Société

Un Réunionnais à la Nouvelle Star: "Ça m'a donné une nouvelle confiance en moi"

Une voix réunionnaise se fait à nouveau connaître à l'échelle nationale. Laurent Canaguy, 26 ans, ou Kanasel de son nom de scène (qui fait allusion à sa famille d'agriculteurs), participe à la Nouvelle Star. La première étape du jeune homme, originaire de Saint-Benoît, sera diffusée vendredi soir sur D8.


Zinfos974: Pourquoi la Nouvelle Star?

Kanasel: Je suis parti faire des études d'assistant de service social à Albi, à côté de Montpellier, en 2008, et je suis tombé amoureux de cette ville. Vers la fin de mes études, j'ai laissé de côté la musique pour me concentrer sur mon travail et au bout de six mois, je me suis dit qu'il fallait que je replonge dedans et qu'il me fallait une aventure. Donc j'ai choisi la Nouvelle Star parce que j'ai toujours aimé cette émission et on y trouve souvent des petites pépites.  

Au long de votre enfance et de vos études, quelle place a eu la musique?

Il y avait tout le temps de la musique à la maison. Que ce soit de ma mère ou de mon père. Elle, c'était plutôt la variété française, lui le rock psychédélique ou la musique créole comme Ti Sours et Ousanousava.

Pendant ma première année de fac au Moufia à La Réunion, j'ai vécu avec Idriss, aujourd'hui le chanteur Kafmaron qui vivait la musique de manière très différente de moi. Avant j'étais plus Pop Rock anglo-saxon mais c'est lui qui m'a fait écrire en Créole.

Quelle influence réunionnaise y a-t-il dans votre musique?

A la fac à Albi, j'ai monté un groupe et on joue beaucoup sur scène. Ma musique suggère un rhytme de Maloya mais pas plus que ça, par respect pour cette musique parce que je n'ai pas les instruments nécessaires. Mais tout dépend du public devant lequel je me trouve. Si c'est un public plutôt anglo-saxon, il y aura moins de danse que dans un public plus hétéroclite qui va vraiment apprécier le Maloya.

Commet avez-vous vécu cette expérience de la Nouvelle Star?

J'ai fait de très belles rencontres à Bordeaux. On était tous stressés et on s'est beaucoup soutenus donc ça nous a rapproché. Je me suis fait de très bons amis. Une fois devant le jury (André Manoukian, Elodie Frégé, Yarol Poupaud et Sinclair, ndlr), le stress est bien monté parce que si devant un public on risque seulement d'être moins applaudis, devant le jury on risque de sortir de la compétition. Mais ils arrivent à nous mettre à l'aise. Et en fin de journée, il y a une réelle complicité entre eux, ils font des blagues et j'ai vraiment passé un bon moment.

Avec ou sans la Nouvelle Star, quels sont vos projets?

Le jury est très professionnel et fait des remarques très précises. Vu que le retour n'était pas que négatif, ça m'a donné une nouvelle confiance en moi. Donc quoi qu'il arrive par la suite, je vais tenter une aventure musicale et j'aimerais sortir un petit CD avec quelques compositions. Mais le passage devant le jury est important parce que rien qu'avec ça, on voit si le chemin que l'on prend est dangereux ou pas...
Jeudi 27 Novembre 2014 - 09:19
SH
Lu 1093 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales