Faits-divers

Un an avec sursis pour la banquière accroc au casino


Un an avec sursis pour la banquière accroc au casino

Hier, au tribunal correctionnel, une ancienne conseillère financière de la Banque de la Réunion a été condamnée à un an de prison avec sursis et une interdiction d'exercer son métier.

Les faits remontent à 2003, la jeune femme se rendait au casino quotidiennement "jour et nuit", confiait-elle à la barre lors de l'audience du 16 décembre dernier. Cette mère de famille de deux enfants est elle-même la fille d'une femme qui a des problèmes de jeux.

Pour pouvoir assouvir ses pulsions, la conseillère financière a réussi à convaincre des clients de l'agence BR de Saint-Leu d'ouvrir d'autres comptes avec des autorisations de découverts et de prendre des emprunts. La jeune femme a également ouvert d'autres comptes en banque avec de fausses identités.

L'affaire ne va être révélée qu'après la plainte déposée par une cliente de la banque victime des agissements de cette conseillère financière. La Banque de la Réunion n'avait pas remarqué les agissements de cette dernière et a souhaité dans un premier temps traiter l'affaire en interne, mais la plainte a poussé la justice à se pencher sur cette affaire.

La conseillère de vente a, depuis, refait sa vie en trouvant un autre travail et en étant suivie psychologiquement.

(Source le Jir)
Vendredi 21 Janvier 2011 - 09:22
Julien Delarue
Lu 1297 fois




1.Posté par noe le 21/01/2011 09:40
"Le fric , c'est chic"

On se laisse entraîner dans une spirale glauque du fric , jeux , casinos , dépenses ...gains ... Et on oublie tout : enfants , famille , boulot .... On fait des conneries !

Regardons les dépenses des réunionnais pour les "batailles-coqs , PMU ,LOTO" et autres jeux en ligne sur internet .... Et tout ça i coqu zot larzan ....

2.Posté par zorro le 21/01/2011 09:58
Quelqu'un pourra-t-il m'expliquer pourquoi, quand une femme est accusée d'un crime ou d'un délit quelconque, son nom est pudiquement masqué sous un galant anonymat alors qu'à la moindre broutille le nom de l'homme est jeté sans vergogne sur la place publique?
Les médias nous ont donné l'identité de l'homme qui a participé à la noyade forcée du week end dernier.
Quand à son acolyte féminin, on n'en sait qu'une énigmatique initiale.
Qui est la banquière indélicate citée dans l'article ci dessus? mystère.....
Cette société à deux vitesses qui nait sous nos yeux ne laisse de m'inquiéter...

3.Posté par môvélang le 23/01/2011 08:56
bin oui, sous prétexte qu'elle s'est repentie, on ne l'identifie pas , demain elle va recommencer à escroquer d'autres personnes, çà s'est déjà vu plusieurs fois

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales