Faits-divers

Un athlète comorien interpellé 3 mois après les JIOI


Un athlète comorien interpellé 3 mois après les JIOI
Ils seraient 58 athlètes de la délégation comorienne à être restés à La Réunion en toute clandestinité depuis la fin des Jeux des iles en août dernier. Hier matin, les policiers de la sûreté départementale en ont interpellé un, tout à fait par hasard alors qu'ils intervennaient dans un appartement au Port. Le contrôle d'identité révèle alors que le jeune homme est fiché. 

D'abord placé en garde à vue, le sportif a été interrogé par les policiers qui ont tenté de lui soustraire des informations sur le lieu de résidence de ses compatriotes. Faute de centre de rétention administratif, le jeune comorien a été transféré dans une chambre d'hôtel de Saint-Denis. 

La préfecture a pris la décision de lui faire quitter le territoire dans les jours à venir. Son avocat devrait faire appel.
Vendredi 6 Novembre 2015 - 08:02
Lu 1000 fois




1.Posté par Ben voyons le 06/11/2015 08:17
Un bon hotel !
Ne pas oublier le restaurant qui va avec
Et pour les loisirs, que veut il ?

2.Posté par Comment faire lace nette le 06/11/2015 09:04
Tout se nettoie et s'enlève, y compris les intrus qui vivent dans l'oisiveté et qui ont la nette propension à vouloir s'incruster en tous lieux. Le tout bien évidemment aux dépens de la société. Ah, si seulement il n'y avait pas autant d'aides sociales distribuées à tout va, à tort et à travers et surtout à tous les parasites envahisseurs ! Au tour à présent des 57 autres hors-la-loi qui sont dans la nature d'être sommer de passer par le tambour de la machine à laver, commis débarrasseur, propriété des instances compétentes.

3.Posté par JS974 le 06/11/2015 09:05
Son avocat devrait faire appel ? Il n'a pas les moyens nécessaires de se procurer des papiers d'identité mais des moyens de s'offrir les services d'un avocat ? Pardon, commis d'office, ce dernier avant de crier au loup devrait peut-être se poser les bonnes questions, son client est en situation irrégulière, clandestin, protégé par une communauté (une forme de mafia organisé), comment est-il entré sur le sol français ? Avait-il à ce moment précis une autorisation de séjourner ici ? De qui se moque t-on ? Avez-vous déjà essayé d'entrer sur un sol type américain, australien etc... sans papiers conformes ? (je parle pour les personnes qui ont l'habitude de voyager), nous sommes bien d'accord que vous pouvez vous faire refouler avant l'entrée sur leur sol !!! (C'est la règle), pourquoi en France, on fait ainsi preuve de tant de laxisme et d'hypocrisie en la matière, à un moment, il faut savoir prendre ses responsabilités. Et que l'on ne taxe pas les gens de racistes (c'est un peu hâtif comme conclusion).

4.Posté par Hugues Neau le 06/11/2015 09:28
Au Créolia j'espère en room service et acces VIP à la piscine...

5.Posté par fred le 06/11/2015 09:52
58 sur une ile ou l'on retrouve pas ces gugusses ,soit on veut la paix sociale soit on nous prend pour des cons, hébergé avec notre pognon.Peut être ils sont chez Said LARIFOU le défenseur des causes comoriennes..Vivement 2017

6.Posté par mi dit sake mi pense le 06/11/2015 11:51
S'il reste sur le territoire, ce qui ne m'étonnerait pas au vu du laxisme de la justice Française et des avocats de même nationalité que lui qu'on va lui offrir (payés par les vaches à lait que nous sommes), la CAF et la CGSS doivent déjà commencer à monter son dossier pour toutes les aides possibles en attendant qu'il trouve une "copine" et comme dit les contes de fées: "ils eurent beaucoup d'enfants"!!! et en attendant le chifre du chômage explose..................

7.Posté par Pamphlétaire le 06/11/2015 13:20
Le contrôle d'identité révèle alors que le jeune homme est fiché.

D'abord placé en garde à vue, le sportif a été interrogé par les policiers qui ont tenté de lui soustraire des informations sur le lieu de résidence de ses compatriotes. Faute de centre de rétention administratif, le jeune comorien a été transféré dans une chambre d'hôtel de Saint-Denis.


La chambre d'hôtel lui convenait-elle ou il a demandé une suite vu qu'il ne paye pas...Le repas lui a été servi à table, sur une table propre pas de miettes présentes sur la table car, maintenant je ne sais pas, mais c'était une contravention de prendre un repas en s'asseyant alors que des miettes étaient présente.
Est-ce que la garde à vue n'a pas été trop pénible? A-t'il été visité par un médecin? D'ici qu'il soit malade, il va être soigné à la Réunion gratis.
J'arrête là chaque lecteur y ajoutant sa prose.
Au fait, maintenant qu'il sait comment cela se passe à la Réunion, il a des noms, des adresses et des renseignements qu'il pourra donner à d'autres compatriotes pour se débrouiller aisément à la Réunion ainsi qu'à des femmes enceintes qui viendront à la Réunion et lesquelles ne pourront réellement retourner dans leur Nation que lorsqu'elles auront accoucher à la Réunion. Cela occupera un peu plus les médecins, infirmières, etc ainsi que les services de police qui doivent avoir un œil sur cette population en "transit". Le mieux c'est de leur donner tout de suite l'hospitalité, la carte de séjour et l'ATA (Allocation Temporaire d'Attente). Il faut en profiter, la France est généreuse et il reste encore une peu de sous dans les caisses de l'Etat.

8.Posté par Oté comor, allez tire un feuille ! le 06/11/2015 14:46
Et cet bande de pourris que sont les ministres Comoriens pour nous faire la leçon a chaque jeux des iles !
Ils ne sont méme pas capable de garder leurs ’’sportifs’’ chez eux ! La honte.......

9.Posté par la coupe cannes le 06/11/2015 15:07
Il se dit que dans certains champs de l'Est....

Ce sont les Dupont et Dupont qui mènent l'enquête ou quoi ???

10.Posté par Couette couette le 06/11/2015 15:21
Pourquoi faire compliqué ? Il suffit de faire venir des mahorais résidant à la Reunion pour lui rendre visite dans sa chambre d'hôtel munis d'un drapeau bleu blanc rouge et en chantant la marseillaise. Ça suffira pour qu'il s'en aille le plus vite possible

11.Posté par Yabos le 06/11/2015 16:37
Où sont les autres? La France est généreuse avec l'argent des contribuables et cette communauté en profite allègrement.

12.Posté par EKOLO le 07/11/2015 00:39
Pas mal de commentaires "à côté de la plaque" :

1° Quand un sportif doit faire une compétition à la Réunion, le consulat de France de son pays lui délivre un visa spécial, dont les dates de validité correspondent à la durée de la compétition.
Ca s'est passé comme ça pour les footballeurs français au Brésil lors de la dernière coupe du monde, et personne il me semble n'a posé la question de savoir à quel titre ils avaient pénétré sur le territoire brésilien.

Bref il était en règle lors de son entrée sur le territoire français, et le post 3 est complètement à côté de la plaque.

2° Quand une personne est en situation irrégulière et qu'elle se fait choper, on ne le fait pas passer devant un juge, on ne l'envoie pas en prison ni même au poste de police.
Quand elle est chopée, on l'envoie normalement en centre de rétention, le temps que la préfecture fasse un arrêté de reconduite à la frontière (et pas un arrêté d'expulsion, c'est différent).
Une fois l'arrêté notifié à la personne, les flics l'embarquent jusqu'à l'aéroport ou au bateau, et ils vérifient qu'elle est bien embarquée. C'est la France qui paie le transport.

Ici, à la Réunion, il n'y a pas de centre de rétention, certainement parce qu'il serait vide la plupart du temps. L'immigration irrégulière n'est pas suffisante pour que l'Etat construise un bâtiment à cet effet. Donc, quand ça arrive, on paie un ou deux jours maximum d'hôtel, le temps que la préfecture fasse son arrêté (ça prend pas une demi-journée pour être fait, surtout à la Réunion vu que les cas sont rares).

Donc posts 1 et 4 à côté de la plaque.

3° Son avocat fait appel ; normalement, d'après ce qu'on sait, il n'a aucune chance de gagner. La loi est claire : pour prétendre à un titre de séjour, un étranger hors UE doit avoir un visa long séjour (spécifique à une demande de titre).
Un touriste, par exemple, n'aura droit qu'à un visa court séjour, qui ne lui permet pas de demander une carte de séjour.
Le visa qu'il a eu pour participer aux jeux n'était certainement pas un visa long séjour, donc il peut faire appel, mais ça ne changera rien.

Que le post 3 sache que Marine LE PEN, après ses études de Droit, a été affectée au barreau de Paris en tant qu'avocate commis d'office, et qu'elle a passé pas mal de temps à défendre des étrangers dans la situation de ce Comorien.
C'est ce qu'on demande aux avocats commis d'office et ils le font ou bien ils démissionnent.

4° Un étranger en situation irrégulière ( = un sans-papier) ne touche aucune aide de l'Etat ou des collectivités, car dans ces cas-là on demande toujours des papiers d'identité : soit CNI pour un Français, soit carte de séjour pour un étranger, ou encore une carte de réfugié pour un réfugié politique.
Eventuellement, il peut avoir des aides alimentaires chez l'Abbé Pierre ou autre chose comme ça, mais en aucun cas des aides de l'Etat ou des collectivités.

Donc le post 2 est à côté de la plaque.

5° Quand un étranger ne rentre pas chez lui à l'expiration de son visa, les flics ne sont généralement pas au courant, car les bénéficiaires de visa ne sont pas fichés informatiquement.
Le consulat qui leur a donné (vendu) le visa ne leur demande pas de revenir pointer lorsqu'ils rentrent au pays.
Là, c'est vrai qu'on était au courant pour les athlètes, sans doute parce que c'est leur encadrement (comorien) qui l'a signalé.
Pour autant, les flics ne vont pas ratisser toute l'île, car comme je l'ai dit en 1°, le fait de demeurer en situation irrégulière ne constitue pas un délit.
A côté de ça, les flics ont déjà suffisamment de boulot avec les délinquants de l'île, qui sont loin d'être tous des étrangers.

Donc post 5 à côté de la plaque.

6° Si un joueur de l'équipe de France de foot avait décidé de disparaître dans la nature pendant la dernière coupe du monde au Brésil, est-ce que vous auriez trouvé normal que des Brésiliens disent : "le gouvernement français n'est même pas capable de garder ses joueurs" ?
Il faudrait mettre un flic français par joueur de foot français au Brésil, pour le surveiller en permanence pour pas faire honte à la France ?

Alors post 6, en parlant de tirer une feuille ...

7° Même le mariage n'est pas une solution pour un sans-papier pour gagner une carte de séjour.
Car s'il se marie en France, il devra apporter des papiers à la mairie, et s'il n'en a pas, le maire avertira la police.
Les mariages religieux n'ont aucune valeur dans le droit des étrangers.
La seule solution s'il rencontre une tantine prête à se marier avec lui ? Retourner au pays, se marier avec elle là-bas, et ensuite il faut que la tantine fasse une demande de transcription du mariage pour que l'étranger gagne un visa (long séjour cette fois, puisqu'il y aura un motif valable d'établissement en France).

La seule et unique solution pour un étranger sans-papier d'obtenir une carte de séjour, c'est les campagnes de régularisation des sans-papiers. Et c'est pas tous les ans que ça se passe, renseignez-vous sur internet pour connaître la fréquence de ces opérations.

---------

Pour tous ceux qui ne veulent pas être à côté de la plaque quand ils causent sur les étrangers et tout ça, voici quelques bons liens (officiels, pas ceux de la propagande qui ne dit pas son nom) :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/venir-en-france/formalites-d-entree-en-france/

http://www.vie-publique.fr/politiques-publiques/politique-immigration/legislation-reglementation-statut-etrangers-entree-sejour-travail-eloignement/

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/Code_entr_e_s_jour2.pdf

Et je précise bien : je n'ai fait que rappeler la loi, pas émettre mon avis personnel sur la question.
On ne fait pas les lois à la tête du client ou en fonction de l'humeur du jour : c'est l'exacte définition de ce qu'on appelle "un Etat de Droit".

Tant que la loi n'aura pas changé, on n'a pas d'autre choix que de l'appliquer. Même si on s'appelle Marine LE PEN et qu'on est avocate commis d'office au barreau de Paris (demandez-lui, elle vous le confirmera).

13.Posté par kiss le 07/11/2015 15:28 (depuis mobile)
@EKOKO. Et quand ces 58 comoriens seront malade et auront besoin de.soins, sans argent qui paye si ce n''est pas le contribuable français avec l''aide. Médicale réservée aux étrangers sans.papiers. Ça vous oubliez de le mentionner

14.Posté par EKOLO le 07/11/2015 21:44
@ Kist :

Vous avez raison, j'oubliais qu'il y a l'aide médicale d'Etat (AME).
C'est un bien pour un mal : on soigne les sans-papiers, mais en même temps ça permet de les retrouver et de les reconduire à la frontière quand ils sont guéris.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales