Faits-divers

Un Réunionnais témoigne de la perte de son enfant sur une route de Madagascar

Zinfos974 a été destinataire d’un mail poignant d’une association oeuvrant à Madagascar. Leurs bénévoles ont été confrontés à un imprévu au cours de leur mission humanitaire habituelle. Ils ont dû accompagner un père et sa fille victimes d’un accident dans la Grande Ile. L’enfant n’a pas survécu. Rapatrié au CHU Bellepierre et toujours alité, ce papa meurtri a missionné l’un des bénévoles de Prev’Act pour qu’il relaye son témoignage au plus grand nombre, en mémoire d'Océane :


Joël R. se trouve toujours au CHU Bellepierre (photo Prev’Act)
Joël R. se trouve toujours au CHU Bellepierre (photo Prev’Act)
"J'avais (un membre de l’association, ndlr) été contacté initialement par un membre de cette famille qui m'avait demandé d'intervenir pour pouvoir faire rapatrier son frère gravement accidenté à Madagascar. Cette famille connaissait nos actions humanitaires dans la Grande Ile.

Les faits : le vendredi 30 octobre 2015 M. Joël R., un Réunionnais âgé de 44 ans, peintre en bâtiment de profession et originaire de Saint-André, était parti en vacances à Tamatave pour pouvoir rendre visite à son épouse et à leurs deux enfants, Océane Marie Joëlla (elle aurait eu 5 ans en février 2016) et Joey (4 ans).

Le père et sa petite fille roulaient à petite allure sur une moto 49 cm3 dans la rue Notre Dame, proche de l'église, lorsqu'ils ont été soudain percutés par un gros 4X4 de l'Armée qui venait en sens inverse et qui roulait en zigzag.

Le chauffeur, un militaire, était ivre mort ! Il roulait probablement, selon les témoins, à plus de 50 km/heure en pleine agglomération. M. Joël R. n'a pas eu le temps d'esquiver car il roulait calé le long du trottoir de droite. Il était environ 16h45. Le chauffeur - ils étaient à deux dans le véhicule militaire - s'était extirpé pour tenter de fuir immédiatement sans chercher à porter assistance au père et à l'enfant.

Des malgaches qui gardaient des moutons dans le quartier ont immédiatement cherché à molester le militaire qui cependant avait réussi à reprendre la fuite.

M. Joël R. a bien tenté dans un premier temps de se diriger vers le 4X4 mais il s'est immédiatement effondré, la jambe gauche était fracturée en de multiples endroits. Sa petite fille avait perdu connaissance. C'est un pasteur qui passait sur les lieux de l'accident qui a mis le papa dans sa voiture en posant l'enfant ensanglanté dans les bras de son père. Il les a emmenés immédiatement à l'hôpital BE où Océane a été admise en urgence, Joël ne recevant dans l'instant que les soins strictement nécessaires.

Une photo de l'accident qui témoigne de la violence du choc
Une photo de l'accident qui témoigne de la violence du choc
A partir de cet instant, le père, compte tenu de son état, n'a plus revu sa fille. Cependant, les médecins de l'hôpital BE lui ont dit que dans un bref moment de lucidité, Océane a réclamé son papa. Son enfant avait été transféré sur la capitale dans l'après-midi du samedi 31 octobre 2015. L'enfant est décédée le lundi matin à Antananarivo. La famille réunionnaise ainsi que les beaux-parents et proches de Joël se sont cotisés pour pouvoir faire rapatrier le corps sur Tamatave.

Un prêtre malgache est venu célébrer la messe en français et en malgache au domicile familial. La veillée mortuaire s'est effectuée du lundi 2 novembre au mercredi 4 novembre où elle a été inhumée au cimetière français dans une tombe qui a été faite spécialement. Le papa, compte tenu de son état, n'a pas pu se rendre au cimetière et n'a pas pu assister à toute la veillée. Dans le cadre général des activités de l'Association Prev'Act, nous avons essayé de tout mettre en oeuvre, via de multiples contacts, pour pouvoir faire rapatrier M. Joël R. (l'hôpital BE est totalement insalubre).

Sa situation a été suivie jour après jour par différents interlocuteurs. Finalement, Air Austral a mis exceptionnellement deux sièges à sa disposition. Le supplément de retour n'a pas été exigé par la compagnie, sous l'impulsion d'un représentant du Conseil Départemental. M. Joël R. est rentré à l'Ile de La Réunion le mardi 10 novembre 2015. Le Chargé du Pôle Humanitaire de Prev'Act a rédigé ce témoignage sur ce fait divers, avec le plein accord du papa qu'il a visité ce vendredi 13 novembre 2015 à 13h30 à l'hôpital de Bellepierre.

Ce fut une visite chargée d'émotion face à un homme d'une totale dignité. Le visage pleinement "majestueux !" de Joël avait du mal à réprimer l'immense chagrin dû à cette disparition soudaine qui ne sera jamais comblée ! Au nom de toutes et de tous nous présentons à M. Joël R. nos plus sincères condoléances. Que l'âme de ce petit Ange parti trop tôt, Océane Marie Joëlla, repose en paix...A JAMAIS!!!"
Samedi 14 Novembre 2015 - 01:22
Lu 3893 fois




1.Posté par Pamphlétaire le 14/11/2015 01:07
C'est une histoire lamentable et douloureuse pour la famille.

Les deux occupants de véhicule de l'armée sous l'emprise de l"alcool, fêtaient ils un accident similaire dont ils étaient déjà à l'origine les auteurs?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales