Société

Un bateau de Greenpeace bientôt au Port Ouest


Un bateau de Greenpeace bientôt au Port Ouest
L’Esperanza, un des bateaux de la flotte de Greenpeace fera escale pour la première fois à la Réunion, au Port les 8 et 9 mai 2013, lors de sa mission dans l’Océan Indien. Les équipes de Greenpeace mènent depuis 2 mois l’enquête en haute mer sur les pratiques des thoniers. L’état des stocks de thon est en effet préoccupant. Les scientifiques de la Commission Thonière de l’Océan Indien recommandent notamment de réduire de 20% au moins les prises de thon blanc pour permettre au stock de se maintenir.
 
La Sapmer dans le viseur


"Ces thoniers, qui battent en partie pavillon français, comptent notamment ceux de la Sapmer, et sont parmi les bateaux les plus prédateurs de la flotte française. Outre leur puissance et leur sophistication, cette flotte utilise des dispositifs de concentration des poissons : des épaves flottantes mises à l’eau par les thoniers", cible Greenpeace. "Les plus petits poissons s’y abritent, les plus gros arrivent pour s’y nourrir, et en haut de la chaîne alimentaire, thons et requins s’y rassemblent. Un coup de filet, la senne, peut permettre d’attraper des centaines de tonnes de poisson, dont, notamment les prises accessoires : des juvéniles n’ayant pas atteint leur âge de reproduction, des espèces non initialement visées, mais capturées, ou encore des espèces pêchées par ailleurs par les artisans des zones côtières".
 
Greenpeace demande que "les thoniers de la zone abandonnent les méthodes industrielles  trop intensives, qui déciment les populations de thons et touchent aussi d’autres espèces telles que les requins ou les tortues", explique François Chartier, chargé de campagne océans à bord de l’Esperanza. Greenpeace demande aussi aux organismes régionaux de gestion des pêches, comme la CTOI, de mettre en place un système de contrôle incluant des sanctions et de limiter la taille et la puissance de la flotte, pour la mettre en adéquation avec la ressource en poissons.
 
Pêche artisanale ou industrielle : quel modèle pour demain ?

"Il existe en fait deux modèles pour l’avenir de la pêche et des océans : la pêche industrielle, incarnée par ces thoniers aux pratiques destructrices, et la pêche artisanale, ancrée dans le tissu local, qui pratique une pêche sélective, à plus petite échelle, dans le respect de l’environnement, et qui nourrit le tissu économique et social localement".
 
"Si nous continuons sur ce cap, d’ici 35 ans, les océans pourraient se vider de tous leurs poissons. La Politique commune des pêches européenne, qui régit les bateaux battant pavillons français, dans et hors des eaux européennes, est en cours de réforme et cela n’arrive que tous les 10 ans. Il est donc urgent d’agir, aujourd’hui, pour que la capacité de pêche de la flotte européenne soit mise en adéquation avec la ressource en poissons, et que les pêcheurs ayant les pratiques les plus durables, les pêcheurs artisans, soient ceux qui aient d’abord accès aux ressources"
. C’est le travail que Greenpeace mène dans toute l’Europe, et un des messages que l’Esperanza vient apporter aux réunionnais, qui peuvent soutenir la pêche artisanale en ligne sur www.myboat.gp.
 
Les bénévoles vous accueillent à bord


Les 8 et 9 mai, l’Esperanza ouvrira son ponton et ses portes au public, grâce aux bénévoles d’un groupe local de Greenpeace à la Réunion qui vient de se constituer. Pour dialoguer avec le public sur les missions de Greenpeace, et sur le modèle de pêche à défendre pour demain, rendez vous le 8 mai de 13h à 17h et le 9 mai de 10 à 15h, au Port Ouest.

-------
Page Facebook du groupe local de Greenpeace à la Réunion
Jeudi 2 Mai 2013 - 10:18
.
Lu 1879 fois




1.Posté par noe le 02/05/2013 10:36
Et si Hollande , comme naguère Mitterrand , envoyait nos services secrets , poser une bombe sous la quille ? Histoire de couler Greenpeace dans le Port et nous faire un peu de pub ?

2.Posté par Greenpeace France / Groupe local de La Réunion le 02/05/2013 11:44
Bonjour,
nous venons de recevoir du port l'emplacement exact de l'Esperanza les 8 et 9 mai

L'emplacement exact du bateau est :
Poste 8, en face du magasin 80, à coté du club nautique, Port Ouest.

À très bientôt !

3.Posté par Titi or not Titi le 02/05/2013 13:09
@1
Au frangin de son Ex Femme (gerard royal) !

4.Posté par Anonyme le 02/05/2013 12:18
Noé, toujours entrain de ramener son grain de sel... Rien d'autre à faire ????

5.Posté par Nouvelle-Calédonie, un nouveau sanctuaire pour les requins le 02/05/2013 14:42
28 avril 2013

Voilà une bonne nouvelle pour les requins. Ils ne seront désormais plus pêchés dans les eaux territoriales de Nouvelle-Calédonie. Le gouvernement de cet archipel du Pacifique sud vient d’annoncer la création d’un sanctuaire pour requins.

Cette bonne nouvelle s’ajoute à la mise en place de sanctuaires de requins en Micronésie, en Polynésie française, aux îles Samoa et aux îles Cook, initiée voilà quelques mois.

6.Posté par Marcel le 02/05/2013 14:51
Et si le modérateur de ce site "torpillait" à jamais Noé?
A moins que cela soit la même personne...cette incitation à la violence et cette preuve de bêtise supplémentaire est insupportable.

7.Posté par Jobard le 02/05/2013 19:02
@4 et @6, on en vient même à se demander si ce n'est pas le médiateur lui même qui utilise lui même ce pseudo pour attiser les réactions en postant desénormités En tous les cas c'est ce qui se dit entre les zinfonautes qui se connaissent..

Je doute que cela sera posté!!!

8.Posté par scubadiver le 02/05/2013 19:10
Enfin green peace mène le vrai combat, c'est la sapmer qui ruine nos eaux, tout ça en touchant les subventions européennes et sans faire gagner un centime aux réunionnais, et en enrichissant les (ou le) déja tres tres riche... De plus tout le poisson péché par ces bateaux est exporté au japon, et les réunionnais ne peuvent même pas en profiter et continuent à payer le poisson très cher...
Vivement qu'il soit mi fin à ces pratiques de pèche ultra destructives, comment pouvons nous aujourd'hui encore cautionner ça? Les réunionnais doivent s'unir et se faire entendre contre cette pratique.
Comme tous les pécheurs locaux le constatent il n'y a aucun thon sur les cotes réunionnaises cette année, c'est extrêmement inquiétant.... On en imagine la cause.. Merci la SAPMER.....
Par ailleurs ils contribuent aussi à maintenir le problème requin à la réunion car en pillant le large il est évident que les requins s'approchent des cotes en masse là où il y a a manger....
Il faut se mobiliser contre cette pêche industrielle!!!!!!!

9.Posté par Tonton du Bled le 02/05/2013 21:20
Plein et entier soutien à GreenPeace.
Et à bas Sea Shepherd, cette ONG de gothiques vegan adepte de deep ecology qui a tenté de se faire connaître à la Réunion en mentant sans aucuns scrupules. Merci les 2 Pinocchio :
http://www.youtube.com/watch?v=IwRZ9fUWbco

10.Posté par noe le 03/05/2013 05:34
Je ne comprends les dires de certains zinfonautes à mon humble image ...C'est historique ...Un bateau "emmerdeur" de Greenpeace a bien été coulé en Nouvelle Zélande par nos services secrets sur ordre de Tonton ... Ce bateau nous enquiquinait en nous empêchant de faire des essais nucléaires ...C'est historique !
Je me demandais si sa Sainteté Hollande aurait suffisamment de c... pour faire la même chose , mais dans le Port à la Réunion ! Nous avons des démineurs au chômage chez nous ...
Un peu de pub est bon pour l'image de notre île ! Je pense au développement !

11.Posté par Greenpeace France / Groupe local de La Réunion le 03/05/2013 10:56
Le 10 juillet 1985 à minuit moins dix, Fernando Pereira est tué dans l'attentat du Rainbow Warrior. Père de deux jeunes enfants et photographe freelance pour Greenpeace, il venait d'avoir 35 ans.
Merci de ne pas l'oublier!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales