Social

Un an après le conflit à la Cilam, Clara Derfla (UR 974) reste "déterminée"


Un an après la fin de la grève à la Cilam, qui a mis en lumière Clara Derfla et fait d'elle une des figures du syndicalisme réunionnais, Zinfos 974 dresse le portrait de la "déterminée" secrétaire générale de l'Union régionale 974 (UR 974).

- Un petit mot pour vous décrire Clara Derfla ? Qu'est ce qui vous a poussé à vous lancer dans le syndicalisme ?

"Depuis toute petite, j'ai toujours été quelqu'un qui ne se laissait pas faire, une personne rebelle, qui disait tout haut ce que tout le monde pensait tout bas. Je tiens ça de ma mère (Marlène Derfla, ndlr). Dans la famille, on a ça dans le sang. De plus, au début de mon entrée à la CGTR en 1997, j'ai commencé par la défense des salariés aux prud'hommes. Je l'ai fait pendant 15 ans. Mais les prud'hommes, cela arrive après les licenciements. Je voulais donc travailler pour empêcher ces licenciements et être plus proche des salariés sur le terrain en participant avec eux à des réunions, à suivre les grèves et mettre en place des sections".

- Certains de vos détracteurs, entreprises ou syndicats, vous reprochent de porter un syndicalisme parfois qualifié de "radical"... Que leur répondez-vous ?

"Je suis libre de porter le combat que je veux je ne regrette en rien mes actions. C'est comme ça que je conçois les choses. Quand on regarde actuellement la situation des salariés, on ne peut pas dire qu'ils soient dans une bonne posture : les employeurs ont un boulevard devant eux. Et quand on est un syndicat 'différent', on vous traite de radical. Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'à force de ne plus se battre, nous perdons nos acquis.

Prenons le cas de la Cilam, un poids lourd économique dans notre île, qui engrange des bénéfices monstrueux alors que bon nombre de ses salariés perçoivent le Smic. Il ne faut pas oublier que le salarié a aussi son intelligence et qu'il participe à la réussite de l'entreprise : il doit être payé à sa juste valeur. C'est la moindre des choses. L'argent ne fait pas tout, il y aussi la notion de bien être, qui n'existe quasiment plus dans les entreprises aujourd'hui.

Concernant les syndicats, je n'ai rien à leur dire. Chacun fait différemment avec les moyens qu'ils ont ou veulent déployer..."

- Un petit mot sur votre scission avec la CGTR ?

"C'est derrière moi tout ça. Nou lé pa la pou batay, mais pour être au plus près des salariés et créer des choses avec eux. Je tiens à préciser que j'ai gardé de nombreux camarades à la CGTR. Nous ne mettons pas tous les militants et dirigeants dans le même panier. Mais la façon dont les choses se façonnaient ne me correspondaient plus. Je pense que pour changer les choses, ce n'est pas en se rendant tous les mois à la Préfecture que la situation des salariés va changer. Nous (UR 974, NDLR), nous menons des actions avec et pour les salariés".  

- Que retirez-vous des différents combats que vous avez menés ?

"De grands moments de partage avec les salariés, d'apprentissage mais aussi de la fierté d'apporter ma pierre à l'édifice. Après, il faut savoir que les salariés portent avant tout leurs combats : moi je ne suis là que pour les aider".

- La suite des évènements pour vous et votre syndicat ?

"Avec UR 974, nous poursuivons les bases de notre développement. En 2014, environ 2.200 personnes étaient syndiquées chez nous. Ce n'est pas une honte d'être un 'petit' syndicat, mais nous restons humbles : on peut rester petit et avoir de l'influence. Ne pas être affilié à la CGT, comme il avait été envisagé à une époque, ne nous empêche de nous développer.  

Sur un plan plus personnel, tant que je me sentirai bien et que l'envie sera toujours là, je continuerai à lutter. Ce qui est sûr, c'est que le jour où je ne me sentirai plus à ma place, je partirai".
Jeudi 9 Juillet 2015 - 06:31
SI
Lu 3446 fois




1.Posté par Armele le 09/07/2015 08:26
Félicitations Clara, beaucoup d'anciens Camarades de la C.G.T.R. n'en attendaient pas moins de Toi, déjà à l'époque!
Contents de ne nous être pas trompés!
Amicales salutations.

2.Posté par MMCRLP le 09/07/2015 08:44
Yessss !!!!
Vas-y Clara !

On est tous derrière toi !

Envoie les tous à Pôle Emploi !

C'est grâce à ce genre de syndicalistes déterminés qu'on pourra abattre le système actuel plus rapidement et en construire un autre, plus logique et plus juste envers l'entreprise. Mais avant de rebondir, il faut que le pays touche le fond, comme la Grèce. Ce genre de personnage est donc très précieux.

Merci Clara.

3.Posté par darloute le 09/07/2015 09:55
kafrine la guerre, kafrine combat, kafrine do fé, kafrine gros cœur, kafrine la race, di ban patron accroche à zot !

4.Posté par chikun le 09/07/2015 10:04
Est ce que cette dame ne consomme que des produits péi cilam, c'est à dire du lait reconstitué fait avec du lait en poudre venant de l'extérieur .......... Un ̶A̶N̶G̶E̶ bovin contaminé passe.
Pourquoi se battre pour conserver une entreprise et ses salariés prêts à nous faire ̶a̶v̶a̶l̶e̶r̶ ̶d̶e̶s̶ ̶c̶o̶u̶l̶e̶u̶v̶r̶e̶s̶ manger n'importe quoi ?
Le lait cilam n'est pas pays . Il reste deux trois producteurs de lait à la réunion pour amuser la galerie. Tout le cheptel bovin est malade, contaminé par une bactérie. Il .devrait être détruit.
Avant de sauver des emplois elle ferait bien de sauver notre santé, et la sienne par la même occasion.

Hein ?! Hein !?

5.Posté par amikao le 09/07/2015 10:11
Je profite de cet article pour rappeler que le lait est mauvais pour l'homme, il est responsable des cancers de la prostate, pour preuve, à La Réunion, 70% des hommes de plus de 60 ans ont un cancer de la prostate, alors qu'en Asie, ou l'on ne boit pas de lait, ils sont à peine 2%. Explication: le lait de la vache est destiné aux veaux, pas aux humains.

6.Posté par j''''adhére le 09/07/2015 10:18
bravo CLARA . bravo UR974 . ZOT façon de voir le syndicalisme i plait a moin . i voit que zot lé pas in syndicat SALON . zot la bien fé de baise in coup de pied dans la magouille .

7.Posté par travayer le 09/07/2015 12:19
moin lé d'accord avec ou madame CLARA . mié vo etre petit chez soi que grand chez les autres ( INTERSYNDICALES ) . ou lé le seul syndicat i ose dire le nombres de syndiké que zot nana .quel courage . et ou dit le jour lé pi bon oussava ? bravo encore . que les autres soi disant sindicats de la réunion i prend de la graine comme i dit le proverbe .

8.Posté par Hips...!!!!! le 09/07/2015 12:23
Visiblement , on ne meurt pas de faim chez les syndicalistes ???

9.Posté par zarlor le 09/07/2015 12:32
syndicas terrain contre sybdicats salons koé ? bravo pour le premier comme ça meme i fé . au fait ossa i lé la plainte la été porter lautre jour la ? la jistice i cachiette koé ? a moin boug la nana camarades chez les francs maçons pou protege a li ? et le petit voler courrier de zot sindicats la koé la fé la plainte ? et au port sécrétaire et l"adjoinde complice la pike dans le matelas la koé la fé ? pas de suite ? comme si deux moune la nana preuve contre bande dirigeants la ? CRIKé CRAKé ; a quand la vériter ?

10.Posté par steev le 09/07/2015 13:58
nous on atten que tu demande des contes a Cilam savoir combien i gagnais vraiment Martinel

11.Posté par cafrine de feu le 09/07/2015 18:16
Bravo UR974
les combats menés montrent que vous êtes un syndicat proche des salariés et déterminé même face à des gros grands patrons qui ne respectent rien et veulent jouer de leur influence


12.Posté par skoda le 09/07/2015 19:49
a quand l'implantation de votre syndicat UR974 dans le nord ? la grand besoin pour band camarades du nord .

13.Posté par jean gillou le 10/07/2015 08:51 (depuis mobile)
Le probléme avec le cas de la cilam, c ke l''entreprise a une économie tellement forte ke la préfécture ne prendra pas le risque de demander aux dirigeants de la cilam de se plier aux exigences des syndicats! La préfecture soutiendra tjr la direction!

14.Posté par Pat 974 le 10/07/2015 22:24
pat974
La gauche et ses syndicat "Les syndicalistes et extrémiste de gauche" s'en est fini à l'image de celle de la Gréce, qui a capitulé et courbé l’échine face au grand financier européen.

Voila des milliers de gens supplémentaires qui s'abstiendront dans leurs pays face aux oligarchies nationale et européenne.

15.Posté par el che le 30/12/2015 17:04
Que la force soit avec l' ur974, clara et aussi tous les salariés du monde !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales