaques ;
 
-Ne pas laisser à l’air libre des cadavres d’ovins, de caprins et de bovins, ; ils doivent être dans les plus brefs délais soit confiés au service public de l’équarrissage, soit, en cas d’impossibilité, enfouis ;
 
-Vermifuger régulièrement les chiens selon une fréquence à définir avec un vétérinaire ;
 
-Prêter attention aux mesures d’hygiène : se laver les mains avant les repas et nettoyer les légumes".
Jeudi 4 Février 2010 - 17:16
Lu 2698 fois




1.Posté par citoyen le 04/02/2010 18:41
""- Abattre les ruminants (bovins, chèvre, mouton) sans un abattoir autorisé qui procède à une inspection vétérinaire sanitaire et où toutes les mesures sont prises pour ne pas rompre d’éventuels kystes parasitaires sur les viscères et pour la gestion des déchets ;"

Tiens, tiens, ça me rappelle le frère ou membre de la famille de quelqu'une bien connue....


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales