Politique

Un "budget de lutte et d'anticipation" pour 2010

Destiné à "préparer l'avenir de la ville de Saint-Pierre", le projet de budget primitif 2010 a été voté hier soir en présence des élus du conseil municipal. Un budget qui, dans sa présentation consolidée, est en baisse de 1,2% par rapport à 2009 et s'élève désormais à plus de 144 millions d'euros dans un contexte marqué par la crise.


"Un budget de lutte et d'anticipation dans un contexte de crise" : ce sont par ces mots que Michel Fontaine a introduit la séance du conseil municipal de ce jeudi. Une séance marquée par la validation de plus de 70 affaires. Mais c'est bien le budget primitif 2010 qui a tenu une place particulière pour ne pas dire prioritaire.

Si le maire a dressé les grandes lignes relatives au budget primitif, c'est l'adjoint aux finances Roland Hoarau qui a pris le flambeau des explications. Concrètement, la section fonctionnement s'élève à 94,772 millions d'euros tandis que la section investissement atteint 65,577 millions d'euros.

Dans le détail, la progression de 4,1% des dépenses de fonctionnement (89.733.000 euros) se situerait dans la moyenne de ces dernières années. Côté dépenses d'investissement, en baisse de 8,7%, elles comprennent les crédits de paiement de l'exercice provenant des autorisations de programme ainsi que les nouvelles autorisations d'équipement et représentent 38% du budget, soit 55.087.501 euros.
Les recettes de fonctionnement enregistrent néanmoins une progression de 4% à 94,5 millions d'euros alors que les recettes d'investissement chutent de 9,7% pour plus de 50 millions d'euros en raison de la "nette dégradation attendue sur l'encaissement des dotations et subventions".

La municipalité a également indiqué qu'en dépit d'un recours accru à l'emprunt, les diminutions observées dans les dotations et subventions ne permettaient pas de "maintenir les dépenses d'équipement au même niveau que le budget primitif de 2009".

Michel Fontaine a par ailleurs annoncé qu'il n'augmenterait pas les impôts locaux en 2010 mais qu'il devenait urgent de "dépenser mieux et non de dépenser plus" tout en misant sur les plus démunis. Ainsi, le Centre communal d'action social bénéficiera 4,5 millions d'euros et près de 900 emplois de type Contrat aidé seront mis en place pour une somme de 2 millions d'euros.
Vendredi 19 Février 2010 - 07:30
Ludovic Robert
Lu 1166 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/02/2010 20:21
pourquoi ? jusqu'à présent, on dépensait plus sans savoir si cela était mieux ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales