Social

Un appel à la solidarité pour le petit Liam, handicapé à 80 %


Il y a un an, le petit Liam, aujourd'hui âgé de 2 ans, était victime d’un accident dans un parc de jeu de Saint-Paul. Une balancelle heurte accidentellement sa tête. Son coeur s’arrête de battre durant de longues minutes provoquant d’importantes séquelles. 

Liam est aujourd’hui handicapé à plus de 80 %. Son état nécessite une lourde prise en charge quotidienne assurée en premier lieu par ses parents aidés par une équipe médicale.

Une maison à adapter

Séances de rééducation physique, d’orthophonie, rendez-vous chez le cardiologue, ou le neuro-pédiatre font désormais partie de son quotidien que ses parents tentent de faciliter au maximum. Le logement dans lequel la famille réside n’est malheureusement pas adapté à son handicap. Des travaux  d’un montant de 9.500 euros à la charge de la famille doivent être engagés sur la maison à deux étages construite en 2013 avec la Sica Habitat. 

Les parents de Liam ont donc entrepris de lancer un appel aux dons via la plateforme "Leetchi" pour les aider à financer les travaux.  A ce jour 224 personnes ont fait preuve de solidarité, pour une collecte de plus de 5.500 euros. Des dons sont possibles jusqu’au mois d’avril. 
Une page Facebook "Tous avec Liam"  a également été créée.
Mardi 15 Mars 2016 - 13:42
Lu 11125 fois




1.Posté par L'Ardéchoise le 15/03/2016 14:00
Comment peut-on participer autrement que via le Net ?

2.Posté par La vérité vraie... le 15/03/2016 15:33
Que dire ?
Beaucoup de courage à la famille...

3.Posté par Tir malol le 15/03/2016 17:01
Et les assurances dans cette affaire ? Y a t il un tiers ? La famille était pas assurée à la GAV ? L'assurance RC de la maison ? Enfin mille questions à se poser et comment se prémunir contre ces état de faits ? Vite une enquête de zinfos 974 ou avis de ENO2016

4.Posté par kafir le 15/03/2016 17:54
Une famille en or , courage bisous a Liam !!!!!
kafir

5.Posté par ti caf la cour le 15/03/2016 19:29
a nos parlementaires !!!! bonne occasion pour vous de donner in ti monnaie sur votre réserve parlementaire .n'est ce pas paupol . au lieu donne témoignage !!!!!!!

6.Posté par amandine M le 15/03/2016 21:08 (depuis mobile)
Courage a vous je suis de tout coeur avec vous

7.Posté par Choupette le 15/03/2016 21:11
Quid de l'assurance de la mairie ou l'entité qui gère ce genre de parc ???

Ils ont des assurances en béton armé pour régler ce genre d'accidents.

Comprends pas.

Voilà une vie gâchée pour ce marmaille et compliquée pour cette famille. Trop triste.

8.Posté par Thierry le 15/03/2016 21:29
Sans vouloir se défausser du don, il y a bien une responsabilité quelque part et une assurance ... 10 000,00 € ? l'assurance peut voir devrait faire davantage beaucoup énormément, ici.

Alors monsieur le maire ? un avocat et c'est dans la poche !

9.Posté par Lebon le 16/03/2016 06:07 (depuis mobile)
Samedi 19 mars boulodrome de st pierre a partir de 20h vous pouvez faire don ce jour la

10.Posté par polo974 le 17/03/2016 08:24
1.Posté par L'Ardéchoise le 15/03/2016 14:00 | Alerter
""" Comment peut-on participer autrement que via le Net ? """

T'as pas accès au Net ? ? ?


11.Posté par Michel le 17/03/2016 14:43
Ce que je trouve choquant dans cette affaire, c'est qu'une famille confrontée à une telle épreuve doive encore se démener et faire appel à la générosité publique pour soigner leur fils.
Les aménagements et les soins dont ont besoin cet enfant doivent être pris en charge par la Sécurité sociale à 100 %.
Ce cas n'est pas isolé, de nombreuses familles rencontrent les mêmes difficultés.
Pourquoi ne pas faire une conférence de presse pour interpeller notre nouvelle secrétaire d'Etat à "l'égalité réelle" ou la présidente du Conseil général qui s'apprête à remettre un chèque en blanc de 20 000 euros aux conseillers généraux ?
Ces responsables brassent l'argent à la pelle et le distribue souvent à des gens, à des entreprises qui n'en ont pas besoin !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales