Faits-divers

Un ancien directeur d'agence de la BR risque la prison

L’affaire est passée ce matin devant la justice, le jugement sera rendu le 9 octobre. Un ancien directeur d’agence de la Banque de la Réunion est accusé d’escroquerie. Il est soupçonné d’avoir prélevé 400 000 euros sur le compte d’un client. Le parquet a requis la condamnation de M. Payet à 18 mois de sursis et 6 mois ferme. Entretien avec son avocat, Mickaël Nativel.


Un ancien directeur d'agence de la BR risque la prison
Petit retour dans le passé. Pourquoi votre client, M.Payet se retrouve-t-il aujourd’hui face à la justice ?

M. Payet, mon client, était chargé de clientèle à la BR (Banque de La Réunion) pendant 40 ans. Il a pris sa retraite en 2001 et il avait, depuis de nombreuses années, des relations d’affection avec la famille Fontaine.
Dans les années 80/85, M.Payet assiste à un prêt d’argent entre M. Fontaine et un autre client de banque. Le prêt a été effectué entre les deux protagonistes. Des documents ont été signés. M.Payet a simplement assisté à cette transaction.
Sauf que le remboursement se faisant attendre et M.Fontaine ne voulant pas d’histoire avec la justice, il a chargé M.Payet d’essayer de faire rembourser l’autre client. Après plusieurs contacts, le client a consenti à remettre un chèque de 400.000 francs en blanc, indiquant faire un premier acompte sur 1 millions 200.000 francs de remboursement à M.Fontaine. Il a donc remis le chèque à M.Payet.
Voyant que le compte de M.Fontaine n’était toujours pas approvisionné, M.Payet a recontacté le client à plusieurs tentatives, en vain. Le prêteur, M. Fontaine, décède.

Que décide de faire M.Payet ?

M.Payet a alors décidé, pour ne pas faire de peine à ses proches, d’entretenir l’illusion que l’argent était toujours à la banque en attendant que le client rembourse.
M.Payet a donc engagé une procédure en paiement en référé au tribunal de Saint-Denis. Le client a été condamné à rembourser le prêt avec l’intervention d’une boite de recouvrement.
Le client est tombé en faillite, condamné d’ailleurs à de multiples reprises par les tribunaux de La Réunion. En parallèle, M.Payet était détenteur de ce lourd secret que l’argent n’était plus là et il se trouvait particulièrement gêné de le dire à ses amis.
Pour entretenir cette illusion, il a imaginé tous les ans, l’idée de renouveler un dépôt à terme, à l’aide des documents récupérés à la banque.

La vérité a finalement éclaté…

Des soupçons sont apparus en 2006. Les policiers l’ont pris sur le fait et mon client, M.Payet, a avoué spontanément: "oui j’ai fabriqué ces documents depuis quelques années pour entretenir l’illusion que leur argent était encore là, mais je n’ai jamais été détenteur des fonds remis par M.Fontaine, décédé, à l’autre client. Je n’y suis pour rien".

Finalement que s’est-il passé ce matin au tribunal ?

Nous avons reconnu les faux des dépôts à terme fabriqués tous les ans mais nous contestons avoir abusé de la confiance des gens et nous contestons également toute forme d’escroquerie dans ce dossier.
Les parties civiles ont demandé des indemnisations à hauteur de 950.000 euros et le parquet a recquis la condamnation de M.Payet à 18 mois de prison avec sursis et 6 mois ferme. Le jugement sera rendu le 9 octobre.

Que pensez-vous de ces réquisitions ?

Le procureur a joué son rôle. Pour lui, ce dossier tel qu’il est monté met en avant les victimes qui ont perdu leur argent mais M.Payet n’est pas responsable. Nous contestons cette condamnation.
Vendredi 4 Septembre 2009 - 19:48
Melanie Roddier
Lu 1469 fois




1.Posté par Erick le zoreil le 04/09/2009 20:30
donc le monsieur il a rien fait ??

2.Posté par bobok le 04/09/2009 21:12
une plaidoirie à dormir debout.LA VOLEZ LA VOLEZ MAITRE;sur votre client va etre condamné.

3.Posté par Grand Payet cheveu blanc ? le 05/09/2009 06:24
Si c'est ce Payet là, il y a donc une justice . Ne pas faire de peine , après avoir fait et défait des centaines de gens . Une payetterie

4.Posté par Bouboulina le 05/09/2009 19:50
Dire que ce monsieur prenait de grands airs de juge devant un client dont le compte présentait un dépassement de découvert. Rejetait d'une chiquenaude une demande de prêt peut-être parce que le "candidat" ne lui proposait pas une com'. A lui d'etre jugé et de séjourner à Domenjod..... Pas pour 6 mois mais pour un bon moment

5.Posté par Bertrand le 06/09/2009 10:57
je me trompe de payet peut -être :mais

n'était -il pas adjoint à la mairie de St Denis avec victoria et son avocat n'est -il pas adjoint actuel d' annette

marrant la politique tous des copains


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales